8 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

10 octobre 2010

L'ex-Président pakistanais, Pervez Musharraf, est de retour sur la scène politique


Fleurie Yaba
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
2014
Attentat dans une école du Pakistan

mai
2011
Assassinat d'Oussama Ben Laden au Pakistan

juillet
2010
Inondations d'envergure au Pakistan

novembre
2008
Attentats terroristes à Bombay, en Inde

décembre
2007
Assassinat de Benazir Bhutto au Pakistan

octobre
2005
Tremblement de terre au Cachemire

octobre
1999
Renversement du président pakistanais Mohamad Nawaz Sharif

mai
1998
Explosion d'une première bombe atomique par le Pakistan

août
1988
Décès du président pakistanais Zia-ul-Haq

juillet
1977
Renversement du gouvernement de Zulfikar Ali Bhutto au Pakistan

décembre
1971
Proclamation de l'indépendance du Bangladesh

novembre
1970
Cyclone tropical au Pakistan oriental (Bangladesh)

mars
1969
Démission du président pakistanais Ayub Khan

août
1965
Déclenchement d'un conflit sur le Cachemire entre l'Inde et le Pakistan

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

février
1955
Signature du pacte de Bagdad

septembre
1954
Création de l'Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

juillet
1951
Lancement du plan de Colombo

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Le 1er octobre 2010, Pervez Musharraf, exilé depuis plus de deux ans au Royaume-Uni, a annoncé son retour en politique avec le lancement d'un nouveau parti politique : la Ligue musulmane de tout le Pakistan.

Pervez Musharraf est un général et homme politique pakistanais. Il accède au pouvoir à la suite d'un coup d'État militaire sans effusion de sang, le 12 octobre 1999 (1). En 2007, il a subi une énorme baisse de popularité pour avoir destitué le président de la Cour suprême et décrété un état d'urgence que la Cour suprême a déclaré inconstitutionnel. Ainsi, sa cote de popularité est passée de 64 % à 30 %, entre juin 2006 et octobre 2007 (2). Après plusieurs mois de protestations, il soumet sa démission, le 18 octobre 2008, lors d'une allocution télévisée. Il est remplacé par Asif Ali Zardari, veuf de l'ex-Première ministre, Benazir Bhutto, assassinée en 2007. Par la suite, il s'est exilé au Royaume-Uni où, force est de constater qu'il n'est pas resté les bras croisés.

En effet, depuis son arrivée à Londres, Musharraf est resté actif en communiquant via des réseaux sociaux tels que facebook, où sont régulièrement postés des vidéos, des images et des messages à caractère politique (4). En septembre dernier, il a annoncé qu'il lancerait un nouveau parti politique afin de participer aux législatives de 2013 et d'« introduire une nouvelle culture politique au Pakistan » (5). Selon ses dires, ce nouveau parti se veut pour « le salut national du pays », dont l'objectif est de faire du Pakistan un État islamiste et progressiste (6).

Plusieurs analystes soulignent l'importance de ce parti vu que cet évènement survient à un moment où la popularité du gouvernement en place est fortement entamée. En effet, celui-ci est constamment accusé de corruption (7).




Références:

(1)- FOLLOROU, Jacques, « Le président Pakistanais, Pervez Musharraf, démissionne », Le Monde, 19 août 2008, p.5

(2)- LASSERRE, Isabelle, « Musharraf désemparé face aux islamistes », Le Figaro, 14 octobre 2007, http://www.lefigaro.fr/international/2007/08/10/01... (page consultée le 8 octobre 2010)

(3)- Voir la page facebook de Pervez Musharraf, à l'adresse suivante http://www.facebook.com/pervezmusharraf (page consultée le 8 octobre 2010)

(4)- « Pakistan : Musharraf va lancer son parti », 15 septembre 2009, Le Figaro, http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/09/15/97001... (page consultée le 8 octobre 2010)

(5)- Radio France Internationale, l'ex-Président lance son parti politique depuis son exil londonien, 1er octobre 2010, http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20101001-ex-presi... (page consultée le 8 octobre 2010)

(6)- BARTOLO, Romain, « Le Pakistan dans un équilibre précaire », 8 janvier 2010, Affaires Stratégiques, http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article2600 (page consultée le 8 octobre 2010)

Dernière modification: 2010-11-15 08:56:44

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019