Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 octobre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche


Sommaire historique


En politique intérieure

Déjà ébranlée pendant la Deuxième Guerre mondiale, l'emprise de la Grande-Bretagne sur la Birmanie prend fin avec la proclamation d'indépendance de 1948. La vie politique du pays est dominée par U Nu et la Ligue antifasciste pour la liberté du peuple qui exercent un pouvoir répressif, notamment à l'endroit des communistes et des Karen, une minorité catholique. Un coup d'État militaire chasse U Nu en 1962. Son successeur, le général Ne Win, adopte un modèle de développement socialiste qui aura des conséquences néfastes sur l'économie du Myanmar, nom que prend le pays en 1989. Un virage vers le libéralisme est effectué par la suite. Sous la pression populaire, des timides réformes démocratiques sont également adoptées au cours des années 1990, mais le pays reste gouverné par un pouvoir essentiellement autoritaire et militaire. Le Myanmar demeure aussi miné par une instabilité politique persistante et une situation économique dont le redressement s'avère difficile. Sous forte pression, notamment de la célèbre dissidente Aung San Suu Kyi, le régime consent à des ouvertures démocratiques au début des années 2010. Depuis le 7 novembre 2005, la nouvelle capitale est Naypyidaw et non plus Rangoon.


En politique extérieure

Contrairement à d'autres ex-colonies britanniques, ce pays ne joint pas les rangs du Commonwealth après sa déclaration d'indépendance, en 1948. Sous U Nu, il opte plutôt pour le neutralisme à l'endroit des superpuissances. D'importantes relations commerciales sont établies entre le gouvernement et ses voisins asiatiques. Mais les entorses à la démocratie et le commerce de la drogue qui se fait à partir du Myanmar en font aussi la cible de nombreuses dénonciations sur la scène internationale. Le régime en place à la fin des années 1990 et au début du XXIe siècle profite cependant du soutien politique de la Chine, l'un de ses rares alliés. Les ouvertures démocratiques adoptées à partir de 2010 favorisent aussi de meilleures relations avec les Occidentaux, notamment avec les États-Unis, ce dont témoigne la visite historique du président Barack Obama en 2012.


Des conflits et des morts


1948-1954 [ Myanmar ] Violence entre des États
1948-2005 [ Myanmar ] Guerre ethnique, résistance séparatiste dans des zones du pays > 100,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1988-1988 [ Myanmar ] Violences civiles: protestations étudiantes contre le gouvernement. Répression. > 2,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Myanmar


Chronologie depuis 1948


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

4 janvier 1948
Proclamation d'indépendance de l'Union birmane

Un an après la signature d'une entente à Londres, l'Union birmane obtient son indépendance du Royaume-Uni. Le nouveau pays refuse cependant de joindre les rangs du Commonwealth britannique.
17 avril 1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

Environ 2 000 délégués et observateurs provenant de 29 pays d'Asie et d'Afrique sont réunis à Bandoeng, en Indonésie, afin de participer à une conférence où ils discuteront de leurs problèmes communs et de la menace qui pèse sur la paix mondiale.
1 septembre 1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

Le président yougoslave Josip Broz, dit Tito, est l'hôte d'une importante conférence réunissant des représentants de 24 pays non-alignés à Belgrade. L'apaisement des tensions entre les superpuissances est au coeur de cette rencontre qui s'étale sur cinq jours.
3 novembre 1961
Entrée en fonction de U Thant au poste de secrétaire général des Nations unies

À la suite du décès du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Dag Hammarskjold, l'Assemblée générale confie le reste de son mandat au Birman U Thant. Après ce court intérim, U Thant sera confirmé dans ses fonctions en 1962, avant d'être reconduit pour un deuxième mandat en 1966.
2 mars 1962
Renversement du gouvernement de U Nu en Birmanie (Myanmar)

Des problèmes de sécurité intérieure, d'unité nationale, de développement économique et de dissension au sein du Parti de l'Union au pouvoir poussent le général Ne Win à orchestrer un coup d'État militaire et à renverser le gouvernement du premier ministre U Nu.
8 août 1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

Les ministres des Affaires Étrangères de cinq pays d'Asie du Sud-Est signent la Déclaration de Bangkok instituant l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Créée dans le contexte de la Guerre froide, cette alliance économique, politique et culturelle est mise sur pied pour atténuer les tensions entre ces États asiatiques.
18 septembre 1988
Renversement du gouvernement de Maung Maung en Birmanie (Myanmar)

Alors que les négociations entre le régime de Maung Maung et l'opposition sont sur le point d'aboutir, le général Saw Maung, chef d'état-major des forces armées et ministre de la Défense de Birmanie, orchestre un coup d'État et s'empare du pouvoir.
17 septembre 2007
Début des manifestations de moines bouddhistes au Myanmar (Birmanie)

Les moines bouddhistes du Myanmar descendent dans les rues pour manifester pacifiquement. Ils exigent des excuses du gouvernement pour la brutale répression commise à leur endroit et réclament un meilleur contrôle de l'inflation galopante qui mine l'économie du pays.
2 mai 2008
Cyclone au Myanmar (Birmanie)

Du 2 au 3 mai 2008, un cyclone de catégorie 3 nommé Nargis touche la côte sud du Myanmar. Cette catastrophe naturelle, la plus importante de l'histoire du pays, a de graves conséquences sur le plan humain, économique et politique.
13 novembre 2010
Libération d'Aung San Suu Kyi au Myanmar (Birmanie)

Le prix Nobel de la paix de 1991, la Birmane Aung San Suu Kyi, est libérée après avoir passé les sept dernières années en résidence surveillée. Cet événement survient quelques jours après la tenue d'une élection controversée qui s'est soldée par la victoire du parti appuyé par la junte au pouvoir.
1 avril 2012
Élection d'Aung San Suu Kyi à l'Assemblée du peuple au Myanmar (Birmanie)

Un an et demi après la fin de son assignation à résidence, Aung San Suu Kyi, la récipiendaire du prix Nobel de la paix en 1991, est élue à l'Assemblée du peuple de Birmanie lors d'élections partielles. Cet événement fait suite aux ouvertures démocratiques manifestées par le gouvernement birman depuis quelques mois.
8 novembre 2015
Élection au Myanmar (Birmanie) de la Ligue nationale pour la démocratie

Pour la première fois de son histoire, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti dont la secrétaire générale est Aung San Suu Kyi, remporte la victoire aux élections législatives au Myanmar. Elle obtient 255 sièges sur 440 à la Chambre des représentants et 135 sur 224 à la Chambre des nationalités.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016