Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 août 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche




Pour en savoir plus



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus

Tchad


Capitale:NDjamena
Superficie(km²):1 259 200
Indépendance:1960
Monnaie: franc CFA BEAC

Société

Le Tchad est un pays d'Afrique centrale divisé en 14 préfectures. Les langues officielles sont le français et l'arabe, mais on y parle aussi le sara, le peul et l'haoussa. La population est de confession musulmane, chrétienne ou animiste.

  • Évolution démographique depuis 1960
  • Pyramide des âges
  • Composantes du PIB
  • Évolution des températures mensuelles depuis 1960
  • Accès à Googlemap
  • Politique intérieure

    Après être devenu une république au sein de la Communauté française, en 1958, le Tchad proclame son indépendance en 1960. La vie politique du pays est dominée par le président François Tombalbaye (1962-1975) et le Parti progressiste tchadien (PPT), seule formation autorisée à partir de 1962. Le régime autoritaire attise rapidement le mécontentement, déjà latent chez les musulmans du Nord. Un mouvement armé, le Front de libération nationale du Tchad (Frolinat), voit le jour au milieu des années 1960. Cette instabilité politique ajoute à la misère des Tchadiens qui vivent déjà dans la pauvreté. Le Conseil militaire supérieur du général Félix Malloum renverse Tombalbaye en 1975 et prône une réconciliation nationale. Mais tant sous Malloum que sous le président Hissen Habré (1982-1990), le pays reste déchiré par des conflits. Ils se poursuivent au cours des années 1990, malgré l'adoption de réformes démocratiques qui permettent la tenue d'élections pluralistes. Son successeur, Idriss Déby, dirige un régime autoritaire où l'opposition demeure peu influente. En dépit d'entrées provenant de ressources pétrolières, le Tchad demeure, au début du XXIe siècle, un des pays les plus pauvres du continent africain.

    Depuis 1945, ce pays a été marqué par l'affrontement avec 16 groupe(s), faction(s) ou territoire(s) ayant fait, pendant les périodes indiquées, au moins 25 morts par année:

  • Conseil national de redressement
  • Deuxième armée de libération
  • Faction militaire (Maldoum Bada Abbas)
  • Forces armées du Nord
  • Forces armées populaires
  • Forces armées tchadiennes
  • Forces Hassan Djamous
  • Front de libération nationale du Tchad
  • Front populaire de résistance nationale
  • Gouvernement d'union nationale de transition
  • Légion islamique
  • Mosanat
  • Mouvement patriotique du salut
  • Mouvement pour la démocratie et le développement
  • Première armée de libération
  • Union des forces de la résistance

  • Au plan de l'organisation des pouvoirs, il s'agit d'un État unitaire. Le régime politique est présidentiel; le président gouverne sans nécessairement avoir l'appui de la branche législative.

  • Chronologie contemporaine
  • Liste des dirigeants politiques depuis 1945
  • Indice de corruption
  • Évolution du niveau de démocratie
  • Politique extérieure

    Le Tchad proclame son indépendance en 1960, mais une entente permet à des troupes françaises de continuer à y stationner. Le gouvernement leur demande d'intervenir à la fin des années 1960 afin d'aider à mater la rébellion du Frolinat qui reçoit le soutien de la Libye. Cette dernière a des visées sur la bande d'Aozou, une région frontalière qu'elle occupe à partir de 1973. Les conflits qui déchirent le Tchad au cours des décennies qui suivent sont marqués par de nombreuses interventions françaises et libyennes. Un apaisement et un règlement de la question de la bande d'Aozou, favorable au Tchad, ont finalement lieu au cours des années 1990. Une rébellion, qui aurait le soutien du Soudan, entraîne une intervention extérieure, notamment de la France, qui permet de stabiliser la situation en faveur du régime du président Idriss Déby.

    Ce pays est membre de plusieurs organisations internationales dont:

  • ONU [20 septembre 1960]
  • OUA [0 1963]
  • OMC [19 octobre 1996]
  • CIO [0 1964]

  • Pour accéder à une série de statistiques sur le commerce international:

  • Commerce des marchandises: importations et exportations
  • Balance commerciale: en % du PIB

  • Autres sources

    Quelques médias:

    nd
    Sites gouvernementaux:

    nd



     

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016