21 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

4 novembre 1956

Écrasement d'une insurrection en Hongrie

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

L'Armée Rouge dans Budapest pour écraser le soulévement de 1956
Brooklyn College History Department

Un vent de changement souffle sur la Hongrie où la population réclame l'adoption de réformes majeures. La contestation sera toutefois réprimée par la force et le premier ministre Imre Nagy emprisonné.

Les mois qui suivent le XXe congrès du Parti communiste soviétique (PCUS), en février 1956, sont marqués par une contestation de plus en plus vive en Hongrie. En octobre, d'imposantes manifestations révèlent le mécontentement de la population. L'homme qui incarne les espoirs de changement, l'ex-premier ministre Imre Nagy, redevient premier ministre, alors que Janos Kadar remplace Ernest Gero à la tête du Parti communiste. Mais le mouvement de grèves s'intensifie et des altercations surviennent entre Hongrois et troupes soviétiques. Un cessez-le-feu est conclu et Nagy forme un gouvernement de coalition au sein duquel figurent plusieurs non-communistes. Sa volonté de tenir des élections libres, de mettre fin au régime de parti unique et de retirer éventuellement la Hongrie du pacte de Varsovie inquiète cependant Moscou. Le 4 novembre, les chars de l'armée rouge entrent en action. La contestation est écrasée partout dans le pays, au prix de milliers de morts et de blessés. Kadar deviendra l'homme fort du pays alors que Nagy sera emprisonné. Il sera exécuté deux ans plus tard.

Pour en savoir plus: Résolution-programme en 16 points de la jeunesse hongroise

Gouvernance et gouvernement [ 4 novembre 1956 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Hongrie
TransitionIstván DobiJános Kádár

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1951 - 1961



décembre
1955
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

novembre
1956
Écrasement d'une insurrection en Hongrie

juin
1958
Exécution de l’ex-président du conseil hongrois Imre Nagy


Dans l'actualité


janvier
2016
Jeux olympiques 2024 : Budapest sous la loupe

janvier
2016
Les migrants face à un rempart en Hongrie

septembre
2014
Une réélection sans souci en Hongrie

février
2013
Une déclaration controversée provoque la population hongroise

février
2012
Clivage gauche-droite en Hongrie : match nul !

octobre
2010
Le controversé parti Jobbik franchit les portes du Parlement hongrois

novembre
2007
Il y a dix ans, la Hongrie disait oui à l'OTAN

septembre
2006
La crise des mensonges hongrois


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019