Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

20 juin 1981

Révolte du pain au Maroc

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Sous la pression du Fonds monétaire international (FMI), le gouvernement marocain doit réduire considérablement le subside qu'il accorde aux produits alimentaires. Cette hausse va entraîner une révolte populaire et le déclenchement de grèves qui vont frapper particulièrement Casablanca.

À la demande du FMI, le gouvernement marocain met sur pied en 1978 un programme de réformes économiques basé sur la réduction des investissements de l'État, l'augmentation des taxes et le gel des salaires. Il provoque une réaction populaire qui entraîne son abandon en 1979. En 1980, le FMI demande au Maroc d'adopter un nouveau plan d'austérité et de réduire son subside sur les produits alimentaires. Cela amène le gouvernement à décréter en juin 1981 une hausse de 50% du prix de la farine. Sensible à la réaction populaire, l'État défend toutefois aux boulangers d'augmenter le prix du pain. Cette nouvelle arrive dans un contexte difficile : durant les années 1970, le prix de la nourriture, en tenant compte de l'inflation, a augmenté plus vite que les salaires. La politique gouvernementale visant à leur faire supporter la hausse décrétée, les boulangers déclenchent une grève générale le 20 juin. Une pénurie est observée et la grève s'étend rapidement à travers le pays. La Confédération démocratique des travailleurs (CDT), le principal syndicat, appelle les travailleurs à une grève générale pour forcer l'annulation des hausses. Dans certaines villes, elle tourne à l'émeute. À Casablanca, 10 000 jeunes descendent dans les rues. Des magasins sont pillés, des édifices publics brûlés et des combats opposent les grévistes aux forces de l'ordre. Ils deviennent inégaux lorsque les autorités font appel à l'armée. Selon le rapport du ministre de l'Intérieur, la répression fait 66 morts et 110 blessés, dont 73 policiers, ainsi que 500 arrestations. Les syndicats fixent pour leur part le nombre de morts à plus de 600 et celui des blessés à plus de 5000. Les protestations forceront le gouvernement à surseoir temporairement à l'application de son plan d'austérité.

Gouvernance et gouvernement [ 20 juin 1981 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Maroc
FaibleHassan II ben MohammedMaati Bouabid

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1976 - 1986



juin
1977
[Résultats] Élections législatives

juin
1981
Révolte du pain au Maroc

décembre
1983
Début d'une crise au Maroc

septembre
1984
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


novembre
2016
Maroc : la popularité du PJD confirmée aux élections législatives de 2016

avril
2015
Sahara occidental: la conquête de l'Ouest

mars
2014
La longue marche vers l'émancipation économique des femmes

octobre
2011
Maroc : des élections à la sauce référendaire

novembre
2010
La démocratie au Maroc : entre tradition et modernité

novembre
2008
Aminatou Haïdar reçoit le prix Robert F. Kennedy

novembre
2007
Crise diplomatique entre l'Espagne et le Maroc

septembre
2007
Élections au Maroc : entre progrès démocratique et désillusion

novembre
2005
La Marche verte a eu 30 ans


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016