Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

23 novembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

2 mars 2008

Élection de Dmitri Medvedev à la présidence de la Russie

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Dmitiri Medvedev

Lors de l'élection présidentielle qui se déroule en Russie, Dmitri Medvedev est élu avec une écrasante majorité dès le premier tour du scrutin. Il succède à Vladimir Poutine qui, en vertu de la Constitution, ne peut briguer un troisième mandat.

Lors des élections législatives du 2 décembre 2007, le parti Russie unie (RU), dont la liste était dirigée par le président Poutine, obtint la pluralité des sièges à la Chambre basse. Quelques jours plus tard, Poutine, appuyé par quatre partis qui lui sont favorables, désigne Dmitri Medvedev comme candidat à l'élection présidentielle du 2 mars 2008. Cette nomination ne surprend pas. Fidèle allié de Poutine, Medvedev est perçu par plusieurs comme le dauphin du chef de l'État. Il occupe d'ailleurs le poste de premier vice-premier ministre, de même que celui de président du conseil de direction de la société d'État Gazprom. Après avoir remporté l'investiture de RU, puis enregistré officiellement sa candidature auprès de la commission électorale centrale, Medvedev déclare qu'en cas de victoire à la présidentielle il nommerait Poutine au poste de premier ministre. Malgré la limite de deux mandats imposée au président sortant, ce dernier pourrait ainsi continuer à exercer une influence importante sur la conduite de l'État. Seuls quatre candidats réussissent à obtenir les deux millions de signatures nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle. Celle-ci se solde dès le premier tour de scrutin par la victoire de Medvedev. Crédité de plus de 70 % des voix, le candidat de RU termine loin devant celui du Parti communiste qui arrive au second rang. Medvedev, qui promet de s'inscrire dans la continuité des politiques de son prédécesseur, se dit toutefois déterminé à respecter la répartition des pouvoirs telle que définie par la Constitution. Le nouveau président entrera officiellement en fonctions le 7 mai 2008.

Pour en savoir plus: Discours-programme du nouveau président russe devant l'Assemblée fédérale

Résultats du scrutin

Dans les médias...


Jean-Charles Lallemand, Marie Mendras, « Poutine III. Comment les Russes ont dû voter Medvedev pour conserver Poutine »

«...Le nouveau Premier ministre Poutine, leader incontesté de la Russie depuis 2000, se félicite d'avoir « respecté » la Constitution en ne demandant pas de troisième mandat présidentiel. Et pourtant, il modifie radicalement l'esprit et la lettre de la Constitution de 1993 puisqu'il tire les prérogatives présidentielles vers lui au gouvernement et crée de nouvelles fonctions auprès de lui. Dans son entretien au Monde le 30 mai, Poutine prend de haut les journalistes qui veulent comprendre s'il reste le maître du pays : « La façon dont se partagent les rôles et les ambitions est secondaire. » (...) Ainsi, l'homme qui a présidé la Russie pendant huit ans, qui a maintenu un suspense soigneusement calculé pendant trois ans sur son scénario pour 2008 et qui a finalement décidé de conserver le pouvoir en s'octroyant une « présidence du conseil » très puissante, se permet de balayer d'un revers de main la question constitutionnelle. Pourquoi compliquer les choses en cherchant à interpréter les règles institutionnelles ? Et pourquoi souhaiter plus de pluralisme et de démocratie alors même que le régime tient solidement les rênes et que l'État est riche? »

Esprit (France), août-septembre 2008, p. 100-101.

Leonid Sedov, « Le pouvoir en Russie, suite »

«...Le cycle fatal des dix-sept années, précédemment évoqué, se reproduira-t-il inexorablement ? Pour en juger, il ne faut tout de même pas omettre la grande inconnue, l'attitude de Dimitri Medvedev, nouveau Président. Il a été jusqu'ici fort discret. Changera-t-il de politique ? Le nombre de ceux qui estiment qu'il agira de manière indépendante a augmenté récemment dans les sondages d'opinion. Mais, même ceux qui pensent qu'il changera les choses tendent à estimer qu'il ne le fera que progressivement et lentement. Cependant, il devra un jour compter avec la possible réaction de ceux qui diraient, à l'approche des élections de 2012 : « Les choses allaient mieux avec Poutine », permettant à celui-ci de briguer alors un troisième mandat. Une autre difficulté se présente, selon divers politologues : une politique nouvelle ne peut être qu'une politique de modernisation accélérée du pays. Selon eux, celle-ci ne pourrait être mise en oeuvre que par un gouvernement libéral et démocrate nettement plus marqué, disons de type occidental. Son avenir paraît, pour le moment, très improbable. »

Études (France), septembre 2008, p. 170.

Serge Truffaut, « Élection à la Russe »

«...Medvedev n'aura de président que le nom. Si l'on en doute, il suffit de rappeler que Poutine en personne a souligné qu'il entendait épaissir et élargir le champ d'action dévolu au premier ministre. Symbole de cet appétit démesuré pour le pouvoir, il est allé jusqu'à préciser qu'en tant que numéro deux du régime il entendait conserver les deux résidences destinées au président. Il est donc plus que probable que Medvedev va être président aux...abonnés absents ! À moins qu'il ne décide d'amorcer une partie de bras de fer avec Poutine. La chose serait d'autant plus surprenante que Medvedev lui doit toute sa carrière. Sans lui, il serait probablement resté professeur de droit à Saint-Pétersbourg. Mais il y a autre chose. De plus grave, plus dangereux. Car s'attaquer à Poutine, c'est aiguiser la forte inclinaison qu'il a pour la revanche musclée. Poutine a fait de la corruption, des abus en tout genre et du trafic d'influence le socle de l'administration gouvernementale. Medvedev en sera le simple gérant. »

Le Devoir (Québec, Canada), 4 mars 2008, p. A6.

Éditorial

«...In fact, it's unlikely that Mr. Medvedev, a 42 year-old former law professor who has faithfully served Mr. Putin in various posts for more than a decade, will do more than take orders from his longtime boss who will move to the post of prime minister - at least in the short term. Still, Western governments ought to use his ascension to set new terms for relations with Moscow. While Russia's cooperation should be sought in matters of common interest, such as stopping Iran's nuclear program, there is no reason why the European Union should offer an expanded strategic partnership to Moscow as long as it seeks to monopolize the continent's energy supplies, strip its neighbors of their sovereignty or nurture Serbian extremists. Nor should an autocracy be treated as an equal by the world's leading democracies. Mr. Bush openly wondered last week whether Mr. Medvedev or Mr. Putin would attend the G-8's next summit in July in Japan. A better question is why either of them should be invited. »

The Washington Post (États-Unis), 2 mars 2008.

Gouvernance et gouvernement [ 2 mars 2008 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Russie
LimitéVladimir PoutineViktor Alekseyevich Zubkov

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2003 - 2016



décembre
2003
Élection du parti Russie unie en Russie

décembre
2003
[Résultats] Élections législatives

mars
2004
Élection de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie

mars
2004
[Résultats] Élection présidentielle

septembre
2004
Dénouement d'une prise d'otages dans une école de Beslan, en Russie

décembre
2007
Élection en Russie du parti Russie unie de Vladimir Poutine

décembre
2007
[Résultats] Élections législatives

mars
2008
Élection de Dmitri Medvedev à la présidence de la Russie

mars
2008
[Résultats] Élection présidentielle

décembre
2011
Réélection du parti Russie unie en Russie

décembre
2011
[Résultats] Élections législatives

mars
2012
Élection de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie

mars
2012
[Résultats] Élection présidentielle

février
2014
Ouverture des Jeux olympiques d'hiver à Sotchi, en Russie

mars
2014
Tenue d'un référendum en Crimée

juillet
2014
Écrasement d'un avion de la Malaysia Airline au-dessus du territoire ukrainien

janvier
2015
Chute importante du prix du baril de pétrole

octobre
2015
Attentat contre un avion de la compagnie russe Metrojet

septembre
2016
Réélection en Russie du parti Russie unie

septembre
2016
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


septembre
2017
L'Europe à la rencontre des Russes

mars
2017
La réticence russe face à la COP 21

février
2017
Quand les traditions conservatrices l'emportent en Russie

octobre
2016
La guerre du Donbass et l'escalade des tensions OTAN-Russie

octobre
2016
La mer Baltique agitée par des discordes politiques

octobre
2016
La Russie à Rio 2016 : le bouc émissaire du dopage sportif

mars
2016
25 ans plus tard : un retour sur l'héritage de Gorbatchev

septembre
2015
La Russie fête le 70e anniversaire de sa victoire contre l'Allemagne nazie

avril
2015
L'énergie et l'arsenal nucléaire : une importance capitale pour la Russie

décembre
2014
Le gaz naturel au coeur du bras de fer Russie-Europe


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016