Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

10 décembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche


Parlement




Pour en savoir plus



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus

Myanmar


Capitale:Naypyidaw
Superficie(km²):657 540
Indépendance:1948
Monnaie: kyat

Société

Le Myanmar (ou Birmanie avant 1989) est un pays d'Asie du Sud-Est comprenant sept États (au Nord) et sept provinces (ou divisions) au Sud. La langue officielle est le birman. On y parle aussi plusieurs langues et dialectes selon l'ethnie. La principale confession est le bouddhisme.

  • Évolution démographique par année
  • Pyramide des âges
  • Composantes du PIB
  • Évolution des températures mensuelles depuis 1960
  • Accès à Googlemap
  • Politique intérieure

    Déjà ébranlée pendant la Deuxième Guerre mondiale, l'emprise de la Grande-Bretagne sur la Birmanie prend fin avec la proclamation d'indépendance de 1948. La vie politique du pays est dominée par U Nu et la Ligue antifasciste pour la liberté du peuple qui exercent un pouvoir répressif, notamment à l'endroit des communistes et des Karen, une minorité catholique. Un coup d'État militaire chasse U Nu en 1962. Son successeur, le général Ne Win, adopte un modèle de développement socialiste qui aura des conséquences néfastes sur l'économie du Myanmar, nom que prend le pays en 1989. Un virage vers le libéralisme est effectué par la suite. Sous la pression populaire, des timides réformes démocratiques sont également adoptées au cours des années 1990, mais le pays reste gouverné par un pouvoir essentiellement autoritaire et militaire. Le Myanmar demeure aussi miné par une instabilité politique persistante et une situation économique dont le redressement s'avère difficile. Sous forte pression, notamment de la célèbre dissidente Aung San Suu Kyi, le régime consent à des ouvertures démocratiques au début des années 2010. Depuis le 7 novembre 2005, la nouvelle capitale est Naypyidaw et non plus Rangoon.

    Depuis 1945, ce pays a été marqué par l'affrontement avec 26 groupe(s), faction(s) ou territoire(s) ayant fait, pendant les périodes indiquées, au moins 25 morts par année:

  • Armée de l'alliance démocratique nationale du Myanmar
  • Armée de l'État thaï
  • Armée démocratique bienveillante karen 5
  • Armée révolutionnaire de l'État du Shan
  • Beik Mon Army
  • Conseil de la restauration de l'État de Shan
  • Front démocratique des étudiants birmans
  • Front islamique Rohingya de l'Arakan
  • Front patriotique Rohingya
  • Front populaire Mon
  • Front populaire Mon
  • Mon Freedom League-Mon United Front
  • Mujahid Party
  • Organisation de libération des nationalités de l'État du Shan
  • Organisation de solidarité Rohingya
  • Organisation pour l'indépendance du Kachin
  • Organisation volontaire populaire (White Band)
  • Parti communiste birman
  • Parti communiste birman - drapeau rouge
  • Parti communiste de l'Arakan
  • Parti de la libération de l'Arakan
  • Parti de la libération nationale de l'Arakan
  • Parti national uni lahu
  • Parti progressiste national karenni
  • Pawngyawng National Defence Force
  • Union nationale karen

  • Au plan de l'organisation des pouvoirs, il s'agit d'un État unitaire. Le régime politique est généralement associé à une dictature; l'essentiel des pouvoirs se trouve entre les mains du groupe dirigeant. Le système électoral est du type majoritaire uninominal. Le droit de vote pour les femmes a été reconnu en 1922. Le système partisan est généralement associé à la catégorie suivante: pas de parti.

  • Chronologie contemporaine
  • Liste des dirigeants politiques depuis 1945
  • Indice de corruption
  • Évolution du niveau de démocratie
  • Politique extérieure

    Contrairement à d'autres ex-colonies britanniques, ce pays ne joint pas les rangs du Commonwealth après sa déclaration d'indépendance, en 1948. Sous U Nu, il opte plutôt pour le neutralisme à l'endroit des superpuissances. D'importantes relations commerciales sont établies entre le gouvernement et ses voisins asiatiques. Mais les entorses à la démocratie et le commerce de la drogue qui se fait à partir du Myanmar en font aussi la cible de nombreuses dénonciations sur la scène internationale. Le régime en place à la fin des années 1990 et au début du XXIe siècle profite cependant du soutien politique de la Chine, l'un de ses rares alliés. Les ouvertures démocratiques adoptées à partir de 2010 favorisent aussi de meilleures relations avec les Occidentaux, notamment avec les États-Unis, ce dont témoigne la visite historique du président Barack Obama en 2012.

    Ce pays est membre de plusieurs organisations internationales dont:

  • ONU [19 avril 1948]
  • OMC [1 janvier 1995]
  • CIO [0 1947]

  • Pour accéder à une série de statistiques sur le commerce international:

  • Commerce des marchandises: importations et exportations
  • Balance commerciale: en % du PIB

  • Autres sources

    Quelques médias:

    The New Light of Myanmar -English
    The Myanmar Times -English
    Sites gouvernementaux:

    nd



     

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016