Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

11 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche


Sommaire historique


En politique intérieure

Des présidents progressistes dirigent le Guatemala après la Deuxième Guerre mondiale. La réforme agraire du président Jacobo Arbenz Guzman (1951-1954) entraîne cependant son renversement et son remplacement par le colonel Carlos Castillo Armas. Les militaires qui assument le pouvoir au cours des décennies qui suivent sont fortement contestés, notamment par une guérilla gauchiste qui recourt à la lutte armée. L'instabilité perdure malgré l'adoption d'une nouvelle Constitution, au milieu des années 1980, et le retour de civils à la tête du pays. Des négociations entreprises avec les rebelles à la fin de la décennie aboutissent en 1996 avec la signature d'un accord de paix. Le dénouement de ce conflit sanglant contribue à améliorer la situation économique. La démocratie guatémaltèque évolue également avec stabilité depuis, en dépit du fait que la Commission sur la vérité, chargée d'enquêter sur la guerre civile, met en lumière des atrocités commises sous le gouvernement en place à cette époque.


En politique extérieure

L'insatisfaction des Américains à l'endroit de la réforme agraire du président Jacobo Arbenz Guzman joue un rôle déterminant dans le renversement de ce dernier, en 1954. Malgré quelques périodes de refroidissement, le Guatemala conserve d'ailleurs d'étroites relations avec les États-Unis qui, à la fin du XXe siècle, demeurent leur principal partenaire commercial. Dans la seconde moitié des années 1980, les dirigeants guatémaltèques participent à des négociations avec les gouvernements voisins afin de favoriser une paix durable en Amérique centrale. Le Guatemala est également engagé dans différents partenariats, notamment sur le plan économique, avec des pays de la région.


Des conflits et des morts


1954-1954 [ Guatemala ] Violence civile: renversement du gouvernement de gauche de Jacobo Arbenz Guzman par des factions dissidentes de l'armée qui s'étaient réfugiées au Honduras et qui recevaient l'appui du gouvernement américain. > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1964-1964 [ Guatemala ] Violence civile
1966-1996 [ Guatemala ] Guerre civile entre le gouvernement militaire de droite et l'Union révolutionnaire nationale guatémaltèque (UNRG). Aussi répression contre des populations indigènes. Certaines estimations: 217 500 morts. > 150,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Guatemala


Chronologie depuis 1945


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

21 février 1945
Ouverture d'une conférence panaméricaine à Chapultepec, au Mexique

Une importante conférence panaméricaine qui se déroule au Mexique réunit 21 pays des Amériques. Elle se démarque par l'accent placé sur le respect des droits de l'Homme comme principe devant être au coeur des relations internationales ainsi que par l'engagement des pays latino-américains de coopérer dans la protection de l'hémisphère des Amériques.
15 mars 1945
Accession de Juan Jose Aravelo à la présidence du Guatemala

Quelques mois après le renversement d’un régime autoritaire, l’arrivée au pouvoir d’une junte de transition et la tenue d’élections, Juan Jose Aravelo, un homme de gauche modéré, accède à la présidence du Guatemala. Son mandat est marqué par plusieurs réformes progressistes qui se poursuivront en 1951 sous son successeur, Jacobo Arbenz Guzman.
2 septembre 1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Le traité de Rio, aussi connu sous le nom de Traité interaméricain d'assistance réciproque (TIAR), est signé à Rio de Janeiro en présence de 103 délégués représentant 19 pays des deux Amériques.
30 mars 1948
Création de l'Organisation des États américains

Lors de la neuvième conférence pan-américaine qui se déroule à Bogota, en Colombie, 21 pays participent à la mise sur pied l'Organisation des États américains (OEA). Sa mission consiste à maintenir la sécurité sur le continent en préconisant des règlements pacifiques lors des conflits impliquant les pays membres.
27 juin 1954
Renversement du président guatémaltèque Jacobo Arbenz

À la suite d'une opération paramilitaire de la Central Intelligence Agency (CIA), le président guatémaltèque Jacobo Arbenz est renversé après avoir gouverné pendant trois ans et demi. Les nouvelles autorités mettront fin à la réforme agraire d'Arbenz et retourneront à la United Fruit les terres nationalisées.
26 juillet 1957
Assassinat du président du Guatemala Carlos Castillo Armas

Au pouvoir depuis le coup d’État de juin 1954, Carlos Castillo Armas est assassiné par un de ses gardes du palais présidentiel à Guatemala City, le 26 juillet 1957. Le président était reconnu comme un dirigeant près des États-Unis et très peu populaire, notamment parce qu’il annula une réforme agraire profitant aux paysans du pays.
30 décembre 1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

Dès sa création, en décembre 1959, la Banque interaméricaine de développement (BID) joue un rôle central dans le développement économique et la mise en place de programmes d'éducation et de santé en Amérique latine.
13 décembre 1960
Création d'un Marché commun de l'Amérique centrale

Le Marché commun de l'Amérique centrale (MCAC), fondé en 1960, regroupe quatre pays de la région (Guatemala, Honduras, Nicaragua, Salvador). Il vise à faire disparaître les barrières tarifaires et à accroître les échanges entre les pays pour en arriver à la création d'un véritable marché commun avant 10 ans.
6 mars 1966
Tenue d'élections au Guatemala

Le candidat du Parti libéral révolutionnaire (PLR), le Dr. Julio César Méndez Montenegro, remporte l'élection présidentielle qui se déroule au Guatemala avec 201 070 votes (44,0%). Puisqu'il n'a pas recueilli la majorité absolue, c'est toutefois le Congrès qui décidera de l'identité du président.
8 août 1983
Renversement du président Rios Montt au Guatemala

La guerre civile, qui affecte le Guatemala depuis 1960, atteint son paroxysme sous la dictature du général Rios Montt. Il est renversé en août 1983 par le ministre de la Défense, le général Oscar Mejia Vittores, qui promet de restaurer l'ordre constitutionnel, d'établir un processus de retour à la démocratie et de mettre fin à la guerre.
15 février 1987
Dévoilement du plan Arias pour la paix en Amérique centrale

Le président costaricien Oscar Arias soumet un plan global de paix afin de trouver une solution aux conflits qui secouent l'Amérique centrale. Ce plan servira de base au processus de paix dans la région malgré l'opposition du gouvernement américain.
29 décembre 1996
Signature des accords mettant fin à la guerre civile au Guatemala

Les représentants du gouvernement et les chefs de l'Union révolutionnaire nationale guatémaltèque (UNRG) concluent des accords de paix (Accord de paix ferme et durable) visant à mettre un terme à la guerre civile qui déchire le Guatemala depuis plus de trois décennies.
9 novembre 2003
[Résultats] Élection présidentielle
9 septembre 2007
[Résultats] Élection présidentielle
9 septembre 2007
[Résultats] Élections législatives
11 septembre 2011
[Résultats] Élection présidentielle
11 septembre 2011
[Résultats] Élections législatives
6 septembre 2015
[Résultats] Élection présidentielle
6 septembre 2015
[Résultats] Élections législatives
25 octobre 2015
Élection de Jimmy Morales à la présidence du Guatemala

Un comédien sans expérience politique, Jimmy Morales, est élu à la présidence du Guatemala avec 67,4 % des voix. Au deuxième tour, il devance facilement l'ex-première dame du pays, Sandra Torres, qui ne récolte que 32,6 % des votes. Morales devra toutefois composer avec un Congrès où son parti est largement minoritaire.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016