25 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

1 janvier 2007

Entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'Union européenne

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Après avoir satisfait les exigences du traité d'adhésion signé en avril 2005, la Bulgarie et la Roumanie font leur entrée dans l'Union européenne (UE) le 1e janvier 2007.

La Bulgarie et la Roumanie ont présenté leurs demandes d'adhésion à l'UE en 1995. En 2002, le Conseil européen a annoncé qu'il souhaitait les accueillir en 2007, en autant qu'elles aient accompli des progrès suffisants pour remplir les critères fixés (économiques, politiques, sociaux, etc.). Les négociations se sont achevées en décembre 2004 et le traité d'adhésion a été signé en avril 2005. Dans un rapport paru en mai 2006, la Commission européenne affirmait que les deux pays avaient atteint un haut niveau d'alignement sur les politiques de l'UE. Cependant, le rapport indiquait aussi qu'ils allaient devoir s'employer à résoudre un certain nombre de problèmes en suspens, comme de finaliser la transformation de leurs systèmes judiciaires, de lutter contre la corruption et le crime organisé et de promouvoir la coopération policière. Assujetties aux mesures d'accompagnement décidées par la Commission dans le rapport de mai, la Bulgarie et la Roumanie doivent également tenir compte des mesures de sauvegarde de l'UE. Elles visent le rétablissement des situations affectant le bon fonctionnement des politiques de l'Union. Ces mesures peuvent aller jusqu'à l'exclusion du pays ciblé du marché intérieur européen. Ce cinquième élargissement de l'UE, qui entre officiellement en vigueur le 1e janvier 2007, y fait entrer près de 30 millions de citoyens, ce qui porte la population totale de ses États membres à environ un demi milliard.

Dans les médias...


Jean Quatremer, « Bucarest et Sofia se réfugient en Europe »

«...Mais si, vu de l'est de l'Europe, la période d'attente a pu paraître fort longue, il n'en va pas de même à l'ouest où les opinions publiques ont eu le sentiment d'avaler de force un élargissement politiquement mal préparé : on ne passe pas de quinze à vingt-cinq Etats membres sans un minimum d'explications. Les non français et néerlandais à la Constitution européenne, les 29 mai et 1er juin 2005, ont été, en très grande partie, motivés par le rejet de ces nouveaux pays présentés, par quelques politiciens démagogues, comme des menaces pour le « modèle social » ouest européen. Dans l'ensemble des anciens pays de l'Union, tous les sondages montrent une véritable fatigue des élargissements, y compris en Allemagne et en Grande-Bretagne dont les gouvernements ont pourtant toujours été de fervents soutiens aux adhésions rapides. Ce grand élargissement porté par les seuls gouvernements débouche sur une impasse politique. L'Union traverse la crise la plus grave de son histoire, deux peuples fondateurs ayant envoyé un signal de défiance sans précédent à l'égard de la construction communautaire. Sans constitution ou plutôt sans un nouveau traité réformant les institutions, il est impossible de poursuivre sauf à paralyser davantage une mécanique qui croule sous le poids. Après s'être quelque temps voilé la face, les dirigeants européens ont pris conscience qu'une pause était nécessaire le temps de « digérer » l'adhésion des nouveaux pays. »

Libération (France), 2 janvier 2007, p. 4 et 5.

Mirel Bran, « Roumanie et Bulgarie : compte à rebours »

«...Si, vus de l'Ouest, les deux pays apparaissent comme un bloc compact, ils revendiquent leurs différences, qui se traduisent souvent par des rivalités. Les Roumains font valoir leur poids démographique : 22 millions d'habitants, contre 8 millions pour la Bulgarie. Ensuite, seul peuple d'origine latine dans une zone dominée par les Slaves, ils se perçoivent comme un étendard occidental au coeur de la mosaïque slave. Les Bulgares, eux, ne manquent pas de souligner que les Roumains avaient instauré la dictature la plus féroce de tous les pays communistes d'Europe centrale et orientale. Si les Roumains se vantent d'avoir donné à la France Cioran, Ionesco et Brancusi, les Bulgares sont fiers de Sylvie Vartan et essaient de faire oublier le fameux parapluie utilisé par leurs services secrets pour éliminer les dissidents anticommunistes. Si les Bulgares se plaignent d'être ignorés par la presse occidentale, les Roumains en ont assez d'être systématiquement associés à Dracula ou aux enfants abandonnés des orphelinats. Mais au-delà de leurs divergences, les deux peuples ont atteint leur cible commune : l'Union européenne. Lorsque les deux pays en deviendront membres à part entière, ce sera l'intégration par le haut, l'aboutissement d'un grand dessein politique conçu à Bruxelles. »

Le Monde (France), 1er janvier 2007, p. 2.

Arielle Thedrel, « L'intégration européenne, moteur des progrès réalisés par la Roumanie et la Bulgarie »

«...L'arrivée de ces deux pays dans le club européen soulève d'autant plus d'inquiétude qu'ils sont les plus pauvres de l'Union avec un PIB équivalant à peine au tiers de la moyenne communautaire. Dans le meilleur des cas, c'est-à-dire si leur forte croissance économique se maintient, il leur faudra encore une vingtaine d'années pour rattraper le niveau de vie de leurs partenaires occidentaux. Quelque deux millions de Roumains et 750 000 Bulgares sont déjà partis à la conquête de l'Ouest. Pour parer à une nouvelle vague d'immigration, plusieurs membres de l'Union ont imposé des restrictions. L'adhésion de ces deux parents pauvres n'en représente pas moins un potentiel économique considérable et, pour l'UE, un marché de près de trente millions de citoyens avides de consommer après des décennies de pénurie organisée. »

Le Figaro (France), 2 janvier 2007, p. 15.

Gouvernance et gouvernement [ 1 janvier 2007 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Bulgarie
ÉlevéGeorgi Sedefchov ParvanovSergey Dimitrievich Stanishev

Roumanie
ÉlevéTraian BasescuCalin Popescu-Tariceanu

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1997 - 2016



avril
1997
[Résultats] Élections législatives

novembre
2001
[Résultats] Élection présidentielle

juin
2005
[Résultats] Élections législatives

janvier
2007
Entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'Union européenne

juillet
2009
[Résultats] Élections législatives

octobre
2011
[Résultats] Élection présidentielle

janvier
2013
Tenue d’un référendum sur l’énergie nucléaire en Bulgarie

mai
2013
[Résultats] Élections législatives

octobre
2014
[Résultats] Élections législatives

novembre
2016
[Résultats] Élection présidentielle


Dans l'actualité


mars
2019
Bulgarie : le journalisme, un métier dangereux

janvier
2019
Sommet en Bulgarie : la montée pacifique de la Chine se poursuit

octobre
2018
Les fragiles assises de la démographie bulgare

mars
2017
Le trafic humain : la face cachée de l'Europe de l'Est

janvier
2017
Un nouveau virage pour la Bulgarie

septembre
2014
Bulgarie : de retour aux urnes une deuxième fois en 17 mois

septembre
2013
Bulgarie : des élections précipitées qui se terminent dans l'impasse politique

janvier
2012
Élection présidentielle 2011 : la fin de l'ère socialiste en Bulgarie ?

novembre
2006
La traite des femmes, un business mondial profitable à la Bulgarie


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016