23 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   


Sommaire historique


En politique intérieure

Déclarée indépendante par les Nazis en 1941, la Serbie est à nouveau intégrée à la Yougoslavie au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. Elle est l'une des six républiques de la Yougoslavie, un État initialement formé au lendemain de la Première Guerre mondiale. Les six républiques sont: la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la Macédoine, le Monténégro, la Slovénie et la Serbie. Les dirigeants de cet ensemble marqué par des clivages ethniques, religieux et économiques adoptent un modèle de développement socialiste. Josip Broz, dit Tito, qui a participé à la libération du pays, et le Parti communiste, dominent la vie politique. La mort de Tito, en 1980, et les bouleversements qui secouent le monde communiste, plus tard dans la décennie, favorisent l'éclosion de mouvements autonomistes dans les républiques. Des proclamations d'indépendance, faites en 1991 et 1992, soulèvent l'opposition du président Slobodan Milosevic qui déploie l'armée fédérale afin d'épauler les minorités serbes. Des conflits sanglants éclatent, attirant à la nouvelle République fédérale de Yougoslavie la réprobation de la communauté internationale. Des accords de paix, signés en 1995, contribuent à rétablir une certaine stabilité. Mais les années qui suivent sont marquées par des troubles au Kosovo et les revendications des Monténégrins qui se sentent à l'étroit dans la Fédération. Elles mènent, en 2003, à la création de l'État de Serbie-et-Monténégro. En 2006, les Monténégrins votent pour l'indépendance.


En politique extérieure

Sous Josip Broz (Tito), la Yougoslavie exprime son autonomie au sein du bloc communiste, particulièrement à l'endroit de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) avec qui se développent des tensions. Malgré un apaisement après la mort de Joseph Staline, la Yougoslavie reste à l'écart du pacte de Varsovie, en 1955. Tito s'impose comme une figure de proue des non-alignés, commerçant avec l'Europe occidentale et acceptant même de l'aide américaine. L'éclatement du pays, qui se confirme au début des années 1990, mène à la création d'une République fédérale de Yougoslavie regroupant la Serbie et le Monténégro. Son rôle dans les conflits qui déchirent les Balkans lui attire la réprobation de la communauté internationale. Un embargo décrété par l'Organisation des Nations unies (ONU) affecte l'économie entre 1992 et 1996. Au début du XXIe siècle, certains dirigeants, dont l'ex-président Slobodan Milosevic, doivent également répondre de leurs gestes devant des tribunaux internationaux. La Serbie continue néanmoins de se rapprocher d'institutions comme l'Union européenne et l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord.


Des conflits et des morts


1998-1999 [ Serbie ] Guerre ethnique (Kosovo) > 15,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1999-1999 [ Serbie ] Bombardements des forces de l'OTAN > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Serbie


Chronologie depuis 1992


Les événements sélectionnés se rapportent à la situation intérieure ou aux enjeux internationaux qui ont eu un impact direct sur la gouvernance du pays.

1 mars 1992
Référendum sur l'indépendance de la Bosnie-et-Herzégovine

L'éclatement de l'ancienne République fédérative socialiste de Yougoslavie entraîne des bouleversements en Bosnie-et-Herzégovine où un référendum permet aux musulmans et aux Croates d'exprimer leur désir d'indépendance. La proclamation du début de mars, reconnue par la communauté internationale le 7 avril, survient dans un climat de conflit.
11 juillet 1995
Début d’un massacre à Srebrenica, en Bosnie-et-Herzégovine

Après avoir assiégé la ville de Srebrenica, en Bosnie-et-Herzégovine, l’armée de la République serbe de Bosnie l’investit le 11 juillet 1995. Même si cette ville avait été décrétée « zone protégée » par les Nations unies, les soldats se livrent à un massacre, tuant plus de 5000 personnes, en plus des milliers de morts faits par les combats.
13 décembre 1995
Signature à Paris d'un accord de paix en Bosnie-et-Herzégovine

D'intenses négociations mènent à la signature d'un accord de paix visant à trouver une solution durable à la guerre civile qui oppose musulmans, Serbes et Croates en Bosnie-et-Herzégovine depuis 1992. L'événement se déroule à Paris le 13 décembre 1995.
7 octobre 2000
Démission du président de la République fédérale de Yougoslavie, Slobodan Milosevic

Une forte contestation, qui s’accentue à la suite de l’annonce des résultats des élections du 24 septembre 2000, pousse le président de la République fédérale de Yougoslavie, Slobodan Milosevic, à démissionner. Vojislav Kostunica de la coalition Opposition démocratique de Serbie (ODS), qui aurait obtenu 50,2 % des voix, lui succédera.
12 février 2002
Début du procès de l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic

Le procès de Slobodan Milosevic s'ouvre à La Haye devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). Le procureur du TPIY accuse l'ancien président yougoslave de génocide, de crimes contre l'humanité, d'infractions graves aux conventions de Genève et de violations des lois ou coutumes de guerre.
4 février 2003
Proclamation de la création de l'État de Serbie-et-Monténégro

Un accord survenu entre le pouvoir fédéral et les dirigeants de la Serbie et du Monténégro entraîne la fin de la République de Yougoslavie et la proclamation de l'État de Serbie-et-Monténégro.
12 mars 2003
Assassinat du premier ministre de Serbie, Zoran Djindjic

Le premier ministre de la Serbie, Zoran Djindjic, est abattu par balles près d'un édifice gouvernemental. Au cours de son mandat, qui avait débuté en janvier 2001, ce réformateur pro-occidental s'était attiré l'hostilité des groupes ultranationalistes et du crime organisé qui seraient derrière son assassinat.
17 janvier 2007
[Résultats] Élections législatives
20 janvier 2008
[Résultats] Élection présidentielle
16 février 2008
Déclaration unilatérale d'indépendance du Kosovo

La déclaration unilatérale d'indépendance du Parlement du Kosovo soulève l'ire du gouvernement serbe qui refuse de la reconnaître. Pour sa part, la communauté internationale est divisée : les États-Unis et la majorité des pays de l'Union européenne reconnaissent le nouvel État, tandis que la Russie s'y oppose, jugeant qu'elle va à l'encontre du droit international.
11 mai 2008
[Résultats] Élections législatives
6 mai 2012
[Résultats] Élection présidentielle
6 mai 2012
[Résultats] Élections législatives
16 mars 2014
[Résultats] Élections législatives

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019