Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 janvier 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche


Sommaire historique


En politique intérieure

Conformément à une entente conclue dix ans auparavant, la tutelle italienne sur la Somalie prend fin en 1960. L'indépendance du nouveau pays, qui réunit les ex-Somalie italienne et britannique, est proclamée la même année. En 1969, un coup d'État orchestré par des militaires porte au pouvoir le général Muhammad Siyad Barre. Il instaure un régime autoritaire, avec parti unique, et entreprend un virage vers un modèle de développement socialiste - nationalisations, réformes sociales, etc. Son renversement, en 1991, est suivi par une lutte de pouvoir qui dégénère en guerre civile. En plus de l'anarchie qui règne sur le plan politique, notamment la proclamation de la république du Somaliland dans la partie septentrionale du pays (2011), la Somalie, un des pays les plus pauvres du monde, est dévastée par des famines qui font des centaines de milliers de morts. Malgré l'aide étrangère et des interventions militaires visant à restaurer l'ordre, la situation somalienne demeure très instable au début du XXIe siècle, particulièrement dans le sud où les forces islamistes s'imposent. Des centaines de milliers d'habitants meurent où s'exilent. En dépit de problèmes persistants, notamment une profonde corruption, des négociations entre les parties impliquées, la formation d'un gouvernement central et l'adoption d'une nouvelle Constitution, en 2012, suscitent certains espoirs.


En politique extérieure

Le projet de regroupement des Somali à l'intérieur d'un même pays est à l'origine de tensions avec les voisins de la Somalie (Kenya, Éthiopie, Djibouti) où vivent des Somali. Le virage à gauche, effectué après l'arrivée au pouvoir du général Muhammad Siyad Barre, en 1969, favorise un rapprochement avec des pays communistes comme la Chine et l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS). L'intervention somalienne en Ogaden, un territoire éthiopien revendiqué par la Somalie, entraîne une volte-face de l'URSS qui appuie l'Éthiopie. Ce conflit se termine en 1988 avec la conclusion d'un accord de paix. Au cours des années 1990, la guerre civile qui déchire la Somalie place celle-ci au coeur de l'actualité internationale. Des troupes des États-Unis et de l'Organisation des Nations unies (ONU) sont déployées afin d'acheminer l'aide alimentaire aux populations en détresse. Mais elles rencontrent la résistance des clans qui exercent leur influence sur une partie importante du pays. Le conflit qui divise la Somalie au début du XXIe siècle amène l'implication de plusieurs pays voisins, dont l'Éthiopie et le Djibouti, afin de favoriser une stabilisation.


Des conflits et des morts


1963-1964 [ Somalie Égypte ] Violence entre les deux États > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1964-1964 [ Éthiopie Somalie ] Conflit dans la région de l'Ogaden > 2,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1978-1978 [ Somalie ] Conflits au sein de l'armée. > 500 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1988-2005 [ Somalie ] Guerre civile > 100,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Somalie


Chronologie depuis 1960


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

1 juillet 1960
Proclamation d'indépendance de la Somalie

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies (ONU) place les trois secteurs de la Somalie sous tutorat britannique, italien et français. Tel que convenu en 1949, la Somalie italienne accède à l'indépendance dix ans plus tard, le 1er juillet 1960.
1 septembre 1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

Le président yougoslave Josip Broz, dit Tito, est l'hôte d'une importante conférence réunissant des représentants de 24 pays non-alignés à Belgrade. L'apaisement des tensions entre les superpuissances est au coeur de cette rencontre qui s'étale sur cinq jours.
26 mai 1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

Des représentants de 31 pays africains, dont de nombreux chefs de gouvernement et d'État, sont réunis à Addis-Abeda, en Éthiopie, afin de procéder à la création de l'Organisation de l'unité africaine (OUA).
26 mars 1964
Conclusion d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit entre la Somalie et l'Éthiopie

De violents combats éclatent en 1964 entre les armées de la Somalie et de l'Éthiopie à la frontière entre les deux pays. Une trêve précaire, signée le 15 février, est suivie par une seconde, pilotée par l'Organisation de l'Union africaine (OUA), qui prend effet le 1er avril. Elle entraînera la fin des hostilités.
21 octobre 1969
Accession au pouvoir de Muhammad Siyaad Barre en Somalie

Le 15 octobre 1969, le président somalien Abdirashid Ali Shermarke est assassiné par un membre de la police nationale. Six jours plus tard, alors que tous les partis politiques sont réunis à Mogadiscio pour lui trouver un successeur, le major-général Muhammad Siyaad Barre orchestre un coup d'État et s'empare du pouvoir.
0 juin 1977
Début de la guerre entre la Somalie et l'Éthiopie

Depuis 1974, la diaspora somali, présente dans toute la corne de l'Afrique, réclame par la voix du West Somalia Liberation Front (WSLF) l'annexion à la Somalie de l'Ogaden, une région éthiopienne. En juin 1977, les violences ethniques tournent à la guerre ouverte quand l'armée somalienne pénètre le territoire éthiopien.
4 avril 1988
Signature d'un accord de paix mettant fin à la guerre de l'Ogaden

Le président somalien Siyaad Barre et son homologue éthiopien Mengistu Haile Mariam signent un accord de paix à Mogadiscio, capitale de la Somalie. Il met officiellement fin à la guerre de l'Ogaden, commencée onze ans plus tôt
20 juillet 2011
Proclamation de l'état de famine en Somalie par les Nations unies

Une sécheresse plonge la Somalie, un pays de la corne africaine, dans la désolation. L'atteinte d'un taux élevé de malnutrition et de mortalité incite les Nations unies (ONU) à proclamer une situation de famine dans deux régions du sud du pays, soit Bakool et Lower Shabell.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016