18 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

25 avril 1983

Démission du chancelier autrichien Bruno Kreisky

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Fred Sinowatz

Même s'il arrive en tête des formations en lice pour les législatives, le Parti socialiste autrichien (PSA) perd la majorité de sièges qu'il détenait depuis 1971. Tirant ses conclusions du scrutin, le chancelier sortant, Bruno Kreisky, annonce sa démission.

De 1971 à 1983, le PSA domine la vie politique autrichienne. Le chancelier Bruno Kreisky, qui est à la tête d'une série de gouvernements majoritaires, se fait notamment connaître par ses initiatives diplomatiques sur la scène internationale. Au début des années 1980, l'usure du pouvoir commence toutefois à se faire sentir. Quelques scandales secouent le parti qui doit aussi composer avec un ralentissement économique. Ses conséquences entraînent une certaine remise en question du modèle social-démocrate développé sous le PSA. Le 24 avril 1983, les électeurs affichent leur confiance aux socialistes qui arrivent en tête avec 90 sièges. Cela les laisse toutefois à court de la majorité puisque le Parti populaire autrichien (PPA), de tendance conservatrice, et le Parti de la liberté font élire respectivement 81 et 12 députés. Après 13 années passées à la tête du gouvernement, Kreisky annonce sa démission. Pour lui succéder, on se tourne vers Fred Sinowatz. Ministre de l'Éducation et des Arts depuis 1971, celui-ci est devenu vice-chancelier en 1981. Sinowatz en vient à une entente avec le Parti de la liberté afin de former une coalition gouvernementale. Au cours des années qui suivent, l'Autriche adoptera une approche plus libérale sur le plan économique. L'éclatement de la coalition entre le PSA et le Parti de la liberté, en 1986, et l'élection de Kurt Waldheim à la présidence précéderont le départ de Sinowatz. Il sera suivi par la formation d'une nouvelle alliance, cette fois entre le PSA et le PPA.

Résultats du scrutin

Dans les médias...


Henri de Bresson, « Kreisky passe la main »

«...Comme s'ils étaient conscients de la nécessité d'une période de repli sur eux-mêmes, les électeurs autrichiens semblent avoir surtout voulu, en déposant leur idole en douceur, s'assurer une transition ordonnée vers l'avenir. Plus que par des raisons politiques et économiques, le demi-échec des socialistes s'explique par l'usure du parti lui-même, par l'inquiétude provoquée par l'âge et l'état de santé du chancelier sortant. Contrairement à l'Allemagne fédérale, le peu d'échos rencontré par les partis « verts » qui se présentaient pour la première fois, mais qui n'auront pas de députés au Parlement, traduit le refus d'aventure de l'électorat. Le Parti libéral se retrouve pour la seconde fois de son histoire, un peu par hasard, en position d'arbitre. (...) C'est lui qui devra déterminer qui, de la vieille garde socialiste, sous le parrainage attentif de Bruno Kreisky, ou du bouillant leader des populistes, Alois Mock, sera chargé de maintenir la relative prospérité du pays. Grande révélation de cette élection, Mock a réussi, par son style direct et simple, à tenir la dragée haute à l'idole autrichienne. Que donnerait-il au pouvoir ? »

L'Express (France), 6 mai 1983, p. 59.

Gilbert Brunet, « M. Kreisky dépose son sac »

«...Une seule chose est acquise en ce lendemain d'élections : l'ère Kreisky est terminée. Après 12 ans de gouvernement majoritaire, les Autrichiens sont ramenés aux périodes antérieures des gouvernements de coalition, si les dirigeants des partis parviennent à s'entendre. Des grandes coalitions conservateurs socialistes exigent des conditions de rassemblement national qui se retrouvent mieux après une guerre, comme cela a été le cas en Autriche de 1945 à 1966, que dans le contexte actuel. Les forces en présence ne sont pas nées pour s'entendre et les négociations amorcées hier pourraient durer longtemps. (...) Par déférence pour un véritable « patriarche » politique, les Autrichiens ont retenu le grand coup de barre. Dans les faits, ils ont néanmoins changé de cap et provoqué la retraite d'un grand homme. La détermination de l'ère qui suivra, s'il en est une autre, ne fait que commencer. Celle qui s'éteint aura été glorieuse, à l'intérieur comme à l'extérieur du pays. La majorité, si mince soit-elle, aurait préféré que M. Kreisky mette lui-même « le sac à terre ». »

Le Devoir (Québec, Canada), 26 avril 1983, p. 10.

S.A., « Kreisky resigns »

«...Kreisky was always far more popular than his party, even though he frequently confounded the country with his prominence on the international stage - mediating distant disputes, pleading the cause of the Third World, supporting the Palestine Liberation Organization although he is of Jewish extraction - and his penchant for lecturing Austrians in his gravel voice like an irascible Opa, or gandpapa. While raising the Austrian standard to unparalleled heights abroad, Kreisky perhaps became a little too careless at home. The Socialists campaigned for the imposition of taxes on vacation and Christmas bonuses and on savings accounts of more than $5,800. Kreisky argued that the proceeds would be used to create jobs. His opponents, however, complained, effectively, that Kreisky was not only bleeding Austrians with such taxes but robbing them with his extravagant spending. Inevitably, the Chancellor's age and health became a major issue. Kreisky is much older than the leaders of other political parties, and for the past three years he has had to undergo twice-weekly dialysis treatments because of a severe kidney ailment. »

Time (États-Unis), 9 mai 1983, p. 44.

Gouvernance et gouvernement [ 25 avril 1983 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Autriche
ÉlevéRudolf KirchschlägerBruno Kreisky

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1978 - 1988



avril
1979
Signature d'un accord sur les tarifs douaniers et le commerce à Genève

mai
1979
[Résultats] Élections législatives

mai
1980
[Résultats] Élection présidentielle

avril
1983
Démission du chancelier autrichien Bruno Kreisky

avril
1983
[Résultats] Élections législatives

mai
1986
[Résultats] Élection présidentielle

juin
1986
Élection de Kurt Waldheim à la présidence de l'Autriche

novembre
1986
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


janvier
2019
20 septembre à Salzbourg : un sommet informel pour gérer la crise du Brexit

février
2017
Décembre 2016 : entente pétrolière à Vienne teintée de scepticisme

septembre
2016
L'immigration en Autriche : vers une politique de « tolérance zéro »?

novembre
2013
Peu de surprise aux élections autrichiennes

septembre
2010
Heinz Fischer réélu facilement président de l'Autriche

novembre
2008
Mort de Jörg Haider : l'extrême droite autrichienne sous le choc

novembre
2006
Il y a 25 ans : Kurt Waldheim quittait le poste de Secrétaire général de l'ONU

octobre
2006
L'Autriche à l'heure des négociations


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019