22 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   


Sommaire historique


En politique intérieure

La nationalisation du pétrole iranien, en 1951, soulève l'ire des entreprises britanniques. Un bras de fer oppose le souverain, le chah Mohammed Reza Pahlavi, appuyé par les États-Unis, et le premier ministre Mohammed Mossadegh, favorable à la nationalisation. Il se solde par le renversement et l'arrestation de ce dernier en 1953. La nationalisation est annulée et une nouvelle entente conclue avec les compagnies occidentales. Bien que les inégalités persistent, les revenus pétroliers permettent à l'Iran de moderniser son économie (réforme agraire, industrialisation). Les pratiques autoritaires du régime suscitent toutefois une contestation croissante, notamment chez les intégristes religieux. Elle entraîne l'exil du chah, qui règne sur le pays depuis les années 1940, et la proclamation d'une République islamique en avril 1979. Le pétrole est nationalisé et une nouvelle Constitution, fondée sur la religion islamique, adoptée. Conséquence d'une guerre dévastatrice avec l'Irak (1980-1988) et de la baisse des revenus pétroliers, l'économie iranienne connaît de sérieuses difficultés au cours des années 1990. Une plus grande libéralisation est réclamée par une partie de la population, mettant en évidence les tensions qui divisent réformistes et conservateurs au sein de l'appareil politique. Les deux tendances sont représentées respectivement à la présidence par Mohammad Khatami (1997-2005) et Mahmoud Ahmadinejad (2005-2013). Ils doivent composer avec l'influence des religieux, particulièrement le guide suprême de la révolution, qui sont au coeur du processus politique iranien.


En politique extérieure

Vivement contestée par les compagnies occidentales, la nationalisation du pétrole iranien, en 1951, est suivie par une rupture des liens diplomatiques avec la Grande-Bretagne. Le renversement du premier ministre Mohammed Mossadegh, en 1953, précède une entente avec les entreprises pétrolières et un rapprochement avec les États-Unis. En 1955, l'Irak participe à la création du pacte de Bagdad. La prise du pouvoir par les islamistes et la crise des otages de l'ambassade américaine, entre 1979 et 1981, inquiètent le monde occidental et provoquent de fortes tensions avec les États-Unis. L'Iran doit également composer avec l'agression de son voisin irakien qui dégénère en un conflit long et sanglant (1980-1988). Accusé de développer un programme nucléaire et d'appuyer des mouvements terroristes, le gouvernement iranien suscite toujours, au début du XXIe siècle, la méfiance de la communauté internationale qui continue d'exercer des pressions sur lui.


Des conflits et des morts


1945-1947 [ Iran ] Rébellions des Kurdes et des Azéris > 2,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1963-1963 [ Iran ] Violence civile (réforme agraire) > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1974-1975 [ Iran Irak ] Violence entre les deux États (zone de Shatt el Arab - golfe Persique). > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1978-1993 [ Iran ] Guerre civile menée par les islamistes d'abord pour le renversement du régime autoritaire du Shah Mohammad Reza Pahlavi puis pour l'établissement d'un régime théocratique. > 50,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1979-1985 [ Iran ] Guerre ethnique menée par le gouvernement contre l'opposition kurde en particulier. Les évaluations varient: de 15 000 morts à 40 000 morts. > 40,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1980-1988 [ Iran Irak ] Guerre entre les deux États. Selon certaines estimations: 1 million de morts. > 500,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Iran


Chronologie depuis 1945


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

19 août 1953
Renversement du gouvernement de Mohammed Mossadegh en Iran

Deux ans après la nationalisation de l'industrie pétrolière par le gouvernement iranien, le premier ministre Mohammed Mossadegh est évincé le 19 août 1953 par un coup d'État. Sa destitution sera suivie par le retour du shah, en exil depuis une tentative de renversement qui a échoué quelques jours auparavant.
24 février 1955
Signature du pacte de Bagdad

L'Irak et la Turquie signent à Bagdad un traité de défense auquel se joindront au cours de l'année le Royaume-Uni (4 mars), le Pakistan (23 septembre) et l'Iran (3 novembre).
17 avril 1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

Environ 2 000 délégués et observateurs provenant de 29 pays d'Asie et d'Afrique sont réunis à Bandoeng, en Indonésie, afin de participer à une conférence où ils discuteront de leurs problèmes communs et de la menace qui pèse sur la paix mondiale.
14 septembre 1960
Création de l'Organisation des pays producteurs de pétrole

Des représentants de l'Arabie saoudite, l'Iran, l'Irak, le Koweït et le Venezuela sont réunis à Bagdad, en Irak, afin de mettre sur pied une organisation visant à défendre leurs intérêts communs sur le plan énergétique : l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).
1 septembre 1962
Tremblement de terre dévastateur en Iran

Un tremblement de terre d’une intensité de 7,1 sur l’échelle de Richter secoue la province de Qazvin, dans le nord-ouest de l’Iran. Il cause d’importants dégâts matériels et humains, tuant 12 225 personnes et faisant 2 776 blessés.
26 janvier 1963
Référendum sur la Révolution blanche du gouvernement iranien

Le shah Mohammad Reza Pahlavi, qui règne sur l’Iran depuis septembre 1941, met de l’avant une série de réformes visant à moderniser son pays et à accroître sa puissance économique. Elles sont appuyées par un référendum, le 26 janvier 1963, mais font aussi l’objet d’une forte contestation qui atteint un paroxysme en juin de la même année.
26 octobre 1967
Couronnement du chah d'Iran

Plus d'un quart de siècle après avoir succédé à son père à la tête de l'État iranien, Mohammed Reza Pahlavi est sacré roi lors d'une cérémonie fastueuse. À cette occasion, sa troisième épouse, Farah Diba, devient impératrice, et le fils aîné du couple, Riza Karush, prince héritier.
30 novembre 1971
Occupation de trois îles du golfe Persique par l'Iran

L'Iran crée des tensions dans le golfe Persique en occupant trois îles - Abou Moussa, Grande Tombe, Petite Tombe - qui sont sous protectorat britannique depuis le XIXe siècle.
16 octobre 1973
Début du premier «choc pétrolier»

Le 17 octobre 1973, l'Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (OPAEP) annonce qu'elle réduira de 5% par mois son débit de pétrole, tant que les États-Unis ne changeront pas leur politique au Moyen-Orient. La veille, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) annonçait une hausse de 17% du prix du brut et une augmentation de 70% des taxes aux compagnies pétrolières.
1 février 1979
Retour d'exil de l'ayatollah Rouhollah Khomeiny

Une foule immense envahit les rues de Téhéran afin de célébrer le retour d'exil de l'ayatollah Rouhollah Khomeiny. Cet événement fait suite au départ du shah Mohammad Reza Pahlavi, qui régnait sur l'Iran depuis 1941.
27 mars 1979
Début du deuxième « choc pétrolier »

L'instabilité politique en Iran, provoquée par le renversement du chah Mohammad Reza Pahlavi, et un contexte géopolitique particulièrement tendu sont à l'origine d'un deuxième choc pétrolier qui provoquera une hausse importante du prix du pétrole.
4 novembre 1979
Occupation de l'ambassade des États-Unis à Téhéran

Des étudiants iraniens occupent l'ambassade américaine à Téhéran et retiennent en otage une cinquantaine de personnes. En retour de leurs prisonniers, ils réclament qu'on leur rende leur ancien souverain, le shah Mohammad Reza Pahlavi, en exil aux États-Unis.
22 septembre 1980
Début de la guerre Iran-Irak

Après des semaines d'accrochages militaires à la frontière entre l'Iran et l'Irak, le conflit territorial concernant le fleuve Chatt al-Arab dégénère en une guerre ouverte. Le 22 septembre 1980, les troupes irakiennes envahissent la région iranienne du Khouzistan.
30 août 1981
Assassinat du président et du premier ministre de l’Iran

L’Iran connait une grande période d’instabilité en 1981. Au conflit avec l’Irak s’ajoutent la destitution du président Abolhassan Bani Sadr, le 22 juin, qui semble consolider le régime, mais aussi les assassinats de dirigeants comme le chef du pouvoir judiciaire, Mohammad Beheshti, le premier ministre Mohammad Javar Bahonar et le président Mohammad Ali Rajai.
18 novembre 1987
Publication du rapport d'une Commission d'enquête sur l'affaire Iran-Contra

Une Commission d'enquête formée de membres de la Chambre des représentants et du Sénat tente de faire la lumière sur la responsabilité de hauts dirigeants américains dans une opération de vente d'armes à l'Iran qui aurait servi à financer les activités des rebelles contras au Nicaragua. Son rapport est déposé le 18 novembre 1987.
16 mars 1988
Utilisation d'armes chimiques en Irak contre les Kurdes

Après sept ans et demi de guerre entre l'Iran et l'Irak, l'armée irakienne attaque les civils kurdes qui ont collaboré avec l'ennemi iranien. Le 16 mars 1988, elle bombarde la ville frontière de Halabja avec du gaz toxique moutarde, faisant près de 5000 victimes.
20 août 1988
Entrée en vigueur d'un cessez-le-feu mettant fin à la guerre entre l'Iran et l'Irak

Après près de huit années de guerre, l'Irak et l'Iran s'entendent pour respecter les dispositions d'un cessez-le-feu émanant d'une résolution de l'Organisation des Nations unies (ONU) adoptée le 18 juillet 1988.
3 juin 1989
Décès de l’ayatollah Rouhollah Khomeiny en Iran

Le guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Rouhollah Khomeiny, décède à Téhéran le 3 juin 1989 à l’âge de 86 ans. Pour occuper ce poste, le plus élevé sur le plan religieux et politique dans ce pays, l’Assemblée des experts élit l’ayatollah Ali Khamenei, un proche de Khomeiny qui est le chef de l’État depuis 1981.
21 juin 1990
Tremblement de terre en Iran

Un séisme d'une force évaluée à 7,7 sur l'échelle de Richter dévaste une zone entre les villes de Rudbar et Manjil, en Iran, à quelque 200 kilomètres au nord-ouest de Téhéran. Le choc et ses répercussions font entre 35 000 et 50 000 morts et une centaine de milliers de blessés. il s'agit d'une des pires catastrophes de l'histoire du pays.
23 mai 1997
Élection de Mohammed Khatami à la présidence de l'Iran

L'élection présidentielle qui se déroule en Iran le 23 mai 1997 porte au pouvoir Mohammed Khatami, considéré comme un religieux modéré et plutôt libéral. Il s'agit d'une surprise puisque Khatami ne bénéficie pas de l'appui des leaders religieux qui exercent une forte influence.
26 décembre 2003
Tremblement de terre en Iran

Un violent tremblement de terre, d'une magnitude d'environ 6,6 sur l'échelle de Richter, secoue l'Iran. À quelque 10 kilomètres de l'épicentre, la ville forteresse de Bam est dévastée par ce séisme qui détruit ou endommage la grande majorité des bâtiments, en plus de faire 26 000 morts et encore plus de blessés.
17 juin 2005
[Résultats] Élection présidentielle
12 juin 2009
Tenue d'une élection présidentielle en Iran

Le président Mahmoud Ahmadinejad est réélu à la présidence de l'Iran avec plus de 62% des voix. Cette victoire soulève toutefois un vent de contestation qui révèle un profond mécontentement à l'endroit du processus électoral et de la classe dirigeante.
12 juin 2009
[Résultats] Élection présidentielle
14 juin 2013
Élection de Hassan Rohani à la présidence de l'Iran

Après avoir atteint la limite de deux mandats fixée par la Constitution, le président Mahmoud Ahmadinejad quitte ses fonctions. L'élection pour lui trouver un successeur est remportée dès le premier tour par Hassan Rohani qui devance facilement son plus proche rival, le maire de Téhéran, Mohammad Ghalibaf.
14 juin 2013
[Résultats] Élection présidentielle
24 novembre 2013
Entente internationale intérimaire sur le développement du programme nucléaire iranien

Dans le cadre de négociations qui se déroulent à Genève, en Suisse, les représentants de l'Iran et d'un groupe de puissances internationales (P5 + 1) signent une entente intérimaire établissant des restrictions au développement du programme nucléaire iranien. D'autres négociations sont prévues afin d'en arriver à une entente globale d'ici 6 mois.
0 janvier 2015
Chute importante du prix du baril de pétrole

Après avoir connu une baisse de 40 % en 2014, le prix du baril de pétrole termine l'année à environ 60 $ US, du jamais vu depuis 2009. Cette chute significative, qui s'explique par différents facteurs, a des répercussions sur la situation économique de plusieurs pays.
2 avril 2015
Entente préliminaire sur l'utilisation de l'énergie nucléaire en Iran

Après de longues négociations, la République islamique d'Iran et un groupe de puissances internationales (le 5 + 1) en viennent à une entente préliminaire sur les grandes lignes d'un éventuel accord sur l'usage de l'énergie nucléaire en Iran. Les paramètres de cet accord feront l'objet d'autres discussions devant aboutir avant la fin du mois de juin 2015.
19 mai 2017
Réélection en Iran du président Hassan Rohani

Au terme d’une campagne rude, le président iranien sortant, Hassan Rohani, est réélu avec 57,1 % des voix, contre 38,3 % pour son principal adversaire, le conservateur Ebrahim Raïssi. Cette victoire est interprétée par plusieurs, dont Rohani, comme un « rejet de l’extrémisme » et une volonté de paix avec les autres pays.
19 mai 2017
[Résultats] Élection présidentielle
12 novembre 2017
Tremblement de terre dévastateur en Iran

Une collision des plaques arabique et eurasienne crée une secousse sismique d’une intensité de 7,3 sur l’échelle de Richter en territoire iranien, près de la frontière avec l’Irak. Ce tremblement de terre, le plus meurtrier dans le monde en 2017, cause plus de 400 morts et laisse plus de 70 000 personnes sans toit.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019