20 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   


Sommaire historique


En politique intérieure

Anastasio Somoza est l'homme fort du Nicaragua sur lequel il règne de façon autoritaire de 1936 à 1956. Ses fils Luis et Anastasio lui succèdent avant que les rebelles du Front sandiniste de libération (FSL), qui dénoncent la corruption du régime, ne s'emparent du pouvoir à la fin des années 1970. L'adoption d'un modèle de développement socialiste, en pleine crise économique, s'avère difficile. De plus, le sandiniste Daniel Ortega, qui est élu à la présidence, doit composer avec une guérilla armée qui reçoit l'appui des États-Unis. Des négociations permettront d'apaiser les tensions et, éventuellement, de mettre fin au conflit. La victoire de l'opposition dirigée par une femme, Violeta Chamorro, lors des élections de 1990, précède un virage vers le libéralisme économique qui ne suffit toutefois pas à résoudre tous les problèmes du pays. Malgré une plus grande stabilité politique, le Nicaragua demeure un des pays les plus pauvres des Amériques, une situation avec laquelle Ortega, qui n'adhère plus au marxisme, doit composer à son retour au pouvoir, en 2006.


En politique extérieure

Sous les Somoza, le Nicaragua est un opposant au communisme et un fidèle allié des États-Unis. La prise du pouvoir par les sandinistes, en 1979, entraîne un réalignement. Un rapprochement s'effectue avec Cuba, l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et les pays de l'Europe de l'Est, suscitant la méfiance des États-Unis qui craignent que cette influence ne fasse tâche d'huile en Amérique latine. Au cours des années 1980, les Américains décrètent un embargo économique et appuient les rebelles contras qui veulent renverser le gouvernement. La signature d'accords de paix avec les autres pays de la région - Costa Rica, Guatemala, Honduras, Salvador - , la victoire de l'opposition aux élections de 1990 et l'abandon du modèle socialiste favorisent un apaisement des tensions. Au cours de la décennie qui suit, de meilleures relations commerciales sont établies avec les puissances occidentales, dont les États-Unis. Un ami de la Russie, le Nicaragua demeure toutefois un des seuls pays à reconnaître l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud.


Des conflits et des morts


1957-1957 [ Honduras Nicaragua ] Guerre entre des États (conflit frontalier) > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1978-1979 [ Nicaragua ] Guerre civile entre le gouvernement autoritaire d'Anastasio Somoza et le le Front sandiniste de libération (FSL) de gauche. > 40,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1981-1986 [ Honduras Nicaragua ] Violence entre des États
1981-1990 [ Nicaragua ] Guerre civile entre le gouvernement sandiniste de gauche et les Contras, rebelles de droite soutenus par le gouvernement américain. > 30,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Nicaragua


Chronologie depuis 1945


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

21 février 1945
Ouverture d'une conférence panaméricaine à Chapultepec, au Mexique

Une importante conférence panaméricaine qui se déroule au Mexique réunit 21 pays des Amériques. Elle se démarque par l'accent placé sur le respect des droits de l'Homme comme principe devant être au coeur des relations internationales ainsi que par l'engagement des pays latino-américains de coopérer dans la protection de l'hémisphère des Amériques.
30 mars 1948
Création de l'Organisation des États américains

Lors de la neuvième conférence pan-américaine qui se déroule à Bogota, en Colombie, 21 pays participent à la mise sur pied l'Organisation des États américains (OEA). Sa mission consiste à maintenir la sécurité sur le continent en préconisant des règlements pacifiques lors des conflits impliquant les pays membres.
21 septembre 1956
Assassinat du président du Nicaragua, Anastasio Somoza

Après deux décennies à la tête du Nicaragua, le président Anastasio Somoza García est abattu par plusieurs projectiles lors d'un bal organisé en son honneur dans un club de la ville de Leon.
30 décembre 1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

Dès sa création, en décembre 1959, la Banque interaméricaine de développement (BID) joue un rôle central dans le développement économique et la mise en place de programmes d'éducation et de santé en Amérique latine.
13 décembre 1960
Création d'un Marché commun de l'Amérique centrale

Le Marché commun de l'Amérique centrale (MCAC), fondé en 1960, regroupe quatre pays de la région (Guatemala, Honduras, Nicaragua, Salvador). Il vise à faire disparaître les barrières tarifaires et à accroître les échanges entre les pays pour en arriver à la création d'un véritable marché commun avant 10 ans.
14 juillet 1969
Déclenchement d'un conflit entre le Salvador et le Honduras

L'escalade des tensions entre le Salvador et le Honduras, deux pays voisins d'Amérique centrale, culmine à l'été 1969 avec le déclenchement d'un conflit armé d'une durée de quatre jours qui fait environ 2 000 morts.
23 décembre 1972
Tremblement de terre dévastateur au Nicaragua

En détruisant une grande partie de Managua, la capitale du Nicaragua, un tremblement de terre dévastateur met fin à la période de prospérité que connaît le pays depuis 1950. La reconstruction sera entravée par des fraudes et de la corruption d'une ampleur telle qu'elles vont causer un ressentiment profond et durable dans la population.
27 décembre 1974
Émergence du Front sandiniste de libération nationale au Nicaragua

Après avoir été un groupuscule, le Front sandiniste de libération nationale (FSLN) émerge en décembre 1974 en effectuant une audacieuse prise d'otages. Le FSLN s'imposera avec le temps comme la seule force militaire capable de faire face à la dictature d'Anastasio Somoza au Nicaragua.
10 janvier 1978
Assassinat de l'homme politique nicaraguayen Pedro Chamorro

Le Nicaragua est secoué par l'assassinat de Pedro Chamorro, l'éditeur du journal La Prensa et dirigeant des opposants modérés à la dictature d'Anastasio Somoza. Ce meurtre mine l'espoir d'une solution démocratique à la crise que connaît le pays et favorise les rebelles sandinistes qui veulent utiliser la force pour renverser le régime.
22 août 1978
Assaut des rebelles sandinistes sur l'Assemblée nationale au Nicaragua

À la tête d'un commando de 23 hommes, le commandant Eden Pastora s'empare du palais national de Managua et fait 1500 otages, dont la moitié sont des membres de l'Assemblée législative ou des hauts fonctionnaires du Nicaragua. Ce coup d'éclat fait instantanément de Pastora un héros national.
17 juillet 1979
Démission du président du Nicaragua, Anastasio Somoza Debayle

La progression des troupes du Front sandiniste de libération nationale (FSLN) incite le président Anastasio Somoza Debayle à démissionner et à se réfugier aux Etats-Unis. Une junte, dirigée par Daniel Ortega, assumera le pouvoir à partir du 20 juillet.
1 janvier 1981
Création des Contras au Nicaragua

Après l'arrivée à la présidence de Ronald Reagan, en 1981, les États-Unis coupent l'aide économique au Nicaragua et commencent à financer les Contras, des opposants au régime sandiniste. Cette politique entraînera une guerre civile qui durera 10 ans et fera plus de 30 000 morts.
4 novembre 1984
Élection de Daniel Ortega à la présidence du Nicaragua

Les premières élections tenues au Nicaragua depuis 1974 procurent à Daniel Ortega et au Front de libération nationale sandiniste une victoire décisive.
15 février 1987
Dévoilement du plan Arias pour la paix en Amérique centrale

Le président costaricien Oscar Arias soumet un plan global de paix afin de trouver une solution aux conflits qui secouent l'Amérique centrale. Ce plan servira de base au processus de paix dans la région malgré l'opposition du gouvernement américain.
18 novembre 1987
Publication du rapport d'une Commission d'enquête sur l'affaire Iran-Contra

Une Commission d'enquête formée de membres de la Chambre des représentants et du Sénat tente de faire la lumière sur la responsabilité de hauts dirigeants américains dans une opération de vente d'armes à l'Iran qui aurait servi à financer les activités des rebelles contras au Nicaragua. Son rapport est déposé le 18 novembre 1987.
25 février 1990
Élection de Violeta Chamorro à la présidence du Nicaragua

Les élections annoncées un an plus tôt par le président nicaraguéen Daniel Ortega se soldent par la victoire de Violeta Chamorro. Cette femme de 50 ans est à la tête de l'Union nationale (UNO), une coalition de partis d'opposition qui remporte également les législatives qui se déroulent le même jour.
20 octobre 1996
[Résultats] Élection présidentielle
20 octobre 1996
[Résultats] Élections législatives
4 novembre 2001
[Résultats] Élection présidentielle
4 novembre 2001
[Résultats] Élections législatives
5 novembre 2006
[Résultats] Élection présidentielle
5 novembre 2006
[Résultats] Élections législatives
6 novembre 2011
[Résultats] Élection présidentielle
6 novembre 2011
[Résultats] Élections législatives
6 novembre 2016
[Résultats] Élection présidentielle
6 novembre 2016
[Résultats] Élections législatives

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019