25 novembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

25 avril 2015

Elizabeth Warren : l'héritière politique d'Edward Kennedy


Gilles Vandal
historien,
Ph.D.
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2020
Élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis

septembre
2020
Dépassement du million de personnes décédées des suites de la covid-19

mai
2020
Premier vol spatial habité pour l’entreprise américaine SpaceX

mai
2020
Mort violente de George Floyd et émeutes aux États-Unis

mars
2020
Dévoilement d’un plan de stimulation économique de 2 trillions de dollars aux États-Unis

février
2020
Accord de paix conditionnel en Afghanistan entre les États-Unis et les talibans

janvier
2020
Annonce d’un plan de paix des États-Unis dans le différend israélo-palestinien

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

décembre
2019
Vote de la Chambre des représentants pour la destitution du président des États-Unis

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

Surnommé le lion du sénat américain, Edward Kennedy s'est démarqué durant sa longue et illustre carrière politique de 47 ans comme le porte-parole des groupes les plus démunis de la société américaine. Le sénateur Kennedy se fit le champion de causes aussi diverses que les droits civiques, l'égalité des femmes, l'adoption d'une politique universelle de soins de santé, l'augmentation du salaire minimum, les lois antiapartheid, la protection des handicapés, etc.

Au cours des années, Ted Kennedy était devenu la conscience de l'aile libérale américaine. Par sa capacité de traduire l'idéalisme politique en action, il avait fait adopter des politiques et des lois qui ont amélioré la vie de dizaines de millions d'Américains. Par conséquent, sa mort en août 2009 a représenté une lourde perte pour les forces progressistes aux États-Unis.

Toutefois, l'aile libérale démocrate ne resta pas orpheline très longtemps. En novembre 2012, Elizabeth Warren fut élue au Sénat américain, héritant du siège occupé par Ted Kennedy. Durant sa campagne sénatoriale, Warren n'hésita pas à rappeler la mémoire de l'ancien sénateur Kennedy. Elle expliqua à ses électeurs comment Kennedy avait changé sa vie par son engagement quotidien à l'égard des travailleurs américains et des familles les plus démunies.

Née à Oklahoma City en 1949, Elizabeth Warren devint vite une avocate de renom national par son implication dans la défense des droits consommateurs durant les années 1980, tout en enseignant à différentes universités dont Harvard.

Profondément engagée au service de la classe moyenne et des plus pauvres de la société américaine, Warren affirme qu'il n'y a pas une journée qui passe où elle n'a pas pensé à Kennedy. Sur la plupart des questions, elle se demande ce que Ted Kennedy ferait à sa place. L'ancien sénateur du Massachusetts est devenu pour elle une inspiration personnelle.

Lors de la campagne électorale de 2012, elle affirma qu'elle ne désirait pas simplement devenir sénatrice. Elle voulait plus. Elle voulait devenir la championne et le porte-étendard de l'aile gauche américaine afin de consolider son nouveau statut de l'héritier spirituel du plus jeune des frères Kennedy.

Mme Warren a connu personnellement le sénateur. Durant toute la décennie de 1990, elle a collaboré étroitement avec ce dernier à la réforme de la loi sur les faillites médicales comme moyen d'atténuer ses effets sur les familles des travailleurs. Avec l'arrivée du nouveau millénaire, elle s'est démarquée par son implication dans les questions bancaires et son opposition à la déréglementation de Wall Street.

Par la suite, elle dirigea la Commission nationale d'examen sur les faillites. Dans la foulée de la crise financière de 2008, Warren supervisa un programme de secours les 700 milliards de dollars versés aux grandes institutions financières.

En juillet 2011, elle a parrainé la création d'un Bureau de protection financière des consommateurs. Ce nouvel organisme vise à réglementer les prêts aux consommateurs pour protéger ces derniers contre la signature à leur insu de prêts risqués. Toutefois, l'opposition républicaine empêcha Mme Warren de devenir présidente du nouvel organisme fédéral. Néanmoins, le président Obama la nomma comme assistante spéciale.

Une fois élue au sénat, elle s'est fixé comme objectif d'être à la hauteur de l'héritage du sénateur Kennedy. C'est ainsi qu'elle envisageait de consacrer son action politique au service des travailleurs américains. Passant de la parole aux actes, elle se positionna immédiatement au sénat à la gauche de la sphère politique américaine comme leader de l'aile libérale du parti démocrate.

Entre-temps, elle est devenue la championne de causes aussi diverses que l'égalité des femmes, le droit à l'avortement, un droit universel à l'assurance santé, le droit gratuit au contrôle des naissances, le droit des ouvriers à un salaire équitable, la protection de la classe moyenne contre toute hausse d'impôts, le soutien aux handicapées, etc. Mme Warren s'est particulièrement démarquée par son travail visant à renforcer les règlements bancaires et le contrôle de Wall Street.

En décembre 2014, Elizabeth Warren joua un rôle dans l'adoption d'un compromis sur le budget. Elle s'attira ainsi les éloges du sénateur Hatch, un républicain membre de la commission sur les finances. Ce dernier affirmait que l'apport de Mme Warren fut très productif, même si tous deux pouvaient des différends idéologiques. Il avait pu tisser avec celle-ci le même type de collaboration qu'il avait développé avec le sénateur Kennedy. Il ajoutait qu'il espérait que Mme Warren devienne «un nouveau Kennedy».

L'ascension rapidement de Mme Warren au sein du Sénat américain en ont fait une sérieuse candidate potentielle pour les présidentielles de 2016 du côté démocrate. Pour le moment, Mme Warren affirme qu'elle n'a pas d'ambition présidentielle. Peu importe sa décision, sa place est déjà dans l'histoire américaine comme l'héritière de Kennedy.



Dernière modification: 2015-04-27 13:23:04

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019