16 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   


Sommaire historique


En politique intérieure

Au cours des années 60, cette possession portugaise est secouée par un mouvement indépendantiste qui a recours à la violence. En 1973, le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) proclame l'indépendance de la Guinée-Bissau. Le Portugal, bouleversé par la Révolution des oeillets, la reconnaît l'année suivante. Les dirigeants du pays adoptent un modèle de développement socialiste, mais des problèmes économiques persistants entraînent un virage vers une approche plus libérale au cours des années 1980. Joao Bernardo Vieira domine la vie politique de la Guinée-Bissau de 1980 jusqu'à son renversement, en 1999.


En politique extérieure

Après avoir lutté pour obtenir leur indépendance du Portugal, en 1974, la Guinée-Bissau et le Cap-Vert se séparent en 1980. Une situation économique difficile rend la Guinée-Bissau dépendante de l'aide et des directives des grandes institutions internationales. En 1998, des luttes politiques internes entraînent l'intervention de troupes guinéennes et sénégalaises. Elles quitteront le pays peu de temps après.


Des conflits et des morts


1962-1974 [ Guinée-Bissau ] Indépendance > 15,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1998-1999 [ Guinée-Bissau ] Guerre civile > 6,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Guinée-Bissau


Chronologie depuis 1974


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

10 septembre 1974
Accession de la Guinée-Bissau à l'indépendance

Colonie portugaise depuis 1879, la Guinée-Bissau accède à l'indépendance le 10 septembre 1974, après 13 années de guerre civile. Cette reconnaissance par le Portugal survient environ un an après la proclamation unilatérale de l'indépendance par le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), dirigé par Luis Cabral.
7 juillet 1978
Décès suspect du premier ministre de la Guinée-Bissau, Francisco Mendes

Un des personnages les plus marquants de la lutte de la Guinée-Bissau pour l’indépendance, acquise en 1974, Francisco Mendes meurt dans des circonstances nébuleuses le 7 juillet 1978. Il est alors le premier ministre depuis 1974, un poste qui lui a permis de faire adopter des politiques de gauche.
14 novembre 1980
Renversement du gouvernement de Luis Cabral en Guinée-Bissau

Un coup d'État orchestré par le premier ministre et ancien commandant des Forces armées, Joao Bernardo Vieira, confirme la dégradation des relations entre la Guinée-Bissau et le Cap-Vert. Il mettra fin aux liens politiques unissant ces deux États.
17 février 1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

Le président français François Mitterrand convoque à Versailles le premier Sommet de la Francophonie internationale. Des représentants de 41 pays, comptant plus de 120 millions d'habitants, y prennent part.
7 août 1994
Élection de Joao Bernardo Vieira à la présidence de la Guinée-Bissau

Vingt ans après son accession à l'indépendance, la Guinée-Bissau organise ses premières élections présidentielle et législatives multipartites. Elles sont remportées par le président sortant, Joao Bernardo Vieira, et son Parti africain pour l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC).
1 novembre 1998
Traité de paix visant à mettre un terme à la guerre civile en Guinée-Bissau

En réaction à sa suspension, puis à son remplacement, le chef d’État-major de l’armée de la Guinée-Bissau, Ansoumane Mané, fomente un coup d’État contre le président Joao Bernardo Vieira en juin 1998. Une guerre civile éclate, faisant des centaines de morts et des milliers de déplacés avant que des accords de paix soient conclus le 1er novembre.
28 novembre 1999
[Résultats] Élection présidentielle
28 novembre 1999
[Résultats] Élections législatives
16 janvier 2000
Élection de Kumba Yala à la présidence de la Guinée-Bissau

À la suite de la promulgation d'une nouvelle Constitution, en juillet 1999, une élection présidentielle est organisée en Guinée-Bissau. Elle a lieu au lendemain d'une guerre civile qui a entraîné le renversement du président João Bernardo Vieira, en mai 1999.
14 septembre 2003
Renversement du président Kumba Yala en Guinée-Bissau

Le président de la Guinée-Bissau, Kumba Yala, est renversé le 14 septembre 2003. Ce coup d'État fomenté par l'armée, qui s'effectué sans effusion de sang, survient pendant une période de grande instabilité politique et économique en Guinée-Bissau.
28 mars 2004
[Résultats] Élections législatives
19 juin 2005
[Résultats] Élection présidentielle
16 novembre 2008
[Résultats] Élections législatives
28 juin 2009
[Résultats] Élection présidentielle
18 mars 2012
[Résultats] Élection présidentielle
13 avril 2014
[Résultats] Élection présidentielle
13 avril 2014
[Résultats] Élections législatives
10 mars 2019
[Résultats] Élections législatives

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016