17 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   


Sommaire historique


En politique intérieure

La création de la République du Yémen, en 1990, fait suite à l'unification de deux États. Indépendante depuis 1967, la République démocratique et populaire du Yémen (Sud) a adopté un modèle de développement marxiste - nationalisations, réforme agraire, etc. La République arabe du Yémen, proclamée en 1962, a pour sa part été déchirée par une guerre civile entre républicains et royalistes au cours des années 60. Des conflits entre les deux, suivis de pourparlers, aboutissent finalement en 1990 avec leur unification politique au sein de la République du Yémen. Malgré l'adoption de compromis politiques visant à satisfaire les parties impliquées, des différents subsistent. La sécession du Sud, en 1994, est à l'origine d'une guerre civile qui se termine rapidement. En dépit des efforts de redressement, les controverses politiques et l'instabilité économique continuent de hanter du Yémen, un État dont la population vit dans une grande pauvreté. À partir de 2004, le gouvernement doit faire face à la rébellion de musulmans dans le gouvernorat de Sadah. Des protestations, organisées dans la foulée du printemps arabe, en 2011, entraînent la démission du président Ali Abdallah Saleh l'année suivante.


En politique extérieure

La République démocratique et populaire du Yémen (Sud), qui a adopté une orientation marxiste, entretient des liens étroits avec les pays du bloc communiste, notamment l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), puis la Chine. Plus proche de l'Occident, la République arabe du Yémen (Nord) est pour sa part déchirée au cours des années 1960 par une guerre civile pendant laquelle les factions opposées, les républicains et les royalistes, reçoivent respectivement le support de l'Égypte et de l'Arabie saoudite. Les deux États yéménites s'affrontent eux-mêmes lors de conflits de courte durée (1972, 1979), avant qu'ils ne s'unifient en 1990. La décision des dirigeants de la République du Yémen d'appuyer l'Irak de Saddam Hussein lors de la guerre de 1991 ajoute à l'antagonisme territorial de longue date qui persiste avec l'Arabie saoudite. Ce différend, ainsi qu'un autre avec l'Érythrée, suscitent des tensions qui s'apaiseront graduellement. Un traité de paix est même signé avec l'Arabie saoudite en 2000.


Des conflits et des morts


1947-1948 [ Yémen ] Violence civile entre les républicains et les royalistes: (assasinat de l'Imam Yahya ) > 5,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1956-1960 [ Yémen ] Violences ethniques (clans Yemeni-Adenese ) > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1962-1970 [ Yémen ] Guerre civile (proclamation de la République arabe du Yémen; victoire des républicains) > 40,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1978-1979 [ Yémen ] Violence entre des États
1986-1987 [ Yémen ] Guerre civile > 10,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1994-1994 [ Yémen ] Guerre ethnique et guerre civile: actions des séparatistes du Sud pour retrouver l'indépendance. Réaction du gouvernement central. > 3,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
2004-2005 [ Yémen ] Violence civile (al-Huthi in Sadaa) > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Yémen


Chronologie depuis 1990


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

22 mai 1990
Réunification du Yémen

La République arabe du Yémen (Yémen du Nord) et la République démocratique et populaire du Yémen (Yémen du Sud) fusionnent le 22 mai 1990 pour créer la République du Yémen (al-Yaman). Avec ses 13 millions d'habitants, le nouveau pays devient le plus populeux de la péninsule arabique.
4 juin 2011
Départ du président yéménite Ali Abdallah Saleh

Au coeur d'une période de forte contestation, le président du Yémen, Ali Abdallah Saleh, est blessé lors d'un tir de grenade effectué contre le palais présidentiel. Même s'il décide de garder ses fonctions, sa décision de quitter le pays pour se faire soigner en Arabie saoudite marque un tournant dans la vie politique yéménite.
11 septembre 2012
Manifestations anti-américaines dans plusieurs pays arabes

La présentation sur Internet d'un film ridiculisant le prophète Mahomet attise le sentiment anti-américain dans les populations musulmanes de plusieurs pays. À Benghazi, en Libye, un assaut armé bien organisé se solde même par la mort de l'ambassadeur des États-Unis et de quelques membres de son personnel.
22 janvier 2015
Démission du président yéménite Abd Rado Mansour Hadi

En 2014 et 2015, le Yémen est secoué par des conflits entre l'armée et les Houthis. La capture du chef de cabinet du président Abd Rado Mansour Hadi et l'encerclement du palais présidentiel, à Sanaa, sont suivis par la démission du chef de l'État, du premier ministre Khaled Bahah et de son cabinet. Cette instabilité fait craindre une guerre civile.
4 décembre 2017
Assassinat de l’ex-président du Yémen, Ali Abdallah Saleh

Une guerre civile secoue le Yémen depuis 2014. L’ex-président Ali Abdallah Saleh soutient les houtis, des rebelles majoritairement chiites qui combattent le gouvernement. Le 1er décembre 2017, il rompt toutefois son alliance, une décision qui est suivie de près par son assassinat aux mains d’un tireur dans la capitale Sanaa.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019