19 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

8 août 1983

Renversement du président Rios Montt au Guatemala

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Rios Montt

La guerre civile, qui affecte le Guatemala depuis 1960, atteint son paroxysme sous la dictature du général Rios Montt. Il est renversé en août 1983 par le ministre de la Défense, le général Oscar Mejia Vittores, qui promet de restaurer l'ordre constitutionnel, d'établir un processus de retour à la démocratie et de mettre fin à la guerre.

À la suite de l'élection présidentielle du 7 mars 1982, qui fut très contestée par la gauche, de jeunes officiers fomentent un coup d'État qui porte au pouvoir le général Rios Montt. Déjà très impliqués dans la lutte contre les mouvements révolutionnaires en Amérique centrale, les États-Unis supportent le coup, voyant dans Montt un dirigeant susceptible d'éliminer la guérilla communiste au Guatemala. Montt suspend les partis politiques et la Constitution de 1965, dissout le congrès et forme des groupes paramilitaires pour en finir avec la guérilla. S'ouvre alors la période la plus sombre de la sale guerre qui sévit au Guatemala depuis 1960. En moins de 18 mois, les forces de l'ordre assassinent plus de 20 000 personnes. La base aérienne de Retalhuleu est transformée en un immense centre de torture. L'opposition s'organise rapidement. Elle provient d'abord du mouvement des droits civiques. Le fanatisme religieux de Montt, un pasteur évangélique dans un pays largement catholique, suscite également une vive opposition au sein de l'Église catholique. La situation politique ne cessant de se détériorer, les forces armées et les États-Unis se tournent contre Montt qui est renversé par le général Oscar Mejia le 8 août 1983. Celui-ci annule l'état d'urgence proclamé le 29 juin et adopte une politique favorisant le retour progressif à la démocratie. L'élection d'une assemblée constitutionnelle est décrétée le 1er juillet 1984 et une nouvelle Constitution est adoptée le 30 mai 1985. Le 14 janvier 1986, un civil est élu à la présidence. La guerre civile ne prendra cependant fin qu'en 1996 après avoir fait plus de 200 000 victimes, surtout des Indiens mayas. Un rapport onusien estimera en 1999 que 93% des atrocités commises alors l'ont été par les forces de l'ordre.

Gouvernance et gouvernement [ 8 août 1983 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Guatemala
FaibleÓscar Humberto Mejía Víctores

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1973 - 1993



août
1983
Renversement du président Rios Montt au Guatemala


Dans l'actualité


octobre
2019
Élections législatives : le virage social-démocrate guatémaltèque

février
2019
Crise au Guatemala : le président Morales dans l'eau chaude à la suite de l'interruption d'une commission anticorruption

septembre
2018
Référendum au Guatemala : le résultat de tensions territoriales avec le Belize

avril
2018
Ajouter l'insulte à l'injure : Jimmy Morales sur le banc des accusés

février
2017
Le Guatemala n'oubliera pas la fin de la guerre civile de 1960-1996

janvier
2017
Guatemala: entente régionale pour mettre fin à la terreur des maras

janvier
2016
L'élection présidentielle de 2015 au Guatemala: un gagnant inattendu

octobre
2013
L'OÉA : de la prohibition à la légalisation

septembre
2013
Les États-Unis mettent finalement la main sur l'ex-président guatémaltèque Portillo

février
2013
Le procès de l'ancien dictateur Ríos Montt attendu au Guatemala


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019