13 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

2 avril 2006

Le Myanmar se trouve une nouvelle capitale


Josée Bélanger
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2017
Déclaration des Nations unies sur la situation des Rohingyas au Myanmar (Birmanie)

novembre
2015
Élection au Myanmar (Birmanie) de la Ligue nationale pour la démocratie

avril
2012
Élection d'Aung San Suu Kyi à l'Assemblée du peuple au Myanmar (Birmanie)

novembre
2010
Libération d'Aung San Suu Kyi au Myanmar (Birmanie)

mai
2008
Cyclone au Myanmar (Birmanie)

septembre
2007
Début des manifestations de moines bouddhistes au Myanmar (Birmanie)

septembre
1988
Renversement du gouvernement de Maung Maung en Birmanie (Myanmar)

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

mars
1962
Renversement du gouvernement de U Nu en Birmanie (Myanmar)

novembre
1961
Entrée en fonction de U Thant au poste de secrétaire général des Nations unies

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

janvier
1948
Proclamation d'indépendance de l'Union birmane

En novembre 2005, la junte militaire du Myanmar (ex-Birmanie), au pouvoir depuis 1988, a annoncé son intention de déménager la capitale à Pyinmana. Cette ville de 200 000 habitants est située en pleine jungle, à près de 400 kilomètres de Rangoon, l'ancienne capitale du pays (1). Les autorités projettent de terminer la construction des infrastructures avant la fin du printemps 2006.

Pour justifier leur décision, les généraux du régime ont précisé que l'emplacement stratégique de la ville de Pyinmana, située au centre du pays, devrait permettre à la population d'avoir un meilleur accès à sa capitale. Selon les autorités, un désir de modernisation serait aussi à l'origine de la décision. Cependant, certains analystes croient plutôt que le déplacement de la capitale vers le centre serait une mesure préventive contre une invasion, potentiellement des Américains, très critiques envers le régime dictatorial birman (2). En éloignant la capitale de la côte, le pouvoir en place sera moins vulnérable. De cette façon, la junte pourra renforcer son pouvoir en continuant de contrôler le pays de l'intérieur.

Cette décision arrive au moment même où une nouvelle Constitution est en cours de rédaction afin de transférer progressivement le pouvoir entre les mains d'un gouvernement civil. Bien que le processus s'effectue lentement, déjà les généraux et amis du régime tentent de se protéger contre tout débordement que pourrait engendrer la chute du régime. Selon les images disponibles sur le site « Mizzima News » (3), la prochaine ville ressemblera à un énorme bunker pour le régime dictatorial militaire.

L'impact de cette délocalisation est encore incertain : implique-t-elle une volonté de désengagement de la part du régime ou une consolidation de son pouvoir ? Selon David Steinberg, directeur des études asiatiques à l'université de Georgetown, la junte, en se repliant sur elle-même, effectue un « plongeon dans l'isolement » et « il sera plus difficile » qu'auparavant « d'entrer en contact avec l'un des régimes les plus reclus de la planète » (4).

En s'isolant, le gouvernement cherche-t-il à rompre le dialogue avec les médias et les groupes d'opposition situés à Rangoon ? Il est possible que le régime cherche à se prémunir contre un soulèvement populaire qui pourrait prendre racine dans le ras-le-bol collectif dû à l'inflation galopante, l'économie en déroute et des décennies de mauvaise gestion (5).

Mais les opinions divergent. Dans un pays où la presse est bâillonnée par le gouvernement, certains journalistes soutiennent en effet que ce déménagement permettra aux médias de mieux faire leur travail puisque Rangoon, la métropole du pays, sera moins surveillée par la junte militaire (6).




Références:

1. INCONNU. « À Pyinmana, la junte birmane en repli », Libération (France), no 7665, 30 décembre 2005, p.8.

2. REUTERS. « Des diplomates vont visiter la nouvelle capitale du Myanmar », Site de L'Express.fr, 26 mars 2006, [En ligne], http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?i... (Page consultée le 29 mars 2006).

3. INCONNU. « The New Face of Pyinmana », Site de Mizzima News, 1er avril 2006, [En ligne], http://www.mizzima.com/mizzima/Foto-2006/Jan/myweb... (Page consultée le 1er avril 2006).

4. REUTERS. « Des diplomates? », 26 mars 2006.

5. REUTERS. « Des diplomates? », 26 mars 2006.

6. HUNTER, Alison. « Losing Touch : The Implications of the Junta's Pyinmana Move and its Effect on Political Life in Rangoon », Site de Mizzima News, 4 novembre 2005, [En ligne], http://www.mizzima.com/mizzima/archives/news-in-20... (Page consultée le 1er avril 2006).

Sources

AGENCE FRANCE PRESSE. « La Birmanie déplace sa capitale », Libération (France), no 7620, 8 novembre 205, p. 12.

BOUCAUD, André et Louis. « La Birmanie feint le changement », Le Monde diplomatique (France), janvier 2003, p. 23.

MORRIS, Kylie. « Burma Begins Move to New Capital », Site de BBC News, 6 novembre 2005, [En ligne], http://news.bbc.co.uk/2/hi/asia-pacific/4412502.stm (Page consultée le 1er avril 2006).

TREMBLAIS, Jean-Louis. « Birmanie, l'agonie d'un peuple », Le Figaro (France), no 19173, 25 mars 2006, p. 44 à 50.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019