21 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   





Résultats du parti à la chambre basse
AnnéeNombre de votesPourcentages des votesNombre de siègesNombre total de siègesPourcentages des sièges
19454 491 15223,314658624,9
19464 187 74721,112858621,8
19463 433 90117,810262716,3
19512 894 00115,310761517,4
19563 247 43114,99562515,2
19583 193 78615,7445258,4
19622 298 72912,56546514
N.B.: Pour les votes, si la valeur est égale à 0, c'est que cette information n'était pas disponible.

La Section française de l'internationale ouvrière (SFIO) voit le jour en 1905 avec la fusion du Parti socialiste de France et du Parti socialiste français. Ces deux partis puisent leurs racines dans la tradition de la gauche française qui s'est développée au cours du XIXe siècle. La SFIO connaît une scission en 1920 lorsque une aile s'en détache pour former la Section française internationale communiste, qui deviendra plus tard le Parti communiste français. Une autre scission survient en 1938 lorsqu'une faction quitte pour former le Parti socialiste ouvrier et paysan. Après la Deuxième Guerre mondiale, la SFIO est éprouvée par deux autres scissions : la création du Parti socialiste autonome, en 1958, et celle du Parti socialiste unifié, en 1960. En 1965, la SFIO est membre de la Fédération de la gauche démocrate et socialiste, ce qui ne remet pas en cause son indépendance. Quatre ans plus tard, en 1969, elle fusionne avec l'Union des clubs pour le renouveau de la gauche, décision qui mène à la création du Parti socialiste. Celui-ci demeure actif sur la scène politique française au début du XXIe siècle.
Plusieurs personnalités de ce parti ont accédé aux fonctions gouvernementales depuis 1945: Léon Blum, Félix Gouin, Vincent Auriol, Guy Mollet. Un autre nom a également marqué l'histoire du parti: Gaston Defferre. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ce parti a obtenu des sièges -lors des élections générales à la chambre basse- aux années suivantes: 1945, 1946, 1946, 1951, 1956, 1958, 1962.

Parti classé dans la catégorie «socialiste». Les formations socialistes considèrent généralement que l'État doit être «fort», mais elles ne remettent pas en question la démocratie représentative. Ces formations visent l'établissement d'une économie qui combine économie de marché et économie planifiée. Elles proposent souvent une augmentation des dépenses et une réglementation du marché.
Autres
Union pour la défense de la République
Parti socialiste
Modérés
Front national
Mouvement républicain populaire
Section française de l'Internationale ouvrière
Parti communiste français
Rassemblement pour la République
Union pour la démocratie française
Républicains indépendants
Union pour un mouvement populaire
Centre national des indépendants et paysans
Rassemblement des gauches républicaines
Parti radical
Fédération de la gauche démocratique et socialiste


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016