14 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

Brève présentation des principaux partis - Colombie


Section en construction: les données pourraient ne pas être à jour.

N.B. : Les cotes décernées dans la section Political Parties de l'Encyclopédie Britannica (période 1964 à 1999) ont fortement inspiré le classement des positions idéologiques des principales formations politiques de chaque pays. Ont également été prises en considération les informations contenues dans les différentes éditions du Political Handbook of the World (Ed. Arthur Banks, Binghamton, CSA Publications) publiées dans la deuxième moitié du XXe siècle. Dans quelques cas nous avons fait des modifications notamment lorsque les partis opéraient un virage. Il ne fait pas de doute que ces appartenances sont parfois réductrices et dans certains cas pourraient être l'objet de longues controverses. Si vous avez des informations particulières à nous fournir sur un parti politique, n'hésitez pas à communiquer avec notre équipe.

Dans certains cas, les informations disponibles pour le classement des partis sont contradictoires ou douteuses. Il existe enfin un multitude de situations où l'orientation dépend du moment ou du leader en place. Malgré ces considérations nous avons tenté d'établir un orientation globale pour presque la moitié des formations politiques ayant, depuis 1945, oeuvrés dans une quarantaine de pays.

Parti libéral colombien [Centre]

Lors de sa fondation, en 1848, le Parti libéral colombien défend une plate-forme progressiste. Il partage le pouvoir avec le Parti conservateur colombien de 1958 à 1978 dans la foulée de l'Accord du front national, institué en réaction à la fin de la dictature de Gustavos Rojas Pinilla. Parti dominant sur la scène politique colombienne au cours du 20e siècle, le Parti libéral colombien est encore actif au début du 21e siècle.

Plusieurs personnalités de ce parti ont accédé aux fonctions gouvernementales depuis 1945: Alberto Lleras Camargo, Carlos Lleras Restrepo, Alfonso López Michelsen, Julio César Turbay Ayala, Virgilio Barco Vargas, César Augusto Gaviria Trujillo, Ernesto Samper Pizano. D'autres noms marquent également l'histoire de ce parti: Jorge Eliécer Gaitán, Rafael Pardo, Gabriel Turbay, Horacio Serpa Uribe, Horatio Serpa Uribe, Horacio Serpa, Luis Carlos Galán. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ce parti a obtenu des sièges -lors des élections générales à la chambre basse- aux années suivantes: 1945, 1949, 1974, 1978, 1982, 1986, 1990, 1991, 1994, 1998, 2006, 2014, 2018.

Parti classé dans la catégorie «centre». Les formations de centre tentent généralement d'échapper au clivage gauche/droite. Tout en souscrivant à l'économie de marché, les formations de centre considèrent l'État comme un «arbitre» et un «régulateur» de l'activité économique. Elles ne visent pas à détruire ou à réformer le capitalisme ou l'économie de marché, mais à limiter leurs excès possibles.
Parti conservateur colombien [Droite]

Lors de sa fondation, le 4 octobre 1849, le Parti conservateur colombien favorise l'ordre constitutionnel et s'oppose à un gouvernement dictatorial ou une monarchie. De 1958 à 1979, il partage le pouvoir avec le Parti libéral colombien dans la foulée de l'Accord du front national, institué en réaction à la fin de la dictature de Gustavos Rojas Pinilla. Le Parti conservateur colombien demeure actif sur la scène politique colombienne au début du 21e siècle.

Plusieurs personnalités de ce parti ont accédé aux fonctions gouvernementales depuis 1945: Luis Mariano Ospina Pérez, Laureano Eleuterio Gómez Castro, Roberto Urdaneta Arbeláez, Guillermo León Valencia Muñoz, Misael Eduardo Pastrana Borrero, Belisario Betancourt, Andrés Pastrana Arango. D'autres noms marquent également l'histoire de ce parti: Evaristo Sourdis, Jorge Leyva, Noemí Sanín, Marta Lucía Ramírez, Álvaro Gómez Hurtado. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ce parti a obtenu des sièges -lors des élections générales à la chambre basse- aux années suivantes: 1945, 1949, 1974, 1978, 1982, 1986, 2006, 2014, 2018.

Parti classé dans la catégorie «droite». Les formations de droite défendent généralement une économie de marché forte et des valeurs traditionnelles. Elles favorisent un État peu actif dans l'économie et prônent le «laissez-faire». Pour ces formations, le rôle de l'État doit être axé essentiellement sur la sécurité et la défense.
Parti social conservateur [Droite]

Le Parti social conservateur voit le jour le 4 octobre 1849 sous le nom de Parti conservateur. C'est un des plus vieux partis colombiens et un de ceux qui ont le plus d'influence sur la vie politique du pays. Cette formation demeure active sur la scène politique colombienne au début du XXIe siècle. Elle est alors connue sous le nom de Parti conservateur.

Des noms marquent l'histoire de ce parti: Andrés Pastrana Arango, Rodrigo Lloreda Caicedo. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ce parti a obtenu des sièges -lors des élections générales à la chambre basse- aux années suivantes: 1990, 1991, 1994, 1998.

Parti classé dans la catégorie «droite». Les formations de droite défendent généralement une économie de marché forte et des valeurs traditionnelles. Elles favorisent un État peu actif dans l'économie et prônent le «laissez-faire». Pour ces formations, le rôle de l'État doit être axé essentiellement sur la sécurité et la défense.
Changement radical [Droite]



Un nom a marqué l'histoire du parti: Germán Vargas Lleras. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ce parti a obtenu des sièges -lors des élections générales à la chambre basse- aux années suivantes: 2006, 2014, 2018.


Parti social de l'unité nationale [Droite]



Une personnalité de ce parti a accédé aux fonctions gouvernementales depuis 1945: Juan Manuel Santos. Un autre nom a également marqué l'histoire du parti: Óscar Iván Zuluaga. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ce parti a obtenu des sièges -lors des élections générales à la chambre basse- aux années suivantes: 2006, 2014, 2018.


Centre démocratique [Centre]



Une personnalité de ce parti a accédé aux fonctions gouvernementales depuis 1945: Juan Manuel Santos. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ce parti a obtenu des sièges -lors des élections générales à la chambre basse- aux années suivantes: 2014, 2018.

Parti classé dans la catégorie «centre». Les formations de centre tentent généralement d'échapper au clivage gauche/droite. Tout en souscrivant à l'économie de marché, les formations de centre considèrent l'État comme un «arbitre» et un «régulateur» de l'activité économique. Elles ne visent pas à détruire ou à réformer le capitalisme ou l'économie de marché, mais à limiter leurs excès possibles.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019