7 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   





Résultats du parti à la chambre basse
AnnéeNombre de votesPourcentages des votesNombre de siègesNombre total de siègesPourcentages des sièges
199256 12412,21510114,9
199576 63414,21610115,8
1999113 37823,42810127,7
2003125 70925,42810127,7
2007143 51826,12910128,7
2011134 12423,32610125,7
2015142 45724,82710126,7
2019129 61723,12610125,7
N.B.: Pour les votes, si la valeur est égale à 0, c'est que cette information n'était pas disponible.

L'Eesti Keskerakond (EKe) est un parti politique populiste fondé en 1991 par Edgar Savisaar pour succéder au Front populaire d'Estonie. En 1995, il absorbe le Parti estonien des entrepreneurs et participe à une coalition gouvernementale dirigée par le Parti de coalition estonien. À la suite d'un scandale politique, l'EKe est expulsé de la coalition, ce qui pousse Savisaar à prendre sa retraite. Son retour au parti, en 1996, crée un conflit avec la nouvelle chef Andra Veidemann, qui quitte pour fonder le Parti progressiste. Cette formation est jointe par sept des seize députés de l'EKe. Au cours de son histoire, l'EKe participe à quelques coalitions gouvernementales. Toujours active au début du XXIe siècle, cette formation politique est membre du Parti européen des démocrates, libéraux et conservateurs. Quelques noms marquent l'histoire récente de ce parti : Edgar Savisaar, Siiri Oviir et Andra Veidemann.
Une personnalité de ce parti a accédé aux fonctions gouvernementales depuis 1945: Jüri Ratas. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ce parti a obtenu des sièges -lors des élections générales à la chambre basse- aux années suivantes: 1992, 1995, 1999, 2003, 2007, 2011, 2015, 2019.

Parti classé dans la catégorie «centre». Les formations de centre tentent généralement d'échapper au clivage gauche/droite. Tout en souscrivant à l'économie de marché, les formations de centre considèrent l'État comme un «arbitre» et un «régulateur» de l'activité économique. Elles ne visent pas à détruire ou à réformer le capitalisme ou l'économie de marché, mais à limiter leurs excès possibles.
Parti social démocrate
Autres
Parti de la réforme d'Estonie
Parti du centre estonien
Union Pro Patria (Isamaa)
Union Pro Patria et Res Publica
Union populaire estonienne
Parti populaire des modérés
Parti de coalition estonien
Parti populaire conservateur d'Estonie


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019