19 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

17 juillet 1968

Coup d'État dirigé par le général Ahmed Hassan al-Bakr en Irak

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Ahmed Hassan al-Bakr

Un coup d'État orchestré par des militaires que dirige le général Ahmed Hassan al-Bakr entraîne le renversement du président irakien Abdul Rahman Aref et du premier ministre Taher Yahya.

Après le renversement du général Abd al-Karim Kassem, en 1963, l'Irak est dirigée par le président Abdul Salam Aref. Son frère, Abdul Ahman Aref, lui succède en avril 1966. Des promesses de démocratisation du régime, notamment la tenue éventuelle d'élections, ne suffisent pas à empêcher un coup d'État orchestré par des militaires appartenant au parti Baas. Le 17 juillet 1968, un ex-premier ministre, le général Ahmed Hassan el-Bakr, est à la tête d'un renversement qui force le président Aref à l'exil. Deux commandants qui ont participé au coup, Ibrahim Abdel Rahman Daoud et Abdel Razzak Nayef, deviennent respectivement ministre de la Défense et premier ministre. Ils seront vite écartés par le président el-Bakr. Une nouvelle Constitution adoptée en septembre concentre les pouvoirs entre les mains d'un Conseil de commandement de la révolution contrôlé par le parti Baas. Favorable au socialisme et à des ouvertures à l'Égypte, le nouveau régime exercera une sévère répression contre ses opposants. Bakr conservera le pouvoir jusqu'en 1979. Il aura pour successeur Saddam Hussein.

Gouvernance et gouvernement [ 17 juillet 1968 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Irak
FaibleAhmad Hassan al-Bakr`Abd ar-Razzaq Said an-Najif

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1963 - 1973



juillet
1968
Coup d'État dirigé par le général Ahmed Hassan al-Bakr en Irak


Dans l'actualité


février
2019
Irak : la population en manque de services publics se révolte contre les corrompus

octobre
2017
Les forces irakiennes reprennent Mossoul : la fin de l'État islamique ?

novembre
2016
Il y a 10 ans : le cirque du procès de Saddam Hussein

mars
2015
L'EI et Al Qaïda : l'ère du terrorisme à deux visages

octobre
2014
Jalal Talabani : fin d'une présidence respectée

septembre
2014
La légalité de la guerre contre l'État islamique au coeur des débats à l'ONU

février
2009
Le premier ministre irakien Nouri Al-Maliki sort gagnant des élections provinciales

février
2009
L'Irak démocratique et libre... d'occupation

octobre
2008
Un État kurde : un rêve possible ou une fantaisie ?

novembre
2007
Les Kurdes : entre l'espoir et la crainte


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019