20 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 novembre 1995

Référendum sur la légalisation du divorce en Irlande

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Après l'avoir rejeté une première fois en 1986, les électeurs irlandais se prononcent en novembre 1995 en faveur de la légalisation du divorce par une faible marge de 0,6% (50,3%-49,7%). L'Irlande devient le dernier pays européen à légaliser le divorce.

Les Irlandais avaient déjà tenu un référendum sur la légalisation du divorce le 26 juin 1986. Elle avait alors été rejetée par 63% des votants. Par la suite, le gouvernement avait introduit une procédure légalisant la séparation, mais ne permettant pas le remariage des couples séparés. Contrairement à la campagne de 1986, qui avait vu le gouvernement et l'opposition s'affronter sur cette question, les partis politiques forment un front uni lors de la consultation publique de 1995. L'Église catholique continue toutefois de s'opposer à la légalisation du divorce qui est approuvée le 24 novembre par 50,3% des électeurs. Cela signifie que la victoire du Oui a été obtenue par une marge d'à peine plus de 9 000 votes. Dans un pays où 95% de la population est catholique, le Oui reçoit la majorité de ses appuis dans la capitale, Dublin, alors que la population rurale se prononce majoritairement pour le Non. La nouvelle loi donnera aux couples séparés depuis quatre ans, et capables de prouver l'impossibilité de leur réconciliation, le droit de demander le divorce. Le 26 novembre, plusieurs groupes d'opposants annoncent leur intention de contester la validité du référendum devant les tribunaux. Ils s'appuient sur la Cour suprême qui a statué le 17 novembre -une semaine avant le vote- que le gouvernement ne pouvait faire campagne avec des fonds publics. La loi sur le divorce sera néanmoins adoptée le 17 juin 1996. Elle deviendra le XVe amendement à la Constitution irlandaise.

Dans les médias...


Florence La Bruyère, « Irlande. Dans le monde rural, l'attachement à l'institution familiale est très fort »

«...Il y a dix ans, le monde paysan avait pris parti contre le divorce. Cette fois encore, il votera sans doute dans ce sens. Plus par peur du lendemain et des implications financières que par attachement à la discipline de l'Eglise. La campagne contre la ville, l'ouest contre l'est, on serait tenté de voir deux Irlande. Mais la réalité est plus complexe. Si le catholicisme, ciment de l'identité irlandaise, est remis en cause, il n'entame pas pour autant la foi chrétienne, profondément enracinée chez les Irlandais. Quoique les pratiquants ne soient plus « que » 64 % contre 90 % il y a dix ans, la crise de l'Eglise ne signifie pas pour autant une crise de la foi. Révoltée mais en même temps émue par les scandales du clergé, la majorité des Irlandais en vient aujourd'hui à penser que les prêtres souffrent du célibat et qu'ils devraient pouvoir se marier. (...) Beaucoup d'Irlandais vivent cette crise d'une façon positive. On ne respecte plus les prêtres pour ce qu'ils sont, mais pour ce qu'ils font. Et l'on cite pour preuve le travail remarquable qu'accomplissent les prêtres dans les banlieues déshéritées, fortement touchées par le chômage et par la drogue. »

La Croix (France), 24 novembre 1995, p. 8.

Fabrice Rousselot, « « Un oui primordial pour les femmes » : le droit au divorce est perçu comme une étape vers la « modernité »»

«...Pour nombre d'Irlandaises, la victoire du oui au référendum sur le divorce est ainsi une étape déterminante sur ce qu'elles appellent « la route vers la modernité ». En dix ans en effet, dans un pays que l'Eglise catholique a toujours marqué de son empreinte, on a vu tour à tour s'imposer la légalisation des contraceptifs, la décriminalisation de l'homosexualité ou encore l'accès à l'information sur l'avortement. Et à chaque fois, les femmes ont été à la pointe de cette révolution. Dans l'île, personne ne nie plus l'influence décisive qu'a eue Mary Robinson, l'ancienne avocate élue présidente en 1990, à la surprise générale. Là où la fonction était jusqu'alors considérée comme une agréable « préretraite politique », Mary Robinson a su, au contraire, confronter les Irlandais à des sujets longtemps ignorés par le pouvoir politique: le viol, le droit des enfants, l'homosexualité masculine et féminine...»

Libération (France), 27 novembre 1995, p. 8-9.

Stéphane Baillargeon, « La citadelle catholique en crise »

«...depuis son accession au trône de Saint-Pierre, en octobre 1978, malgré un arsenal médiatique sans précédent, Karol Wojtyla n'a pas réussi à endiguer la sécularisation en Occident, au coeur même de la citadelle catholique. Le « pape populaire n'est pas écouté », selon la formule classique. Pire, la stratégie de la reconquista chrétienne à partir des bastions irlandais et polonais semble en train de s'effondrer. L'entrée de l'une dans la communauté européenne et de l'autre dans le giron des nations démocratiques et pluralistes a bouleversé la donne et pris le contre-pied des Églises arc-boutées sur leur tradition et leur clergé. Elles s'engagent à leur tour vers l'aggiornamento défini il y a trente ans par Vatican II. Là comme ailleurs, elles commencent à perdre leur prétention à imposer un magistère à l'ensemble de la société. Ce ne peut-être un drame que pour les plus nostalgiques d'une Église qui existe de moins en moins...»

Le Devoir (Québec, Canada), 28 novembre 1995, p. a1.

Éditorial

«...The Republic of Ireland is a Catholic country not only in numbers (more than 90 percent of the citizens are members of the church) but in the traditional strength of the relationship between church and state, which extends even to civil law. In the early days of the republic, Catholic principles and prohibitions were written into the constitution, and the clergy were active in mobilizing and encouraging laymen to support these principles in civic life. (...) The vote does not necessarily signal a rift between church and state but rather a change in their relationship. In years past, the word of the hierarchy was virtually decisive in Ireland. Now it remains influential, but voters and government leaders more easily make the distinction between religious and secular concerns. In part, attitudes have changed because of numerous scandals, recently revealed, involving priests. But the election results acknowledge the reality that the ban did not keep unhappy families together. (...) Hard as it may be for the devout to accept, there are unhappy families in Ireland, as everywhere else, and no law can force individuals to reconcile. »

The Washington Post (États-Unis), 28 novembre 1995.

Gouvernance et gouvernement [ 24 novembre 1995 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Irlande
ÉlevéMary RobinsonJohn Gerard Bruton

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1990 - 2000



novembre
1990
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1992
[Résultats] Élections législatives

novembre
1995
Référendum sur la légalisation du divorce en Irlande

juin
1997
[Résultats] Élections législatives

octobre
1997
[Résultats] Élection présidentielle


Dans l'actualité


octobre
2017
Une question référendaire qui soulève les passions en Irlande

janvier
2017
Une croissance économique phénoménale pour l'Irlande

février
2016
Peu de changement prévu pour l'Irlande le 26 février 2016

septembre
2015
L'Irlande dit un «oui» sincère au mariage gai

janvier
2015
L'année économique irlandaise : le retour du tigre celtique

janvier
2014
Le Sénat irlandais menacé d'abolition

octobre
2013
L'avortement : un sujet sensible en Irlande

février
2013
L'Irlande ou la longue marche vers le redressement

octobre
2012
L'économie européenne en référendum en Irlande

novembre
2011
Une élection présidentielle hors du commun en Irlande


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019