30 novembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

25 février 2010

Tuer sans conséquence : un regard sur le procès des Blackwater


Vincent Lussier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2020
Élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis

septembre
2020
Dépassement du million de personnes décédées des suites de la covid-19

mai
2020
Premier vol spatial habité pour l’entreprise américaine SpaceX

mai
2020
Mort violente de George Floyd et émeutes aux États-Unis

mars
2020
Dévoilement d’un plan de stimulation économique de 2 trillions de dollars aux États-Unis

février
2020
Accord de paix conditionnel en Afghanistan entre les États-Unis et les talibans

janvier
2020
Annonce d’un plan de paix des États-Unis dans le différend israélo-palestinien

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

décembre
2019
Vote de la Chambre des représentants pour la destitution du président des États-Unis

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

Le 16 septembre 2007, le monde a de nouveau tourné les yeux vers l'Irak. L'événement à l'origine de cette attention médiatique : une fusillade dans un marché de Bagdad faisant 17 morts. Ce qui aurait pu être considéré simplement comme une bavure américaine soulèvera plutôt un questionnement persistant sur les compagnies sous-traitant des services de sécurité au gouvernement américain.

Blackwater, un « success story »

La compagnie Blackwater USA est fondée en 1996 par Erik Prince et Al Clark(1). Elle sera progressivement renommée Blackwater Worldwide en octobre 2007, puis Xe Services LLC en 2009(2). Les activités de la compagnie se concentrèrent d'abord autour de son centre de formation en Caroline du Nord. En 2002, la création de Blackwater Security Consulting sonne le début de ses activités dans le domaine de la sécurité en zone de guerre. En plus de ses services de centres de formation et de personnel de sécurité, Blackwater (maintenant Xe) compte 6 autres filiales, notamment dans les domaines du transport aérien et maritime.

Par l'entremise de ses différentes filiales, Blackwater opère pour le compte du gouvernement américain en Afghanistan, en Irak et même en Nouvelle-Orléans lors de l'ouragan Katrina(3). Blackwater fait partie de ces nombreuses firmes qui offrent des services de sécurité complémentaires aux efforts de guerre de l'armée américaine. Ses contrats lui proviennent de différents départements américains, tel que le département d'État, qui le charge d'assurer la sécurité des déplacements de son personnel diplomatique. La Central Intelligence Agency ferait également partie de la liste des clients de la firme, louant ses services sans appel d'offres ni contrat officiel, dans le cadre d'un programme secret de traque de terroristes en sol irakien(4).

Dans son livre sur Blackwater, le journaliste Jeremy Scahill avance que le gouvernement américain a octroyé pour plus d'un milliard de dollars en contrats à la firme pour ses services dans le cadre de la « guerre contre la terreur »(5). La croissance fulgurante de Blackwater serait d'ailleurs redevable à la proximité entre son président-fondateur, Erik Prince, et les hautes sphères du Parti républicain auquel il contribuerait financièrement de façon substantielle(6).

En 2007, le nombre de « contracteurs privés » (private contractors) en Irak atteignait les 130 000 selon des estimations non-officielles, puisque le gouvernement américain ne garde pas de registre. Aussi, durant cette même année, le nombre de décès chez le personnel militaire privé a dépassé le cap du millier. Dix fois plus nombreux ont été les blessés. Et malgré ces chiffres, le nombre de postulants pour ces emplois dépasse toujours celui des offres de travail(7).

Nissor, la « fin » de l'impunité?

Le 16 septembre 2007, les gardes de Blackwater, alors chargés de la protection d'un convoi, ouvrent le feu dans le marché du carré Nissor de Bagdad. L'affaire est d'abord rapportée comme une bavure faisant suite à une attaque à la bombe contre le convoi(8). Le gouvernement irakien annonça dès le lendemain sa volonté de révoquer la licence d'opération de la firme américaine. La situation irakienne du moment ne permit cependant pas de mettre fin à ces opérations, en raison du danger que cela représentait pour les diplomates américains se retrouvant sans protection(9).

Rapidement, les médias, dont le New York Times, vont rapporter que les tirs américains se seraient faits de façon indiscriminée(10), puis que ceux-ci n'ont peut-être pas été faits en riposte selon les règles d'engagement prévalant(11). C'est cette conduite irresponsable et méprisante envers la vie des Irakiens qui souleva l'attention internationale sur le contrôle qui est exercé sur ces « mercenaires »(12). Le département d'État américain, alors l'employeur principal de la firme en Irak, a tenu sa propre enquête interne(13). Puis, quelque 10 jours plus tard, le gouvernement américain annonça qu'il tiendrait conjointement avec les services irakiens une enquête sur la fusillade(14).

En décembre 2008, le département de la Justice américain dépose 35 chefs d'accusations contre cinq anciens gardes de Blackwater impliqués dans les événements du 16 septembre 2007(15). Ainsi, Donald Ball, Dustin Heard, Evan Liberty, Nick Slatten et Paul Slough, tous d'anciens militaires américains, firent face à 14 accusations de meutres, 20 de tentatives de meurtre et une de violation de la réglementation sur les armes à feu. L'affaire fut confiée au juge Ricardo Urbina et la première audience fixée au 29 janvier 2010(16).

Le 31 décembre 2009, le juge Urbina laissa tomber toutes les charges contre les ex-gardes de Blackwater. La raison derrière ce revirement de situation : les preuves principales contre les accusés consistaient en des témoignages de ceux-ci, faits au personnel du département d'État et obtenus sous la promesse de ne jamais servir dans le cadre de poursuites criminelles. Considérant ce contexte, ces témoignages ont été considérés irrecevables et sans valeur légale par le juge Urbina(17).

Réagissant à la décision du tribunal américain de retirer les accusations contres les ex-gardes de Blackwater, le ministre irakien de l'Intérieur a ordonné l'expulsion de 250 anciens employés de la compagnie américaine présents en Irak au moment de la fusillade sanglante de septembre 2007(18). En septembre 2009, la compagnie américaine Dyncorp a repris partiellement le flambeau de Blackwater dans le secteur de la protection rapprochée des diplomates du département d'État(19). Cela marque le tournant annoncé par cette dernière vers les services de formation et logistique(20). D'ailleurs, elle serait en lice pour un contrat de formation de la police nationale afghane évalué à près d'un milliard de dollars(21).




Références:

1. Bien que fondé en 1996, Blackwater ne débutera ses activités qu'en 1998 - SCAHILL Jeremy, Blackwater: The Rise of the World's Most Powerful Mercenary Army, Nation Books, New York, 2006, p.96

2. ROUSSEAU Gilles, « Blackwater », Les Échos, no. 20476, 30 juillet 2009, p. 11

3. DAVIS Mike, « À la Nouvelle-Orléans, un capitalisme de catastrophe », Le Monde Diplomatique, Octobre 2005, p. 1-4-5

4. RISEN James et MAZZETTI Mark, «Blackwater Guards Tied to Secret C.I.A. Raids », The New York Times, publié le 9 décembre 2009, consulté le 22 février 2010, http://www.nytimes.com/2009/12/11/us/politics/11bl...

5. SCAHILL Jeremy, op. cit., p.2

6. NYTimes, « Blackwater's Rich Contracts », The New York Times, éditorial, publié le 3 octobre 2007, consulté le 22 février 2010, http://www.nytimes.com/2007/10/03/opinion/03wed2.html

7. DEBUSMANN Bernd, « In outsourced U.S. wars, contractor deaths top 1,000 », Reuters, publié le 3 juillet 2007, consulté le 22 février 2010, http://www.reuters.com/article/idUSN0318650320070703?sp=true

8. LA PRESSE CANADIENNE, « Bagdad révoque la licence d'une firme de sécurité américaine accusée d'être impliquée dans la mort de civils irakiens », La Presse canadienne, 17 septembre 2007

9. REUTERS, « L'Irak devra composer avec Blackwater », Le Devoir, 24 septembre 2007, p. b2

10. LE SOLEIL, « Une bavure en Irak », Le Soleil, 18 septembre 2007, p. 23

11. LA PRESSE CANDIENNE, « Affaire Blackwater: les diplomates américains ne sortent plus de la Zone Verte », La Presse Canadienne, 19 septembre 2007

12. GELIE Philippe, « Ces mercenaires qui embarrassent l'Amérique en Irak », Le Figaro, no. 19636, 19 septembre 2007, p. 4

13. LE SOLEIL, « Rice enverra une équipe en Irak », Le Soleil, 29 septembre 2007, p. 42

14. LA PRESSE CANADIENNE, « Blackwater: installation d'une commission d'enquête américano-irakienne », La Presse Canadienne, 27 septembre 2007

15. LA PRESSE CANADIENNE, « Affaire Blackwater: cinq gardes se rendent à la justice, l'acte d'inculpation rendu public », La Presse Canadienne, 8 décembre 2008

16. REUTERS, Judge sets trial in 2010 for Blackwater guards, Mis à jour le 6 janvier 2009, consulté le 22 février 2010, http://www.reuters.com/article/idUSTRE5056VU20090106

17. WILBER Del Quentin, « Judge dismisses charges against Blackwater guards in Iraq deaths », The Washington Post, publié le 1er janvier 2010, consulté le 22 février 2010, http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/artic...

18. LE SOIR, « Trois jours pour quitter », informations de l'Agence France-Presse, 12 février 2010, p. 15

19. RADIA Kirit, « Controversial Blackwater Security Firm Gets Iraq Contract Extended by State Dept », ABC News, publié le 1 septembre 2009, consulté le 22 février 2010, http://abcnews.go.com/Blotter/Blackwater/blackwate... Mike, « In Shift, Blackwater Dumps Tarnished Brand Name », The Associated Press, publié le 13 février 2009, consulté le 22 février 2010, http://www.truthout.org/021409B

21. HUFFINGTON POST, « Blackwater, Now Xe, Vying For $1 Billion Contract To Train Afghan National Police », publié le 8 février 2010, http://www.huffingtonpost.com/2010/02/08/blackwate... consulté le 22 février 2010

ROZEN Laura, « Afghan police training contracts likely to Blackwater, Lockheed », Politico, publié le 25 février 2010, consulté le 26 février 2010, http://www.politico.com/blogs/laurarozen/0210/Afgh...

Dernière modification: 2010-03-01 08:49:20

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019