18 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   


Sommaire historique


En politique intérieure

Après avoir obtenu son indépendance en 1968, la Guinée équatoriale est dirigée par le gouvernement autoritaire et répressif de Francisco Macias Nguema. Les droits de l'homme sont bafoués, des milliers d'opposants tués et l'économie se détériore sous son règne qui prend fin avec un coup d'État, en 1979. Malgré la tenue d'élections, son successeur, Teodoro Obiang, demeure lui aussi à la tête d'un régime autoritaire qui se maintient au pouvoir sans véritable opposition démocratique. D'importants revenus pétroliers contribuent à améliorer la situation économique de la Guinée équatoriale, mais une grande partie de la population en est privée à cause d'une répartition inégalitaire. Le pays est également miné par de graves problèmes de népotisme et de corruption.


En politique extérieure

Après une période plus tendue, au cours des années 1970, la Guinée équatoriale établit de nouveau des relations très étroites avec l'Espagne. Le pays se proclame neutre et non-aligné. Il conserve toutefois des liens avec les États-Unis, particulièrement sur le plan économique.


Des conflits et des morts


1969-1979 [ Guinée Équatoriale ] Répression des dissidents. > 50,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Guinée Équatoriale


Chronologie depuis 1968


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

12 octobre 1968
Proclamation de l'indépendance de la Guinée équatoriale

Cinq ans après l'obtention de l'autonomie interne, la Guinée espagnole, un État d'Afrique centrale qui compte environ 300 000 habitants, proclame son indépendance le 12 octobre 1968.
3 août 1979
Renversement de Francisco Macias Nguema en Guinée équatoriale

À Malabo, en Guinée équatoriale, le dictateur Francisco Macías Nguema est renversé par un coup d'État orchestré par son neveu, le lieutenant-colonel Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Le 29 septembre, le président déchu est reconnu coupable de génocide et est exécuté.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019