Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Vendredi 19 décembre 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

1999 | Parlement

Tunisie


Capitale:Tunis
Superficie(km)²:155 360
Indépendance:1956
Monnaie: dinar

Société

La Tunisie est un pays du Maghreb divisé en 23 gouvernorats. La langue officielle est l'arabe, mais on y parle aussi le français et le berbère. La grande majorité de la population est de confession musulmane sunnite.

  • Évolution démographique depuis 1960
  • Pyramide des âges et projections par groupes d'âge jusqu'en 2030
  • Composantes du PIB (Produit intérieur brut)
  • Émissions de dioxyde de carbone - CO2 : 1990 - 2010
  • Accès à Googlemap sur la capitale et les principales villes du pays
  • Politique intérieure

    Le Parti Néo-Destour est au coeur de la lutte pour l'indépendance qui arrive à terme avec la proclamation de 1956. La monarchie est démantelée et une république laïque instaurée. Le président Habib Bourguiba et son parti, le Néo-Destour, dominent la vie politique qui est remarquablement stable. Cette situation perdure jusqu'en 1987, année où Bourguiba est remplacé par le premier ministre Zine el-Abidine Ben Ali. Malgré l'adoption du multipartisme, le Néo-Destour, devenu le Parti socialiste destourien puis le Rassemblement constitutionnel démocratique, en 1988, reste la force politique dominante. Sous sa gouverne, la Tunisie fait des progrès économiques notables. L'État exerce néanmoins un contrôle serré sur l'opposition, particulièrement les mouvements islamistes dont on tente d'enrayer la progression. En 2011, dans le contexte du «Printemps arabe», le régime s'effondre à la suite de manifestations populaires réclamant davantage de libertés et une amélioration de la situation économique. Elles ont un effet d'entraînement à l'extérieur du pays. Des élections multipartites sont tenues plus tard au cours de l'année.

    Au plan de l'organisation des pouvoirs, il s'agit d'un État unitaire. Le régime politique est présidentiel; le président gouverne sans nécessairement avoir l'appui de la branche législative. Le système électoral est du type mixte (parallèle).

  • Chronologie contemporaine des principaux événements politiques
  • Liste des dirigeants politiques depuis 1945
  • Indice de corruption (Transparency International)
  • Évolution du niveau de démocratie de 1956 à 2011
  • Résultats des dernières élections législatives
  • Opinion publique dans ce pays selon le World Values Survey
  • Politique extérieure

    La fin du protectorat français et l'accession à l'indépendance, en 1956, se font dans un climat relativement serein. Des incidents liés à la guerre d'Algérie, la politique de nationalisation des terres mise de l'avant par le gouvernement et la remise en question de bases françaises en territoire tunisien créent cependant des tensions. De bonnes relations seront éventuellement rétablies avec la France avec qui la Tunisie conserve des liens commerciaux très étroits. Malgré quelques différends, notamment avec l'Égypte et la Libye, la Tunisie joue également un rôle actif au sein du monde arabe. Elle prône une approche modérée et ouverte à l'endroit de l'Occident et d'Israël. En 1995, la Tunisie signe par exemple un accord de libre-échange avec l'Union européenne.
    Ce pays est membre de plusieurs organisations internationales dont:

  • ONU [12 novembre 1956]
  • OUA [1 octobre 1963]
  • OMC [29 mars 1995]
  • CIO [0 1957]
  • LA [1 octobre 1958]

  • Pour accéder à une série de statistiques sur le commerce international:

  • Commerce des marchandises: importations et exportations
  • Balance commerciale: en % du PIB

  • Autres sources

    Quelques médias:

    La Presse
    Al-Horria
    Nouvelles de Tunisie
    Le Quotidien
    Sites gouvernementaux:

    Gouvernement de Tunisie
    Institut national (statistique)

     
     Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension