25 novembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

16 septembre 2014

Voyage d'Obama en Asie : sécurité et économie à l'agenda


Samuel Sauvé
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2020
Élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis

septembre
2020
Dépassement du million de personnes décédées des suites de la covid-19

mai
2020
Premier vol spatial habité pour l’entreprise américaine SpaceX

mai
2020
Mort violente de George Floyd et émeutes aux États-Unis

mars
2020
Dévoilement d’un plan de stimulation économique de 2 trillions de dollars aux États-Unis

février
2020
Accord de paix conditionnel en Afghanistan entre les États-Unis et les talibans

janvier
2020
Annonce d’un plan de paix des États-Unis dans le différend israélo-palestinien

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

décembre
2019
Vote de la Chambre des représentants pour la destitution du président des États-Unis

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

La visite de Barack Obama en Asie s'est déroulée du 22 au 28 avril 2014. Un périple qui coïncidait avec la crise ukrainienne et le regain des tensions entre Israéliens et Palestiniens. Le président américain avait dû annuler son projet de se rendre dans cette région du monde en octobre 2013 à cause de la fermeture partielle du gouvernement américain lors de l'impasse budgétaire(1). Ce voyage prévoit quatre destinations, soit : le Japon, la Corée du Sud, la Malaisie et les Phillippines. Il est à noter que c'était la première fois qu'un président américain se rendait en Malaisie depuis Lyndon B. Johnson en 1966(2).

La volonté d'une présence en Asie

Les quatre pays à l'itinéraire du président étaient en dispute avec Pékin concernant la souveraineté de plusieurs îles dans les mers chinoises du Sud et de l'Est. Le litige vise principalement les îles Senkaku que la Chine revendique sur le Japon(3). Par ailleurs, le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a déclaré que d'utiliser la force pour changer le statu quo était inacceptable, citant l'exemple du cas ukrainien(4). Le secrétaire à la défense états-unien, Chuck Hagel, a d'ailleurs mis en garde la Chine sur l'utilisation de la force envers le Japon. En effet, les États-Unis sont dans l'obligation de défendre l'État nippon contre un éventuel agresseur depuis la signature d'un traité de sécurité datant de 1960(5). Toutefois, Washington n'a toujours pas pris position par rapport à la souveraineté des îles(6).

Washington a certaines ambitions économiques dans la région. En effet, le marché asiatique occupe une part significative du commerce américain représentant aujourd'hui approximativement 60% des exportations américaines(7). Ainsi, des négociations multilatérales se déroulent afin de trouver une entente sur un éventuel traité de libre-échange entre les États-Unis, le Japon, le Canada, la Malaisie, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Chili, le Vietnam, Singapour, le Mexique et le Brunei(8). La signature d'un tel accord permettrait la création de la plus grande zone de libre-échange dans le monde, puisque ces pays totalisent 40% de la production mondiale(9). Plusieurs litiges persistent cependant encore entre les États-Unis et le Japon avant une possible entente de libre-échange. Ils portent sur l'accès au marché, l'industrie automobile et l'agriculture(10).

Objectifs et échecs

L'initiative américaine était perçue comme une tentative de rééquilibrer la politique étrangère des États-Unis en Asie et de renforcer leur présence militaire dans la région(11). Par ailleurs, le voyage permettait de faire avancer les négociations concernant la future signature du partenariat trans-Pacifique, un accord qui permettrait un fort potentiel de croissance entre les parties prenantes(12).

Selon les analystes, le voyage d'Obama s'est soldé par un échec des négociations pour la création du partenariat trans-Pacifique. Celles-ci continue de stagner. De plus, Washington n'a pas été en mesure de rassurer ses alliés face aux ambitions des Chinois d'augmenter leur zone d'influence en mer de Chine.

Par contre, le président a réussi à obtenir quelques minces victoires, notamment en signant une entente de 10 ans donnant aux troupes, aux bateaux et à l'aviation américaine un accès étendu aux bases militaires aux Philippines(13). Enfin, cette visite a aussi permis de tisser des liens avec le gouvernement malaisien.




Références:

(1) SUPERVILLE, Darlene. «White House focuses Obama's Asia trip on economics, but regional security also an issue», Canadian Press, 18 avril 2014 (page consultée le 8 septembre 2014)

(2) LANDLER, Mark. «As Obama Arrives in Asia, Disasters in 4 Countries Complicate His Mission », The New York Times, 24 avril 2014, p. A6. (page consulté le 8 septembre 2014)

(3) PONS, Philippe. « En visite en Asie, Barack Obama ménage ses alliés évitant les sujets polémiques», Le Monde, 26 avril 2014, p.3 (page consultée le 8 septembre 2014)

(4) PACE, Julie. « Asia seeks Obama's assurance in territorial spats », AP Top News Package, 19 avril 2014 (page consultée le 8 septembre)

(5) PONS, Philippe, Op. cit.

(6) LANDLER, Mark. « Ending Asia Trip, Obama Defends Foreign Policy », The New York Times, 29 avril 2014, p.A1 (page consultée le 8 septembre 2014)

(7) KURTENBACH, Elaine. « Obama visit to Asia seen as a counterweight to China », AP Top News Package, 22 avril 2014 (page consultée le 8 septembre 2014)

(8) MARIN, Stéphane, La presse canadienne, les négociations du Partenariat trans-Pacifique continuent d'inquiéter, 10juillet 2014, http://affaires.lapresse.ca/economie/canada/201407... (page consultée le 8 septembre 2014)

(9) KURTENBACH, Elaine, Op. cit.

(10) SUPERVILLE, Darlene, Op. cit.

(11) Loc. cit.

(12) EILPERIN, Juliet. « In Asia, Obama to reassure allies», Washington Post, 21 avril 2014 (page consultée le 8 septembre 2014)

(13) LANDLER, Mark, « Ending Asia Trip...», Op. cit.

Dernière modification: 2014-09-22 09:06:06

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019