13 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

2 avril 2006

Les Etats-Unis divisés par le débat sur l'immigration


Marie-Josée Clavet
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2020
Premier vol spatial habité pour l’entreprise américaine SpaceX

mai
2020
Mort violente de George Floyd et émeutes aux États-Unis

mars
2020
Dévoilement d’un plan de stimulation économique de 2 trillions de dollars aux États-Unis

février
2020
Accord de paix conditionnel en Afghanistan entre les États-Unis et les talibans

janvier
2020
Annonce d’un plan de paix des États-Unis dans le différend israélo-palestinien

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

décembre
2019
Vote de la Chambre des représentants pour la destitution du président des États-Unis

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

Le dimanche 26 mars 2006 avait lieu une manifestation monstre, rassemblant près d'un demi million de personnes, dans la ville de Los Angeles, en Californie. Environ 15 000 personnes se sont aussi réunies à Phoenix, en Arizona.

Ces manifestations avaient pour but de protester contre un projet de durcissement de la loi américaine sur l'immigration (1). Les manifestations regroupaient des membres de la communauté hispanophone, des agriculteurs, des membres d'associations religieuses, d'ouvriers et d'étudiants, tous réunis pour dénoncer un projet de loi qu'ils qualifiaient de raciste (2).

Ces protestations avaient lieu un jour avant que la commission judiciaire du Sénat américain ait approuvé ce projet de loi. Celui-ci avait été voté au préalable par la Chambre des représentants. La loi prévoyait entres autres la construction de clôtures sur un tiers de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, la criminalisation de la présence d'immigrés illégaux ainsi que des sanctions pour les employeurs qui les embauchent. Présentement, le nombre d'immigrés clandestins est estimé à 12 millions aux États-Unis (3). En tentant d'appliquer une telle loi, les autorités désirent renforcer le contrôle des frontières et la sécurité dans le pays.

De plus, la criminalisation de l'immigration clandestine, la disposition la plus controversée de la loi concerne un programme qui permettrait aux clandestins de demander la nationalité américaine aux Etats-Unis, un processus qui prendrait au moins six ans. Outre cela, la loi prévoit un programme autorisant l'entrée de 1,5 million de travailleurs agricoles et d'infirmières, car les autorités savent bien que les travailleurs clandestins occupent des emplois dont personne ne veut, tellement les salaires sont peu élevés (4). Sur ce point, les hispanophones aux Etats-Unis occupent pour la plupart ce type d'emplois peu rémunéré : 24% d'entre eux travaillent dans l'agriculture, 17% dans le nettoyage et 14% sont des ouvriers (5).

Malgré cela, 60% de la population est opposée à ce que le gouvernement accorde une amnistie aux immigrants clandestins (6). On remarque cette désapprobation plus particulièrement dans la classe moyenne, qui perçoit cette immigration massive comme un flux de travailleurs à bon marché. De plus, cette partie de la population voit généralement le resserrement des frontières comme une question de sécurité nationale. Par le fait même, accepter des immigrants illégaux devient alors une source d'insécurité (7).

Ces événements surviennent en des temps où les Etats-Unis font face à de nombreux changements sociaux. L'immigration a augmenté à une vitesse fulgurante ces dernières années. Il y a maintenant plus de 33 millions d'immigrants dans le pays, soit 11,7 % de la population. De ce bassin de population, 76% croient qu'il y a un « sentiment » anti-immigrant, et trouvent ce débat sur l'immigration injuste (8).

Cette augmentation de l'immigration provoque une croissance démographique importante, et une explosion du nombre d'électeurs éligibles pour les prochaines années. Plusieurs questions se posent alors : les autorités doivent-ils intégrer les immigrants illégaux, les ignorer ou tenter de les renvoyer chez eux (9)? Car il y a un enjeu politique majeur : celui des élections de 2006. La question concernant l'immigration devient alors un débat crucial, tant pour les Démocrates que les Républicains. Les hispanophones sont d'un intérêt énorme puisqu'ils représentent 1/8 de la population américaine, et une énorme proportion des générations futures ayant le droit de vote (10).

Ce bassin de population devient important pour les deux partis politiques qui se disputent les voix. Lors des trois dernières élections nationales, les Républicains ont réussi à doubler le nombre de votes hispaniques, passant de 20% en 1996 à 40% en 2004. Les Démocrates, pour leur part, ne peuvent désormais plus compter sur les 42 millions d'habitants hispanophones comme des votes acquis à leur base. Ce débat sur l'immigration devient alors un enjeu électoral crucial. Il comporte de hauts risques; car outre les immigrants, il y a aussi la population qui ne désire pas voir les frontières s'ouvrir trop facilement (11).

Outre cela, les hispanophones nés à l'extérieur des États- Unis ont voté pour George W. Bush à un taux de 40% plus élevé que ceux nés dans le pays. Ils représentent désormais un bassin de population que les Républicains ne peuvent ignorer (11). La crainte demeure cependant; le débat sur l'immigration pourrait avoir choqué la communauté latino comme nul autre débat ne l'a fait précédemment, et cela risque fort d'influencer les votes pour les prochaines élections, menaçant ainsi les efforts faits par l'administration Bush (12).




Références:

(1) BÉRAY, Annyck et CLOUTIER, Nathalie, « SRC-Bulletin National et international », [En Ondes] Dimanche 26 mars 2006.

(2) AFP, « Projet de loi sur l'immigration. » La Presse, 26 mars 2006, p. A12.

(3) LA PRESSE CANADIENNE, « Etats-Unis : feu vert pour l'examen au Sénat du projet de loi sur l'immigration. » La Presse Canadienne, Section International, Lundi 27 mars 2006.

(4) GAMBOA, Suzanne, « La réforme de l'immigration au Sénat américain. » La Presse Canadienne, Section International, Le mardi 28 mars 2006.

(5) AFP, « Projet de loi [?] » p. A12.

(6) GAMBOA, Suzanne, « La réforme de [?] » 28 mars 2006.

(7) KIRKPATRICK, David D., « G.O.P. Risking Hispanic Votes on Immigration. » New York Times, 30 mars 2006.

(8) KIRKPATRICK, David D., « G.O.P. Risking Hispanic [?] » 30 mars 2006.

(9) SWARNS, Rachel L., « Republican Split on Immigration Reflects Nation's Struggle. » New York Times, 30 mars 2006.

(10) KIRKPATRICK, David D., « G.O.P. Risking Hispanic [?] » 30 mars 2006.

(11) SWARNS, Rachel L., « Republican Split [?] » 30 mars 2006.

(12) KIRKPATRICK, David D., « G.O.P. Risking Hispanic [?] » 30 mars 2006.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019