26 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   


Sommaire historique


En politique intérieure

La Bosnie-Herzégovine, qui est une république yougoslave depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, déclare unilatéralement son indépendance en 1992. Cette décision avive les tensions entre Musulmans, Serbes et Croates, qui ont des visions politiques différentes. Des conflits armés éclatent alors qu'une République serbe autonome, appuyée par la Yougoslavie, est proclamée dans la controverse. Les affrontements, qui font des dizaines de milliers de morts et de réfugiés, atteignent une ampleur telle que l'Organisation des Nations unies (ONU) dépêche une force d'intervention sur le territoire. Des accords de paix, conclus en 1995, prévoient la création, au sein de la Bosnie-Herzégovine, de deux entités confédérées : la Fédération croato-musulmane et la République serbe de Bosnie. Des élections démocratiques sont tenues, mais le pays reste miné par des différends profonds ainsi qu'une situation économique précaire.


En politique extérieure

Des tensions entre musulmans, Serbes et Croates, qui composent la grande majorité de la population, prennent une nouvelle tournure avec l'éclatement de la Yougoslavie. La Bosnie-Herzégovine proclame son indépendance, en 1992, mais elle doit composer avec son importante minorité serbe qui a formé sa propre république, quelques mois auparavant. Celle-ci obtient le soutien de la Fédération yougoslave. Des troupes de l'Organisation des Nations unies (ONU) sont déployées et un compromis, conclu en 1995, permet d'apaiser la situation. Une force de l'Organisation de l'Atlantique Nord (OTAN) reste toutefois active sur le territoire. Une aide internationale est apportée à la Bosnie-Herzégovine dont la situation économique, déjà difficile, a été aggravée par ces années de conflits.


Des conflits et des morts


1992-1995 [ Bosnie-Herzégovine ] Ethnic war (Serbs, Croats, Muslims) > 200,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Bosnie-Herzégovine


Chronologie depuis 1992


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

1 mars 1992
Référendum sur l'indépendance de la Bosnie-et-Herzégovine

L'éclatement de l'ancienne République fédérative socialiste de Yougoslavie entraîne des bouleversements en Bosnie-et-Herzégovine où un référendum permet aux musulmans et aux Croates d'exprimer leur désir d'indépendance. La proclamation du début de mars, reconnue par la communauté internationale le 7 avril, survient dans un climat de conflit.
11 juillet 1995
Début d’un massacre à Srebrenica, en Bosnie-et-Herzégovine

Après avoir assiégé la ville de Srebrenica, en Bosnie-et-Herzégovine, l’armée de la République serbe de Bosnie l’investit le 11 juillet 1995. Même si cette ville avait été décrétée « zone protégée » par les Nations unies, les soldats se livrent à un massacre, tuant plus de 5000 personnes, en plus des milliers de morts faits par les combats.
13 décembre 1995
Signature à Paris d'un accord de paix en Bosnie-et-Herzégovine

D'intenses négociations mènent à la signature d'un accord de paix visant à trouver une solution durable à la guerre civile qui oppose musulmans, Serbes et Croates en Bosnie-et-Herzégovine depuis 1992. L'événement se déroule à Paris le 13 décembre 1995.
12 octobre 1999
Atteinte du cap des 6 milliards d'habitants sur la Terre

Selon des estimations des Nations unies (ONU), la population mondiale atteindrait maintenant un nouveau sommet avec 6 milliards d'habitants. Cela signifie que celle-ci a doublé au cours des 40 dernières années, un rythme de croissance inégalé dans l'histoire de l'humanité.
12 février 2002
Début du procès de l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic

Le procès de Slobodan Milosevic s'ouvre à La Haye devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). Le procureur du TPIY accuse l'ancien président yougoslave de génocide, de crimes contre l'humanité, d'infractions graves aux conventions de Genève et de violations des lois ou coutumes de guerre.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016