3 décembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

15 octobre 2012

Commémoration sanglante au Yémen


Nicolas Roy
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
2017
Assassinat de l’ex-président du Yémen, Ali Abdallah Saleh

janvier
2015
Démission du président yéménite Abd Rado Mansour Hadi

septembre
2012
Manifestations anti-américaines dans plusieurs pays arabes

juin
2011
Départ du président yéménite Ali Abdallah Saleh

mai
1990
Réunification du Yémen

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

mars
1979
Entrée en vigueur d'un accord de cessez-le-feu entre le Yémen-Sud et le Yémen-Nord

novembre
1967
Proclamation d'indépendance de la République populaire du Sud-Yémen

septembre
1962
Proclamation de la République arabe du Yémen

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

Depuis sa réunification le 22 mai 1990(1), le Yémen connaissait certaines difficultés à établir son unité nationale, principalement avec le clivage entre le Nord et le Sud ainsi que la présence de groupes comme les Houtis au Nord et les al-Hirak au Sud(2). Ces groupes représentent respectivement la descendance chiite chez les Houtis et les sunnites chez les al-Hirak.

Le vent de changement du « printemps arabe » n'a pas épargné le Yémen. Cependant, la voix du peuple, qui a favorisé le départ du président Ali Abdallah Saleh, semble s'être éteinte pour laisser place à nouveau aux anciennes querelles et intérêts des groupes régionaux.

Une répétition qui dérape

Le 21 mai, un ou plusieurs hommes ceinturés d'explosifs se sont fait exploser durant la répétition d'une parade militaire commémorative de l'unification du Yémen qui a habituellement lieu le 22 mai de chaque année(3). Cet attentat a eu des répercutions majeures, tant en dommages collatéraux que sociaux. Si l'on dénombre plus de cent morts et quelques centaines de blessés, l'attentat a surtout eu pour effet d'instaurer la peur au sein de la population.

Cet événement fait partie d'une continuité, les auteurs de l'attentat ayant pour but d'accroître leur pouvoir et de combattre la lutte qui leur est faite par le gouvernement : « D'une manière générale, les attentats suicides se sont multipliés depuis que Ali Abdallah Saleh a cédé la place à son ancien vice-président Abd Rabbo Mansour Hadi en février(4). » La peur est l'outil de prédilection de ces groupes pour gagner en influence, surtout dans un pays où les régions sont divisées.

Revendication pour la loi islamique

Dans la semaine suivant l'attentat, le groupe Al-Qaïda aurait confirmé en être l'auteur(5). À la suite au départ du président Ali Abdallah Saleh, qui gardait un contrôle relatif sur l'unité et la sécurité nationale, un certain vide s'est créé. Al-Qaïda est un groupe opportuniste qui cherche à gagner de l'influence sur les populations afin d'acquérir de l'importance.

Au Yémen, la religion musulmane est pratiquée par plus de 99% des habitants, pour ne pas dire 100%(6). Malgré tout, on observe une laïcité dans l'appareil étatique. Un pays comme le Yémen, dont la stabilité est relativement précaire à la suite d'une révolution, est donc une cible de choix pour un groupe comme Al-Qaïda, dont le principal but est d'instaurer la loi islamique au sein du gouvernement. Comme l'indique cet extrait écrit à la suite de l'attentat du 21 mai: « Lundi, sur la Sabayn ensanglantée, l'heure n'était pas à la célébration d'une unité retrouvée. Mais bien à l'entretien des divisions, comme si la "révolution" ne devait jamais se terminer(7). » On peut voir que le groupe d'Al-Qaïda a obtenu l'effet escompté.

Dans un pays encore divisé et sans aucun réel avancement dans sa consolidation, une partie de la population yéménite pourrait-elle trouver refuge dans la loi islamique que prône le groupe Al-Qaïda? La question est pertinente, car il faut savoir que : « Le Yémen est en effet le seul pays de la région où une formation d'opposition, issue du courant des Frères musulmans, le Rassemblement yéménite pour la reforme (RYR) ou Islah, créé en 1990 - a été associée à l'exercice du pouvoir pendant quatre ans (de 1993 a 1997) et a fait élire régulièrement son leader, avec le soutien du parti au pouvoir, à la présidence de son Parlement (8). »

Il y aurait donc déjà eu auparavant une ouverture légitime pour un modèle prônant la loi islamique. Faut-il pour autant croire que celle-ci a un avenir au Yémen? Pour le moment, la réponse reste en suspens.




Références:

1. PERSPECTIVE MONDE. « 22 mai 1990, réunification du Yémen.», Perspective Monde, [En ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (Page consultée le 8 octobre 2012)

2. DAY, STEPHEN, « Régionalisme et rébellion au Yémen » , Tumultes, 2012, no 38-39, p.231

3. RFI. «Al-Qaïda revendique l'attentat-suicide de Sanaa », Radio France International, [En ligne], 22 mai 2012, http://www.rfi.fr/moyen-orient/20120522-al-qaida-r... (Page consultée le 8 octobre 2012)

4. AFP. «Attentat suicide au nord du Yemen : treize morts», Libération, [En ligne],25 mai 2012, http://www.liberation.fr/monde/2012/05/25/attentat... (Page consultée le 12 octobre 2012)

5. RFI. op. cit.

6. FEDERAL RESEARCH DIVISION, «Country Profile: Yemen», États-Unis, août 2008, p.6.

7. TRÉGAN, FRANÇOIS-XAVIER. « Après l'attentat de Sanaa, le Yémen cherche à identifier les responsables », Le Monde, [En ligne], 22 mai 2012, http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/0... (Page consultée le 8 octobre 2012)

8. BURGAT, FRANÇOIS, « Le Yémen après le 11 septembre 2001 : entre construction de l'État et rétrécissement du champ politique », Critique internationale, 2006, no 32, p.11.

Dernière modification: 2012-10-22 09:16:19

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019