Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

20 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

17 octobre 1979

Attribution du prix Nobel de la paix à mère Teresa de Calcutta

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Mère Térésa de Calcutta

L'oeuvre de mère Teresa, une religieuse qui a consacré sa vie aux malades, aux pauvres et aux désoeuvrés de Calcutta, en Inde, est récompensée par la remise du prix Nobel de la paix.

Agnes Gonxha Bojaxhiu (mère Teresa), une religieuse catholique romaine originaire d'Albanie, enseigne dans un couvent de Calcutta avant de fonder la Société des missionnaires de la charité à Calcutta, en 1948. Celle-ci travaille dans les slums (bas-fonds) de cette ville pauvre et populeuse. L'action de la société est diversifiée. Elle opère écoles, hôpitaux, centres de jeunesse et orphelinats et fait boule de neige à travers le monde. Au moment de l'attribution du prix Nobel de la paix à mère Teresa, en 1979, on retrouve plus de 150 branches de la Société des missionnaires de la charité réparties à travers une vingtaine de pays. La remise du Nobel de la paix à cette femme de 69 ans peut étonner, mais la fondation la justifie en précisant que son action aide à combattre la pauvreté et la détresse dans le monde, des fléaux qui constituent des menaces à la paix. La vie de mère Teresa n'est pas exempte de polémique. Des critiques pointeront par exemple ses relations avec des personnalités controversées ainsi que ses positions conservatrices sur des questions comme la contraception ou l'avortement. Mère Teresa de Calcutta, qui décède en 1997, sera béatifiée par le pape Jean-Paul II en 2003.

Dans les médias...


Sophie Bessis, « Le Tiers monde à l'honneur »

«...L'attribution à cette « sainte femme » du Prix Nobel de la paix a fait l'unanimité, contrairement aux « gaffes » des dernières années. Soeur Thérèse a en effet consacré sa vie aux « damnés de la terre » : en 1948, elle fonde à Calcutta l'ordre des Missionnaires de la Charité et s'occupe de nourrir les mendiants, de recueillir les mourants, de soigner les lépreux et de donner refuge aux nouveaux-nés abandonnés. Son mouvement prend peu à peu une dimension internationale : il gère aujourd'hui quelque 700 centres d'assistance dans le Tiers monde mais aussi dans les bas quartiers de Rome ou de New York. Cependant, sa renommée, dont cette distinction constitue l'aboutissement, ne l'empêchera pas de demeurer avec les déshérités de Calcutta. Dès qu'elle a connu la nouvelle, elle a annoncé qu'elle consacrerait le montant du prix (40 millions CFA) à étendre et améliorer ses oeuvres de charité. »

Jeune Afrique (France), 31 octobre 1979, p. 50.

Jean Pellerin, « Noble prix Nobel »

«...À noter que l'attribution du prix de la paix n'a aucune connotation politique ou idéologique cette année. Pourtant, la désignation de Mère Teresa résulte d'un ardu calcul politique. Au fait, il semble désormais bien difficile pour le comité du Nobel d'échapper à ce genre de calcul. On sait que le Président Carter était en lice. (...) Mais, comme la campagne électorale bat déjà son plein aux États-Unis, le comité Nobel a craint, et avec raison, qu'en le couronnant, il avait eu l'air de favoriser sa candidature. Mais en éliminant M. Carter, le comité n'éliminait pas pour autant les pièges politiques, car c'est le sénateur Edward Kennedy, l'homme qui sera probablement l'adversaire du Président Carter à la prochaine convention démocrate, qui avait proposé, sans arrière-pensée électoraliste bien sûr, le nom de Mère Teresa au comité du prix Nobel de la paix dès 1975. L'attribution du prix à cette sainte personne, quatre ans après sa mise en candidature, se veut pure et innocente, mais des mauvaises têtes ne manqueront sans doute pas de faire un rapprochement. »

La Presse (Québec, Canada), 19 octobre 1979, p. 4.

Éditorial

«...In making the announcement, the Nobel Committee called attention to the fact that this has been officially designated the International Year of the Child, and unofficially has been a year of intense international concern with the plight of refugees from East Asia to the Middle East. « These are precisely the categories for whom Mother Teresa has for many years worked so selflessly, » the announcement said. Poverty and hunger drive people to desperate acts : they are conditions that threaten peace. But Mother Teresa does not serve the poor to ward off any danger to society. She serves them with ultimate compassion, without condescension, to show that each person, no matter how abject his circumstances, has his own dignity. »

Los Angeles Times (États-Unis), 19 octobre 1979.

Gouvernance et gouvernement [ 17 octobre 1979 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Inde
IntermédiaireNeelam Sanjiva ReddyCharan Singh

Albanie
FaibleHaxhi LleshiMehmet Shehu

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1974 - 1984



mai
1974
Explosion d'une première bombe atomique par l'Inde

juin
1975
Proclamation de l'état d'urgence en Inde

mars
1977
Élection du Parti Janata en Inde

mars
1977
[Résultats] Élections législatives

octobre
1979
Attribution du prix Nobel de la paix à mère Teresa de Calcutta

janvier
1980
Élection du parti du Congrès d'Indira Gandhi en Inde

janvier
1980
[Résultats] Élections législatives

octobre
1984
Assassinat de la première ministre indienne Indira Gandhi

décembre
1984
Tragédie industrielle à Bhopal, en Inde

décembre
1984
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


novembre
2018
Inde et Amérique latine : vers une coopération Sud-Sud?

mars
2018
L'Inde : la modernité avant tout

novembre
2017
Le sida en Inde : une crise ébranlant la tradition

octobre
2017
Visite historique du premier ministre indien en Israël

avril
2017
Le microcrédit en Inde : un levier contre la pauvreté à réformer

février
2017
Le pari risqué de la démonétisation en Inde

février
2016
Vers une meilleure qualité de l'air à New Delhi

février
2016
Les sommets Inde-Afrique : une stratégie économique et politique

avril
2015
L'Inde et l'Union européenne : de la coopération économique à l'alliance politique

mars
2015
L'Inde cherche à devenir une puissance spatiale


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016