18 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

2 octobre 1992

Émeute dans la prison Carandriu de Sao Paulo, au Brésil

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

La prison de Carandriu, dans l'État de Sao Paulo, au Brésil, est secouée par le plus grand soulèvement carcéral de l'histoire du pays. En réplique aux mutins, qui prennent 8000 visiteurs en otages, la police militaire prend la prison d'assaut. Leur intervention fait une centaine de morts.

Construite en 1956, la prison de Carandriu abrite 500, puis 3 000 prisonniers. Mais comme c'est souvent le cas en Amérique latine, le nombre de personnes incarcérées dépasse largement les capacités de l'institution. Carandriu compte près de 10 000 prisonniers lorsqu'un incident entourant le transfert de l'un d'entre eux déclenche une émeute, le 2 octobre 1992. Les émeutiers prennent rapidement en otages les quelque 8 000 visiteurs se trouvant alors dans la prison. Ils poignardent 9 d'entre eux qui résistent. La police militaire prend le contrôle de la situation. Rejetant une solution pacifique, elle empêche même le directeur de la prison de parlementer avec les mutins. La police donne l'assaut et n'hésite pas à mitrailler les émeutiers. L'enquête démontrera que 102 des 111 victimes ont été tuées par la police. Il y a aussi 153 prisonniers et 23 policiers blessés dans l'opération. Celui qui la dirige, le colonel Ubiratan Guimarães, sera condamné en 2001 à 632 ans de prison. Entre-temps, il avait été élu en 1994 au Parlement de l'État de Sao Paulo. La condamnation de Guimarães sera renversée en février 2006, mais il sera assassiné sept mois plus tard. Les 84 policiers impliqués ne seront pas poursuivis. Mais le massacre de Carandriu incitera la police brésilienne à changer ses méthodes. Lors d'un soulèvement dans 29 prisons de l'État de Sao Paulo, en 2001, les représentants des droits civiques seront admis et des négociations entreprises avec les mutins. Lors de sa démolition, le 9 décembre 2002, Carandriu abrite encore 7 000 prisonniers. Son cas n'est pas unique. En 1997, on rapporte plus de 200 émeutes dans les prisons brésiliennes et une foule d'autres en Amérique latine, comme à Lurigancho, au Pérou (1986), et à Maracaibo, au Venezuela (1994).

Gouvernance et gouvernement [ 2 octobre 1992 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Brésil
IntermédiaireFernando Affonso Collor de Mello

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1987 - 1997



novembre
1989
[Résultats] Élection présidentielle

octobre
1990
[Résultats] Élections législatives

mars
1991
Signature du traité menant à la création du Mercosur

juin
1992
Ouverture du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro

octobre
1992
Émeute dans la prison Carandriu de Sao Paulo, au Brésil

décembre
1992
Démission du président brésilien Fernando Collor

avril
1993
Tenue d’un référendum sur le régime et le système politique au Brésil

octobre
1994
[Résultats] Élection présidentielle

octobre
1994
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


septembre
2019
L'agriculture au Brésil : relancer l'économie, mais à quel prix?

novembre
2018
Le Brésil paralysé par une grève des routiers

octobre
2018
Élection présidentielle au Brésil : un conservateur et misogyne au pouvoir

avril
2018
Inculpation de Luiz Inacio Lula da Silva : la déchéance d'un héros brésilien

septembre
2017
Mobilisation citoyenne au Brésil : la tête de Temer en jeu

avril
2017
Petrobras : toxique pour l'État brésilien?

novembre
2016
La situation amazonienne: un éternel débat entre environnement et économie

octobre
2016
Le Brésil au bord de la crise

septembre
2016
Des jeux Olympiques inoubliables et une facture salée

février
2016
JO Rio2016 : des Jeux olympiques à rabais


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019