22 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   


Sommaire historique


En politique intérieure

La fin de l'occupation japonaise est suivie par le partage de la Corée au 38e parallèle et la création de deux États indépendants, en 1948. Dirigée par Syngman Rhee, la Corée du Sud a besoin de l'intervention militaire de l'Organisation des Nations unies (ONU) afin de repousser l'agression de la Corée du Nord communiste (1950-1953). Elle sort dévastée de ce conflit. Misant sur un modèle de développement capitaliste, le pays connaît un élan industriel important à partir des années 60. Il en fera une des puissances économiques de la région du Pacifique. Après le départ de Rhee, en 1960, un autre leader autoritaire, le général Park Chung-hee, dirige la Corée du Sud de 1963 à 1979. La contestation, que son successeur Chun Doo-hwan tente également de museler, force finalement l'adoption de réformes démocratiques en 1987. Une nouvelle Constitution, approuvée par référendum, précède l'arrivée au pouvoir d'un président civil, en 1992. Le modèle démocratique sud-coréen persiste au fil des ans, de même que la croissance économique qui, malgré quelques soubresauts, contribue à faire de la Corée du Sud une force montante sur la scène internationale.


En politique extérieure

La création de deux États, un aligné sur le bloc communiste (le Nord) et l'autre sur le monde capitaliste (au Sud), fait de la péninsule coréenne un des points névralgiques de la guerre froide. Le conflit qui oppose les deux Corées entre 1950 et 1953 prend une dimension internationale avec l'intervention de l'Organisation des Nations unies (ONU), notamment des troupes américaines, et celle de la Chine. Des militaires resteront stationnés dans une zone séparant les deux pays. Des rapprochements entre les deux Corées sont esquissés au cours des années 70. Elles joignent les rangs de l'ONU en 1991, suscitant des espoirs d'unification qui, malgré des signes d'apaisement et des rencontres au plus haut niveau, ne se sont pas encore matérialisés au début du XXIe siècle. La Corée du Sud a néanmoins une influence croissante dans la région du Pacifique. Elle a normalisé ses relations avec la Chine au début des années 90 et entretient des liens économiques étroits avec le Japon qui est son premier partenaire économique. Des tensions durables continuent tout de même avec la Corée du Nord, alimentant même les inquiétudes quant à un éventuel conflit entre les voisins de la péninsule.


Des conflits et des morts


1948-1948 [ Corée du Sud ] Violences civiles (Armée) > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1950-1953 [ Corée du Nord Corée du Sud ] Guerre de Corée > 1,500,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1950-1953 [ Chine Corée du Nord Corée du Sud ] Guerre civile en Corée > 100,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1979-1980 [ Corée du Sud ] Émeutes et répressions gouvernementales > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Corée du Sud


Chronologie depuis 1948


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

3 avril 1948
Début d'une répression massive sur l'île de Jeju, en Corée du Sud

L'annonce de la tenue d'élections en Corée, dans la zone sud sous le Gouvernement militaire de l'armée des États-Unis, suscite du mécontentement. Une forte contestation dans l'île de Jeju, au sud de la péninsule, entraîne une répression brutale qui se solde, en 1949, par des dizaines de milliers de morts et d'exilés au Japon.
10 mai 1948
[Résultats] Élection présidentielle
10 mai 1948
[Résultats] Élections législatives
15 août 1948
Proclamation de l'indépendance de la République de Corée

L'incapacité d'en arriver à une entente sur la réunification des deux Corée en un seul État mène à la proclamation de la République de Corée (Sud), le 10 août 1948. Cette annonce sera suivie, le 11 septembre, par celle de la constitution du gouvernement de la République populaire de Corée (Nord), établi à Pyongyang.
30 mai 1950
[Résultats] Élections législatives
28 juin 1950
Répression en Corée du Sud à la suite du déclenchement du conflit avec la Corée du Nord

L'intervention militaire de la Corée du Nord au sud du 38e parallèle, le 25 juin 1950, est suivie par une répression des autorités de la Corée du Sud contre une partie de sa population. Ces massacres, qui feraient entre 100 000 et 200 000 victimes, demeureront tabous jusqu'à la démocratisation du régime sud-coréen, dans les années 1990.
15 septembre 1950
Début du débarquement d'Incheon, en Corée du Sud

L'offensive nord-coréenne au sud du 38e parallèle, le 25 juin 1950, entraîne une intervention des Nations unies (ONU) afin d'appuyer les troupes sud-coréennes repoussées dans le sud du pays. Un débarquement risqué à Incheon, le 15 septembre, permet aux forces de l'ONU de prendre l'initiative et de changer l'allure du conflit.
5 août 1952
[Résultats] Élection présidentielle
20 mai 1954
[Résultats] Élections législatives
15 mai 1956
[Résultats] Élection présidentielle
2 mai 1958
[Résultats] Élections législatives
15 mars 1960
[Résultats] Élection présidentielle
27 avril 1960
Annonce de la démission du président de la République de Corée, Syngman Rhee

Des accusations de manipulation électorale sont à l'origine de violentes manifestations qui entraîneront la démission du président de la République de Corée, Syngman Rhee.
29 juillet 1960
[Résultats] Élections législatives
13 août 1960
[Résultats] Élection présidentielle
17 mai 1961
Renversement du gouvernement en Corée du Sud

Le chef d'état-major de l'armée, le major général Park Chung-hee, accède à la présidence de la Corée du Sud suite à un coup d'État orchestré contre le gouvernement du président Yun Po Sun et du premier ministre Chang Myon.
5 octobre 1963
Élection de Park Chung-hee à la présidence de la Corée du Sud

Le retour aux élections multipartites en Corée du Sud est marqué par la victoire du président Park Chung-hee à la présidentielle et celle de son Parti démocrate républicain aux législatives qui se déroulent la même journée.
5 octobre 1963
[Résultats] Élection présidentielle
26 novembre 1963
[Résultats] Élections législatives
3 mai 1967
[Résultats] Élection présidentielle
8 juin 1967
[Résultats] Élections législatives
27 avril 1971
[Résultats] Élection présidentielle
25 mai 1971
[Résultats] Élections législatives
18 octobre 1972
Suspension de la Constitution en Corée du Sud

Plusieurs mesures autoritaires, dont la suspension de la Constitution, sont décrétées par le président de la Corée du Sud, Park Chung-hee.
23 décembre 1972
[Résultats] Élection présidentielle
27 février 1973
[Résultats] Élections législatives
12 décembre 1978
[Résultats] Élections législatives
26 octobre 1979
Assassinat du président sud-coréen Park Chung-Hee

Au cours d'un repas partagé avec ses conseillers, le président sud-coréen Park Chung-hee est abattu par le chef de la Central Intelligence Agency coréenne (CIAK), Kim Jae Kyu. Le premier ministre Choi Kyu Hah lui succédera à titre de président intérimaire.
25 mars 1981
[Résultats] Élections législatives
8 mai 1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

L'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) rend publique sa décision de ne pas envoyer de délégation aux Jeux olympiques d'été de 1984 qui se dérouleront à Los Angeles, aux États-Unis. Le geste des Soviétiques sera imité par une quinzaine d'autres pays.
30 juin 1987
Levée de l'état d'urgence en Corée du Sud par le président Chun Doo-hwan

À la suite de l'annonce à la population du président sortant Chun Doo-hwan, les services de police mettent fin à l'état d'urgence qui était en vigueur en Corée du Sud depuis le 9 juin 1987.
16 décembre 1987
[Résultats] Élection présidentielle
26 février 1988
Assermentation du président Roh Tae-woo en Corée du Sud

Après avoir été élu le 16 décembre 1987 à la suite d'une campagne basée sur la réforme démocratique des institutions politiques, Roh Tae-woo est assermenté à tête de l'État sud-coréen le 26 février 1988.
26 avril 1988
[Résultats] Élections législatives
17 septembre 1988
Ouverture des Jeux olympiques de Séoul

La capitale de la Corée du Sud, Séoul, est l'hôte des 24e Jeux olympiques d'été de l'ère moderne. Cette fois, aucun boycott majeur ne vient entacher la présentation des épreuves auxquelles participent 159 pays, un nouveau record.
6 novembre 1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

Les représentants de 12 États de la communauté Asie-Pacifique se réunissent à Canberra, en Australie, afin de conjuguer leurs efforts sur le plan économique. Cette rencontre, qui fait suite à l'initiative du premier ministre australien Bob Hawke, donne naissance à la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC).
24 mars 1992
[Résultats] Élections législatives
18 décembre 1992
[Résultats] Élection présidentielle
11 avril 1996
[Résultats] Élections législatives
18 décembre 1997
[Résultats] Élection présidentielle
13 avril 2000
[Résultats] Élections législatives
13 juin 2000
Tenue d'une rencontre historique entre les chefs d'État des deux Corées

Le secrétaire général de la République populaire démocratique de Corée (nord), Kim Jong-il, et le président la République de Corée (sud), Kim Dae-Jung, échangent une poignée de main à l'occasion d'un sommet qui se déroule à Pyongyang, en Corée du Nord.
19 décembre 2002
[Résultats] Élection présidentielle
15 avril 2004
[Résultats] Élections législatives
1 janvier 2007
Entrée en fonction de Ban Ki-moon au poste de secrétaire général des Nations unies

Après avoir été élu par l'Assemblée générale le 13 octobre 2006, le Sud-Coréen Ban Ki-moon devient le deuxième Asiatique, après le Birman U Thant, à accéder au poste de secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU).
13 février 2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

Des représentants de six pays sont réunis à Beijing, en Chine, afin de dénouer la crise soulevée par l'existence du programme nucléaire nord-coréen. L'entente conclue prévoit une éventuelle désactivation dudit programme en échange d'ouvertures diplomatiques et du versement d'une importante quantité de pétrole.
19 décembre 2007
[Résultats] Élection présidentielle
9 avril 2008
[Résultats] Élections législatives
11 avril 2012
[Résultats] Élections législatives
19 décembre 2012
Élection de Park Geun-hye à la présidence de la Corée du Sud

Huit mois après la victoire du Parti Saenuri aux élections législatives, c'est la candidate de cette formation, Park Geun-hye, qui remporte l'élection présidentielle avec 51,5% des voix. Elle devance Moon Jae-in du Parti démocratique uni (PDU) qui obtient l'appui de 48% des électeurs.
19 décembre 2012
[Résultats] Élection présidentielle
13 avril 2016
[Résultats] Élections législatives
10 mars 2017
Destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye

Donnant suite au vote des parlementaires, le 9 décembre 2016, la Cour constitutionnelle sud-coréenne valide la destitution de la présidente Park Geun-hye, le 10 mars 2017. Le premier ministre Hwang Kyo-ahn assumera l’intérim à la tête de l’État en attendant qu’une nouvelle élection soit tenue, le 9 mai.
9 mai 2017
[Résultats] Élection présidentielle
9 février 2018
Ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud

La présentation des Jeux olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud, est marquée par un apaisement des tensions entre le pays hôte et la Corée du Nord. Cette dernière envoie une petite délégation en plus d’être représentée par des dignitaires, dont le président de l’Assemblée populaire suprême de Corée du Nord, Kim Yong-nam.
27 avril 2018
Sommet entre les leaders de la Corée du Sud et de la Corée du Nord

Au terme d’une année 2017 difficile, le leader nord-coréen Kim Jong-un exprime des signes d’ouverture avec la Corée du Sud lors des Jeux olympiques de Pyeongchang et une volonté de rencontrer le président des États-Unis, Donald Trump. Une autre étape est franchie le 27 avril 2018 alors qu’il tient un sommet avec le leader sud-coréen Moon Jae-in.
7 octobre 2018
Publication d’un rapport spécial du GIEC sur le réchauffement global des températures

Des membres du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) réunis à Inchon, en Corée du Sud, déposent un rapport spécial sur la situation du réchauffement des températures. Il rappelle notamment les conséquences néfastes qu’aura celui-ci sur l’environnement si l’on ne parvient pas à ralentir sa progression.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016