Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

27 mai 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche


Sommaire historique


En politique intérieure

L'après-guerre est marquée par la remise en question du protectorat britannique et la montée du mouvement indépendantiste. Celle-ci aboutit en 1962 avec la création d'un État fédéral, l'Ouganda. Cette fédération, ainsi que le règne du roi Mtsea II, prennent fin en 1966 avec le coup d'État du premier ministre Milton Obote. Celui-ci est à son tour renversé en 1971 par un de ses généraux, Idi Amin Dada. Il instaure une dictature brutale avant d'être évincé et contraint à l'exil, en 1979. L'instabilité domine la vie politique ougandaise avant qu'un autre coup d'État porte Yoweri Museveni au pouvoir, en 1986. Les réformes auxquelles il procède améliorent la situation économique qui reste néanmoins difficile. Des luttes armées continuent également de diviser le pays. Malgré de fortes pressions, Museveni, qui est encore à la tête de l'Ouganda à la fin du XXe siècle, s'oppose à l'instauration d'une démocratie multipartite qu'il juge inappropriée. Des changements constitutionnels, approuvés par référendum en 2005, ramènent le multipartisme. La tenue d'élections est saluée comme un progrès, même si la légitimité du processus est remise en question par les partis d'opposition. L'Ouganda demeure, au début du XXIe siècle, un des pays les plus pauvres du continent africain.


En politique extérieure

L'Ouganda, qui obtient son indépendance de la Grande-Bretagne en 1962, fait partie du Commonwealth. La dictature d'Idi Amin Dada, l'homme fort du pays au cours des années 1970, reçoit, entre autres, le soutien de la Libye, de l'Arabie saoudite et de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS). Des différends avec cette dernière éclatent au milieu de la décennie, relativement à la situation en Angola. Un litige territorial avec la Tanzanie, qui dégénère en conflit armé en 1978, mène au départ d'Idi Amin Dada. Sous ses successeurs, l'Ouganda continue d'exercer son influence en appuyant des mouvements armés qui agissent dans des pays voisins (Soudan, Rwanda, Zaïre). Au tournant du siècle, il entretient des liens très étroits, notamment sur le plan commercial, avec la Tanzanie et le Kenya.


Des conflits et des morts


1966-1966 [ Ouganda ] Violences ethniques > 2,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1971-1978 [ Ouganda ] Guerre ethnique (régime d'Idi Amin Dada) > 250,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1978-1979 [ Tanzanie Ouganda ] Guerre entre les deux États (renversement d' Idi Amin Dada) > 3,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1981-1986 [ Ouganda ] Repression des dissidents > 100,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1986-2005 [ Ouganda ] Violences ethniques > 12,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Ouganda


Chronologie depuis 1962


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

9 octobre 1962
Proclamation de l'indépendance de l'Ouganda

Ex-protectorat britannique formé de plusieurs royaumes, l'Ouganda, un État d'Afrique orientale peuplé de 7,6 millions d'habitants, proclame son indépendance le 9 octobre 1962.
26 mai 1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

Des représentants de 31 pays africains, dont de nombreux chefs de gouvernement et d'État, sont réunis à Addis-Abeda, en Éthiopie, afin de procéder à la création de l'Organisation de l'unité africaine (OUA).
15 avril 1966
Accession de Milton Obote à la présidence de l'Ouganda

Une Constitution provisoire adoptée le 15 avril met fin au règne du roi Mutesa II qui est remplacé à la tête de l'État par le président Milton Obote. On substitue également au statut fédéral de l'Ouganda celui d'État unitaire, ce qui soulève du mécontentement, particulièrement dans le royaume du Bouganda.
31 juillet 1969
Début du voyage du pape Paul VI en Ouganda

À la suite d’une invitation de l’archevêque de Kampala, Emmanuel Nsubuga, le pape Paul VI entreprend une visite de trois jours en Ouganda le 31 juillet 1969. C’est la première fois qu’un souverain pontife se rend sur le continent africain. Paul VI est accueilli avec enthousiasme tout au long de son voyage.
25 janvier 1971
Renversement du gouvernement de Milton Obote en Ouganda

Alors que le président ougandais Milton Obote assiste à une conférence du Commonwealth à Singapour, il est renversé par un coup d'État à la tête duquel on retrouve un militaire, Idi Amin Dada.
4 juillet 1976
Raid israélien sur Entebbe, en Ouganda

Un commando israélien prend d'assaut l'aéroport d'Entebbe, en Ouganda, où des pirates de l'air retiennent un avion de ligne français et près de 100 otages. Le commando tue 7 terroristes et 20 soldats ougandais et retourne en Israël avec 91 otages libérés.
1 novembre 1978
Invasion de la Tanzanie par l'Ouganda

Deux semaines après avoir accusé la Tanzanie d'avoir envahi une partie de l'Ouganda à l'ouest du lac Victoria, l'armée ougandaise réplique en pénétrant le territoire tanzanien. Les troupes ougandaises se retireront totalement de Tanzanie le 14 novembre 1978.
11 avril 1979
Renversement du dictateur ougandais Idi Amin Dada

Dans la nuit du 10 au 11 avril 1979, l'Uganda National Liberation Army (UNLA) capture la capitale de l'Ouganda, Kampala, avec une force constituée de 5000 troupes tanzaniennes et de 3000 soldats ougandais. Le président de l'Ouganda, Idi Amin Dada, doit s'exiler en Libye.
1 mai 1981
Départ de l'armée tanzanienne de l'Ouganda

Après avoir aidé à renverser le président Idi Amin Dada en avril 1979, les troupes tanzaniennes demeurent chez leur voisin ougandais. Leur retrait définitif commence le 1er mai 1981 et se termine le 30 juin.
27 janvier 1986
Renversement du président Tito Okello en Ouganda

Six mois après sa prise du pouvoir à Kampala, le président ougandais Tito Okello est renversé par un coup d'État militaire orchestré par le leader du Mouvement national de résistance (MNR), Yoweri Museveni.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016