5 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

28 septembre 2010

La droite et la gauche au coude à coude en Suède


Maimouna Thera
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2018
Élections législatives en Suède

septembre
2014
Élections législatives en Suède

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

septembre
2003
Référendum en Suède sur l’adhésion à l’euro

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

janvier
1995
Entrée de l'Autriche, la Finlande et la Suède dans l'Union européenne

février
1986
Assassinat du premier ministre suédois Olof Palme

mars
1980
Tenue d'un référendum sur le programme nucléaire suédois

septembre
1976
Défaite des sociaux-démocrates aux élections législatives en Suède

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

février
1974
Adoption d'une nouvelle Constitution en Suède

juin
1972
Conférence des Nations unies sur l'environnement humain à Stockholm

novembre
1966
Session constituante du tribunal Russell sur les crimes de guerre au Viêt Nam

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

septembre
1961
Décès du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, Dag Hammarskjöld

janvier
1960
Création de l'Association européenne de libre-échange

avril
1953
Entrée en fonction de Dag Hammarskjöld au poste de secrétaire général des Nations unies

Quelque 7 millions de personnes ont été invitées aux urnes le 19 septembre 2010 afin d'élire le nouveau Parlement en Suède. Les résultats ont démontré que les électeurs étaient divisés presque également entre la droite et la gauche (1).

Le retour de Fredrik Reinfeldt ou l'entrée de Mona Sahlin

La Suède est un régime parlementaire, et de ce fait c'est le Parlement (Riksdag) qui désigne le premier ministre après les élections législatives. Le premier ministre doit son pouvoir au soutien des députés du Parlement élus lors des élections législatives(2). Les élections du 19 septembre mettaient face à face deux coalitions. La coalition du Parti de droite formée par le Parti du rassemblement modéré (M), dirigé par le premier ministre sortant Fredrik Reinfeldt, comprend aussi le Parti du centre (C), le Parti du peuple-Les Libéraux (FpL) et le Parti chrétien-démocrate (KD). Face à elle, il y avait la coalition de gauche, dirigée par Mona Sahlin, qui rassemble le Parti social-démocrate (SAP), le Parti de l'environnement-Les Verts (MP) et le Parti de la gauche (Vp)(3).

La particularité de ces élections était que les partis se sont présentés en coalition pour les élections alors que d'habitude, c'est à la suite de ces dernières que les partis font des alliances pour former le gouvernement. Selon un analyste en politique, Henrik Bruurs, cela change complètement la donne, car les Suédois avaient pour habitude de voter en tenant compte du contenu du programme de chaque parti, alors que là ils doivent le faire en fonction de la personnalité de chaque chef de parti(4).

Comme l'avaient prévu les sondages et études avant les élections(5), c'est la coalition de droite dirigée par Fredrik Reinfeldt qui a remporté les élections avec 49,2% des suffrages et 172 sièges, contre 44% des voix et 157 sièges pour la coalition gauche verte. Étant donné qu'il faut 175 sièges pour gouverner, la partie gagnante doit toutefois s'allier avec un autre parti de l'opposition pour former un gouvernement majoritaire(6).

Le civisme suédois

Lors des élections du 19 septembre 2010, le taux de participation était de 82,10%. En 2006, lors des élections précédentes, il était de 81,99%(7). Cette participation est impressionnante si l'on considère que le vote en Suède n'est pas obligatoire, comme c'est le cas en Australie(8).

Le système électoral suédois est proportionnel, donc le nombre de sièges est égal au nombre de votes, ce qui favorise une représentativité égale des partis au sein du Parlement. De plus, « les électeurs peuvent voter pour un parti ou effectuer un vote préférentiel en faveur de l'un des candidats figurant sur les listes qui leur sont proposées par les partis »(9). Le Riksdag, Parlement suédois, compte 349 sièges. Pour les élections législatives, le pays est divisé en 29 circonscriptions qui doivent élire chacune 11 représentants. Stockholm, la plus grande, doit en élire 38. Pour déterminer les résultats, on compte le nombre de sièges obtenus par chaque parti avant de déterminer élus les candidats de chaque liste ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages sur leurs noms propres; « cependant comme c'est un vote préférentiel, le candidat élu doit avoir au moins 8 % des suffrages de son parti dans une circonscription »(10).

A la fin des élections, la coalition gagnante, celle de droite, a remporté les élections avec 172 sièges. Elle forme donc un gouvernement minoritaire et Fredrik Reinfeldt, chef de cette coalition, entend chercher les trois voix manquantes auprès du Parti vert. Toutefois, cela n'est pas gagné d'avance(11).




Références:

1- RFI, Élections législatives en Suède : l'extrême droite en embuscade, [en ligne], page modifiée le 19 septembre 2010, http://www.rfi.fr/europe/20100918-elections-legisl... (page consultée le 25 septembre 2010).

2- PERSPECTIVE MONDE , Régime parlementaire, [en ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée le 25 septembre 2010).

3- DELOY Corinne, « La coalition de droite sortante remporte les élections législatives en Suède et l'extrême droite fait son entrée au Parlement », [en ligne], http://www.robert-schuman.eu/oee.php?num=658, (page consultée le 25 septembre 2010).

4- RFI, Op.cit...

5- S.A, « Élections législatives en Suède, pour le 19 septembre prochain », [en ligne], http://www.election-expert.org/?p=927, Élections experts, le 6 septembre 2010, (page consultée le 25 septembre 2010).

6- DELOY Corinne, Op.cit...

7- S.A, « Taux de participation des élections », [en ligne], http://www.val.se/val/val2010/valnatt/R/rike/index.html, site des élections suèdoises, (page consultée le 25 septembre 2010).

8- Loc.cit.

9- Loc.ci... CANADA, Le pays demeure au centre-droit, [en ligne], http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... page mise à jour le 20 septembre 2010 à 18h24, (page consultée le 25 septembre 2010).

Dernière modification: 2010-10-19 10:28:21

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019