18 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

8 mai 2007

Formation d'un gouvernement dirigé par Ian Paisley en Irlande du Nord

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Ian Paisley

La formation d'un gouvernement biconfessionnel fait suite à une entente conclue entre les deux partis politiques les plus influents de la province britannique d'Irlande du Nord : le Parti unioniste démocrate (PUD) et le Sinn Fein (SF). Le pasteur Ian Paisley occupera le poste de premier ministre.

En octobre 2002, des différends profonds entre le PUD (protestant) et le SF (catholique) entraînent la dissolution de la Chambre des députés. Des négociations reprennent par la suite, mais il faut attendre quelques années avant que l'impasse ne se dénoue. Des ouvertures du SF, notamment la reconnaissance de la légitimité de la police d'Irlande du Nord, précèdent les élections législatives du 26 mars 2007. Le PUD et le SF arrivent en tête avec respectivement 36 et 28 des 108 sièges. Pressés d'en arriver à une entente avant la date butoir du 26 mars, les deux partis annoncent la formation d'un nouveau gouvernement biconfessionnel qui sera dirigé par Ian Paisley. Figure de proue du radicalisme protestant, cet octogénaire aura pour vice-premier ministre Martin McGuinness, second du SF qui a déjà été le chef de l'Armée républicaine irlandaise (IRA). Des ministres du PUD seront chargés, entre autres, des Finances et de l'Économie, alors que des ministres du SF auront la responsabilité de l'Éducation et du Développement régional. Ce compromis historique, qui devient officiel le 8 mai, laisse beaucoup d'observateurs sceptiques. Il suscite néanmoins de nouveaux espoirs de paix. Parmi ceux qui le saluent, on retrouve le premier ministre irlandais Bertie Ahern, ainsi que son homologue britannique, Tony Blair, qui est sur le point de quitter ses fonctions. (Voir : Fin de la lutte armée en Irlande)

Pour en savoir plus: Discours du nouveau premier ministre d'Irlande du Nord

Dans les médias...


Éric Albert, « Les frères ennemis nord-irlandais ouvrent le chemin d'une « paix durable »»

«...Cette décontraction apparente entre Ian Paisley et Martin McGuinness est une surprise. Il y a seulement deux mois, Paul Robinson, le vice-président du DUP, avait prévenu qu'il y allait y avoir « une bataille par jour » entre les ennemis d'hier. Mais les deux formations radicales semblent au contraire vouloir faire preuve de leur maturité et de leur volonté de coopérer. L'une des explications est que le vrai affrontement entre le Sinn Féin et le DUP était sur le partage du pouvoir. En revanche, sur les dossiers quotidiens (finance, éducation, santé...), ils sont relativement flexibles. Le travail à venir de Ian Paisley et de Martin McGuinness n'en reste pas moins délicat. Ils doivent maintenant s'attaquer au plus dur: la réconciliation de la population. Si les politiciens ont réussi à s'entendre, les lignes de fracture sur le terrain demeurent profondes. Les communautés protestantes et catholiques vivent aujourd'hui en paix, mais sans se mélanger: elles n'habitent pas les mêmes quartiers, ne vont pas dans les mêmes écoles, ne fréquentent pas les mêmes églises. Leur apprentissage d'une vie commune harmonieuse prendra de longues années. »

Le Temps (Suisse), 9 mai 2007.

Bertie Ahern (premier ministre irlandais), « En Irlande du Nord, l'espoir d'une paix durable »

«...Hier, l'Irlande du Nord était synonyme de violence et de division ; aujourd'hui le succès du processus de paix est un exemple dans le monde. Plus qu'ailleurs où les conflits étaient parfois plus dévastateurs encore, l'Irlande du Nord a bénéficié du soutien de la communauté internationale. À son tour, le gouvernement irlandais s'engage à faire tout ce qui est en son pouvoir pour apporter son aide à la communauté internationale afin de mettre fin aux conflits dans le monde. Il n'est pas question bien entendu de transposer systématiquement le « modèle Irlande du Nord » à toutes les autres situations. Pourtant, il est l'illustration d'un conflit, en un lieu, à un moment déterminé, qui était presque insurmontable à régler mais qui a trouvé un règlement pacifique et juste. Je voudrais répéter ici qu'il y a encore beaucoup à faire en Irlande du Nord et nous sommes déterminés à poursuivre nos efforts. Mais je pense que les événements d'aujourd'hui montrent que le consensus et la volonté sont bien là et que la paix en Irlande durera face aux enjeux à venir. »

Le Figaro (France), 8 mai 2007, p. 28.

Guy Taillefer, « Paisley et McGuinness, main dans la main »

«...L'ultimatum lancé à la fin de l'année dernière par MM. Blair et Ahern aura sans doute joué. Les deux hommes avaient exigé que les dirigeants nord-irlandais parviennent à un accord de partage du pouvoir au plus tard au 26 mars, faute de quoi la province serait dirigée indéfiniment par Londres. Pour M. Blair, dont la réputation politique est salie par le fiasco irakien, la formation d'un gouvernement partagé à Belfast lui est un baume. Il s'apprête en outre à quitter Downing Street sans avoir pu empêcher l'élection, la semaine dernière, d'un gouvernement indépendantiste en Écosse. Les concessions faites par l'IRA lui auront sans doute donné un coup de pouce. En 2005, l'IRA annonçait sa décision de désarmer et de renoncer à la violence. Une ouverture dont le pasteur Paisley, rendu célèbre par ses violentes diatribes contre l'ennemi nationaliste, n'a finalement pas pu faire fi. »

Le Devoir (Québec, Canada), 9 mai 2007, p. a5.

Éditorial

«...The stars have aligned in Northern Ireland for what promises to be an historic power-sharing agreement. (...) Pressure from Dublin and London, « Celtic Tiger » economics, the self-interest of key leaders, the settling of contentious policing issues in January and local elections three weeks ago cementing Mr. Paisley's leadership all factored into an agreement which is no one's first preference but surely beats a return to « the Troubles », even as it entails serious compromises. Most serious among those is what some justifiably call a Faustian bargain of awarding power to people who are linked to terrorist activity and in some cases credibly called terrorists. A politics of expediency, which seems to be the right way to characterize the current mood in Northern Ireland regarding these recent negotiations, can sometimes be that way. (...) Some have rightly expressed shock that Sinn Fein leaders with blood on their hands could soon be ruling Northern Ireland in conjunction with Mr. Paisley. This is indeed sordid business. No one ever said a settlement to Western Europe's most intractable conflict would be tidy. »

The Washington Times (États-Unis), 30 mars 2007.

Gouvernance et gouvernement [ 8 mai 2007 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Royaume-Uni
ÉlevéElizabeth IITony Blair

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2002 - 2016



mai
2005
Réélection au Royaume-Uni d'un gouvernement travailliste dirigé par Tony Blair

mai
2005
[Résultats] Élections législatives

mai
2007
Formation d'un gouvernement dirigé par Ian Paisley en Irlande du Nord

juin
2007
Assermentation de Gordon Brown au poste de premier ministre du Royaume-Uni

avril
2009
Tenue du Sommet du G20 à Londres

mai
2010
Élection au Royaume-Uni d'un gouvernement dirigé par le conservateur David Cameron

mai
2010
[Résultats] Élections législatives

juillet
2012
Ouverture des Jeux olympiques de Londres

septembre
2014
Tenue d'un référendum sur l'indépendance de l'Écosse

mai
2015
Réélection du gouvernement conservateur de David Cameron au Royaume-Uni

mai
2015
[Résultats] Élections législatives

juin
2016
Tenue d'un référendum au Royaume-Uni sur la sortie de l'Union européenne


Dans l'actualité


février
2019
Le Brexit fera t-il tomber Theresa May?

janvier
2019
Baisse du taux de chômage au Royaume-Uni : une bonne nouvelle?

janvier
2019
Glasgow, la ville trouble

octobre
2018
Après le Brexit, l'Afrique est dans la mire des Britanniques

mars
2018
Il y a 40 ans : Amnistie internationale décrochait le prix Nobel de la paix

novembre
2017
D'Hollywood à Westminster : l'internationalisation d'un mouvement

octobre
2017
Brexit : dur divorce au sein de l'Europe

octobre
2017
Des élections crève-cœur pour le Parti national écossais

mars
2017
Martin McGuinness provoque un bouleversement politique en Irlande du Nord

février
2017
20 ans plus tard : l'héritage contrasté de Tony Blair à la tête du Royaume-Uni


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019