25 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   


Sommaire historique


En politique intérieure

Un ex-protectorat français, le Cambodge accède à l'indépendance en 1953 après de longues négociations. L'ex-roi Norodom Sihanouk, qui préside le pays à partir de 1960, en est la principale figure politique jusqu'à son renversement, en 1970. Le règne de Lon Nol, qui est appuyé par les Américains, est de courte durée. La victoire des communistes khmers, en 1975, inaugure un régime de terreur caractérisé par des bouleversements économique néfastes et des massacres qui font des centaines de milliers de morts. Des résistants, aidés par des troupes vietnamiennes, s'emparent du pouvoir à la fin des années 70. Devenu le Kampuchéa, le pays reste miné par des luttes armées et une situation économique désastreuse. Les Vietnamiens se retirent à la fin des années 80. Après une courte période sous la tutelle de l'Organisation des Nations unies (ONU), le Cambodge emprunte la voie démocratique au début des années 90 et devient une monarchie constitutionnelle. L'économie connait une croissance marquée au début du XXIe siècle, malgré des problèmes de corruption au sein du gouvernement.


En politique extérieure

Malgré la proclamation d'indépendance de 1953, le Cambodge conserve de bonnes relations avec la France. Son désir de neutralité est ébranlé par l'intervention massive de troupes américaines chez son voisin vietnamien au cours des années 60. Le Cambodge joue le rôle d'intermédiaire dans le transport de marchandises aux communistes du Sud-Vietnam, ce qui lui attire l'hostilité des États-Unis qui soutiennent le coup d'État de Lon Nol, en 1970. Le départ des Américains de la région et le règne sanglant des Khmers rouges, sont suivis en 1978 par la victoire de résistants au régime qui s'appuient sur des troupes vietnamiennes. Ces dernières occupent le pays, devenu le Kampuchéa, pendant plus d'une décennie. La tutelle de l'Organisation des Nations unies (ONU) facilite par la suite la transition vers la vie démocratique. Sur le plan économique, le Cambodge entretient aussi des liens étroits avec son voisin chinois qui est en pleine croissance au tournant du siècle.


Des conflits et des morts


1970-1975 [ Cambodge ] Guerre civile > 150,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1975-1978 [ Cambodge ] Gouvernement de Pol Pot, communiste, Khmers rouges. Répression massive contre les dissidents. > 1,500,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1975-1979 [ Cambodge Viêt Nam ] Guerre entre des États > 10,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1977-1987 [ Cambodge Thaïlande ] Violence entre des États > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1978-1989 [ Cambodge Viêt Nam ] Guerre entre les deux États: renversement du gouvernement des Khmers rouges. > 65,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1990-1997 [ Cambodge ] Guerre civile (résistance des Khmers rouges) > 5,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Cambodge


Chronologie depuis 1953


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

9 novembre 1953
Proclamation de l'indépendance du Cambodge

Après la dissolution de l'Assemblée nationale, le roi cambodgien Norodom Sihanouk entame personnellement de sérieuses négociations avec Paris qui mènent à l'indépendance totale de son royaume. La souveraineté du nouvel État, qui est proclamée le 9 novembre 1953, sera internationalement reconnue à la conférence de Genève, le 21 juillet 1954.
17 avril 1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

Environ 2 000 délégués et observateurs provenant de 29 pays d'Asie et d'Afrique sont réunis à Bandoeng, en Indonésie, afin de participer à une conférence où ils discuteront de leurs problèmes communs et de la menace qui pèse sur la paix mondiale.
1 septembre 1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

Le président yougoslave Josip Broz, dit Tito, est l'hôte d'une importante conférence réunissant des représentants de 24 pays non-alignés à Belgrade. L'apaisement des tensions entre les superpuissances est au coeur de cette rencontre qui s'étale sur cinq jours.
8 août 1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

Les ministres des Affaires Étrangères de cinq pays d'Asie du Sud-Est signent la Déclaration de Bangkok instituant l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Créée dans le contexte de la Guerre froide, cette alliance économique, politique et culturelle est mise sur pied pour atténuer les tensions entre ces États asiatiques.
18 mars 1970
Coup d'État au Cambodge destituant le prince Norodom Sihanouk

Profitant de l'absence du pays du prince Norodom Sihanouk, l'Assemblée nationale cambodgienne le déchoit de son poste de chef de l'État. Cheng Heng, le président de l'Assemblée nationale, est choisi pour lui succéder alors que le lieutenant général Lon Nol demeure le premier ministre.
17 avril 1975
Entrée des Khmers rouges à Phnom Penh

La chute du gouvernement dirigé par le maréchal Lon Nol est suivie par la prise de contrôle du Cambodge par les communistes (Khmers rouges). Ils instaureront un régime autoritaire dont la répression entraînera la mort de centaines de milliers de personnes.
17 janvier 1979
Début de l'occupation vietnamienne au Cambodge

Des incidents frontaliers incitent le Viêt Nam à envahir le Cambodge. En quelques jours, l'armée vietnamienne renverse le régime autoritaire du Parti communiste khmer (Khmers rouges) dirigé par Pol Pot. Les occupants instaurent un gouvernement qui leur est favorable et dont les politiques rompent radicalement avec celles des Khmers rouges.
20 juillet 1979
Ouverture d'une conférence internationale sur les réfugiés de la mer en Asie du Sud-Est

Une conférence internationale, tenue sous les auspices de l'Organisation des Nations unies (ONU), tente de solutionner le problème des réfugiés qui ont quitté le Viêt Nam par la mer au cours des dernières années. Les pays du G7, réunis à Tokyo en juin 1979, qualifient cette crise de «problème humanitaire aux proportions historiques».
26 juillet 1998
Tenue d'élections législatives au Cambodge

Un an après le coup d'État qui a évincé le prince Norodom Ranariddh du pouvoir, des élections législatives sont organisées au Cambodge le 26 juillet 1998. C'est le Parti du peuple cambodgien (PPC) de Hun Sen, un des responsables du renversement de 1997, qui remporte la victoire avec 41 % des voix et 64 des 122 sièges en jeu.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016