Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

10 décembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche


Parlement




Pour en savoir plus



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus

Irak


Capitale:Bagdad
Superficie(km²):437 370
Indépendance:1932
Monnaie: dinar

Société

L'Irak est un pays d'Asie occidentale. L'arabe est la langue officielle, mais on y parle aussi le kurde et le turc. La population est de confession musulmane chiite ou sunnite.

  • Évolution démographique par année
  • Pyramide des âges
  • Composantes du PIB
  • Évolution des températures mensuelles depuis 1960
  • Accès à Googlemap
  • Politique intérieure

    Le coup d'État qui porte le général Abd al-Karim Kassem au pouvoir, en 1958, marque la fin de la monarchie irakienne et la naissance de la république. D'autres renversements qui surviennent au cours des années 1960 permettent au Parti Baas de prendre le contrôle de la vie politique. Au cours des années 1970, l'économie irakienne profite grandement de la hausse du prix des ressources pétrolières. Le président Saddam Hussein, au pouvoir depuis 1979, entraîne cependant le pays dans des conflits désastreux contre l'Iran (1980-1988) et contre la coalition internationale formée pour repousser les troupes irakiennes du Koweït (1991). Les répercussions de ces guerres et l'embargo décrété par l'Organisation des Nations unies (ONU) accentuent la pauvreté mais n'ébranlent pas le régime dictatorial de Hussein qui se livre à une sévère répression, notamment contre la minorité kurde. Le président est finalement renversé par l'intervention américano-britannique, en 2003. Malgré de nombreux actes de violence et un climat de tension persistant entre la majorité religieuse chiite et la minorité sunnite, des initiatives sont prises, dont la tenue d'élections, afin d'établir des institutions démocratiques. Les troupes américaines quittent l'Irak en 2011.

    Depuis 1945, ce pays a été marqué par l'affrontement avec 11 groupe(s), faction(s) ou territoire(s) ayant fait, pendant les périodes indiquées, au moins 25 morts par année:

  • Ansar al-Islam
  • Armée du Mahdi
  • Conseil suprême pour la révolution islamique en Irak
  • État islamique d'Irak
  • Faction Abdul Salam Aref
  • Faction militaire
  • Faction militaire (forces Abd al-Wahab al-Shawaf)
  • Front de la réforme et du jihad
  • Parti démocratique du Kurdistan
  • Parti démocratique du Kurdistan irakien
  • Union patriotique du Kurdistan

  • Au plan de l'organisation des pouvoirs, il s'agit d'un État unitaire. Le régime politique est parlementaire, c'est-à-dire que le gouvernement doit nécessairement avoir l'appui du parlement. Le système électoral est du type proportionnel (liste). Le droit de vote pour les femmes a été reconnu en 1948. Le système partisan est généralement associé à la catégorie suivante: multipartisme.

  • Chronologie contemporaine
  • Liste des dirigeants politiques depuis 1945
  • Indice de corruption
  • Évolution du niveau de démocratie
  • Résultats des dernières élections
  • Opinion publique (World Values Survey)
  • Politique extérieure

    Membre original du pacte de Bagdad, en 1955, l'Irak entretient des relations étroites avec l'Occident avant le coup d'État du général Abd al-Karim Kassem, en 1958. Il quitte rapidement le pacte de Bagdad et conclut une entente de défense avec les pays de la République arabe unie (RAU). Rendus inquiets par la proclamation de la République islamique iranienne, en 1979, les dirigeants irakiens s'engagent avec elle dans un conflit coûteux (1980-1988). Il incite le président Saddam Hussein à envahir le Koweït, en 1990, pour compenser les pertes encourues. Ce geste lui attire les représailles d'une coalition internationale qui chasse les troupes irakiennes. L'Irak reste un État isolé au cours des années 1990. Ses hésitations à se soumettre au contrôle des inspecteurs de l'Organisation des Nations unies (ONU) chargés d'évaluer son potentiel nucléaire, se soldent en 2003 par l'invasion du pays par une force américaine et britannique. Les troupes américaines quittent le pays en 2011, mais les relations avec les États-Unis demeurent un élément important de la politique étrangère irakienne.

    Ce pays est membre de plusieurs organisations internationales dont:

  • ONU [21 décembre 1945]
  • CIO [0 1948]
  • LA [22 mars 1945]

  • Pour accéder à une série de statistiques sur le commerce international:

  • Commerce des marchandises: importations et exportations
  • Balance commerciale: en % du PIB

  • Opinion publique selon le World Values Survey (WVS)

    Confiance dans les institutions

    Gouvernement
    Parlement
    Fonction publique
    Forces armées
    Police
    Organisations syndicales
    Comportements justifiables

    Évitement fiscal
    Avortement
    Prostitution
    Homosexualité
    Divorce
    Euthanasie


    Autres sources

    Quelques médias:

    Al-Sabah
    Iraq Today -English
    Al-Mada
    Al-Zaman
    Sites gouvernementaux:

    Government Index



     

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016