23 octobre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

10 février 2015

Le Pasok : un parti politique en voie de disparition en Grèce


Marema Kamara
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2019
Élection en Grèce du parti Nouvelle Démocratie de Kyriakos Mitsotakis

mai
2019
Élections au Parlement européen

septembre
2018
Référendum en Macédoine sur un éventuel changement de nom du pays

septembre
2015
Tenue d'élections législatives en Grèce

juillet
2015
Tenue d'un référendum sur un plan d'aide financière européenne à la Grèce

janvier
2015
Élection de la Coalition de la gauche radicale d'Alexis Tsipras en Grèce

juin
2012
Tenue d'élections législatives en Grèce

mai
2012
Tenue d'élections législatives en Grèce

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

juillet
1974
Fin du régime des colonels en Grèce

juillet
1974
Intervention turque à Chypre

mai
1969
Remise du prix du jury à Cannes au film Z de Costa-Gavras

Depuis les élections législatives de 2010, le Mouvement socialiste panhellénique en Grèce (Pasok) connaît, au fur et à mesure des élections, un déclin sur la scène politique grecque. Ce parti fut créé en septembre 1974 par Andreas G. Papandréou, quelques mois après la fin de la dictature des colonels (1).

Malgré sa défaite en 2007 contre le parti néo-démocrate, il représentait toujours un élément important au sein du système politique grec. Cependant, après que la crise de la dette publique ait touché la Grèce en 2008, et la mise en place par le gouvernement de George Papandréou, fils du fondateur du Pasok, de politiques d'austérité, ce fut le début du déclin graduel du Pasok (2).

Une descente en enfer

Les dernières élections législatives du 25 janvier 2015 n'ont fait que confirmer la chute de popularité de ce parti, autrefois leader incontesté du pouvoir politique grec. Avec 4,68 % des suffrages, le Pasok connaît en 2015 sa pire performance depuis sa création (3)! Rappelons que même en 2009, après le début de la crise de la dette publique, le Pasok avait réussi à totaliser 43,92% des votes. En mai 2012, il n'en obtient cependant que 13,18 %. Pire encore, les pronostics avant les élections de janvier 2015 ne lui accordaient même pas le seuil minimum de 3 % pour avoir un membre au Parlement(4).

Lors des récentes élections, c'est le parti radical de gauche, Syriza, qui a remporté pour la première fois ces élections, avec 33,6% des voix. Ce parti réussit à totaliser 149 sièges sur 300 tandis que le Pasok n'a obtenu que 13 sièges. Le second parti est le parti néo-démocrate, avec 27,8% des voix. Ce parti a eu une longue histoire de coalitions et de différends politiques avec le Pasok et a connu aussi une marginalisation au fil des années, mais pas au même degré que le Pasok (5). Celui-ci ne réussit à obtenir que 13 sièges en janvier 2015, comparé à 33 sièges en 2012, et 169 en 2009 (6).

Un parti inadapté aux changements de la société

Selon des analystes, plusieurs éléments peuvent expliquer la chute du Pasok. Un élément majeur au fil des campagnes électorales est que le message adressé par le Pasok à population est devenu désuet(7). En effet, seuls les secteurs composés majoritairement de population vieillissante adhèrent, entre autres, au message et au programme du Pasok. Or, la Grèce a une population de plus en plus jeune (8). Ainsi, les jeunes, les chômeurs et les salariés ne se reconnaissent pas à travers ses discours.

En plus d'un discours non adapté à la population actuelle, le climat politique qui règne en Grèce ne va pas de pair avec les principes et l'identité politique du Pasok. Le Pasok est lié au Parti socialiste européen, il est donc pro-européen(9). Or, on remarque que la population de la Grèce, tout comme celle de l'Irlande, de Royaume-Uni et du Danemark, est de plus en plus eurosceptique! La popularité de cet euroscepticisme serait, selon la revue Moody's, supérieure à 25% en Grèce (10). Or, un des seuls partis à fournir une alternative plausible à cette vision est Syriza.

Pour finir, l'annonce de George Papandréou de vouloir créer éventuellement un nouveau parti politique, et ce, trois semaines avant les élections, fut un élément perturbateur dans la campagne électorale du Pasok(11). Cette annonce a fait perdre de la crédibilité non seulement à George Papandréou, qui ne démontre aucune solidarité vis-à-vis de son parti, mais aussi au Pasok. Déjà que les intentions de vote à l'égard de ce parti n'atteignaient qu'un maximum de 6 % des voix dans les sondages(12).

De plus en plus, les populations issues de pays européens ayant du mal à sortir des crises manifestent un ras-le-bol collectif à suivre des politiques d'austérité dictées par les banques européennes. Si le Pasok ne s'ajuste pas, son avenir politique grec ne tiendra plus qu'à un fil.




Références:

(1) ESCALONA,Fabien. « En Grèce, l'agonie du Pasok et la victoire historique de la gauche radicale», Mémoire des luttes, 2 févier 2015, http://www.medelu.org/En-Grece-l-agonie-du-Pasok-et-la , (Page consultée le 6 janvier 2015).

(2) ATTAC France. Les origines de la crise grecque, 27 mai 2010, https://france.attac.org/archives/spip.php?article... consultée le 6 janvier 2015).

(3) AFP. «Élections législatives en Grèce: Syriza en tête de 7 points après 50% des bulletins de vote dépouillés », Huffingtonpost, 25 Janvier 2015, http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/25/grece-syri... (Page consultée le 6 janvier 2015).

(4) BALE, Thalia. «La Grèce handicapée par son mode de scrutin», Slate, 14 juin 2012, http://www.slate.fr/story/57693/grece-mode-scrutin, (Page consultée le 6 janvier 2015).

(5) FECHNER Benoist. «La victoire de Syriza aux élections grecques expliquée en cinq graphes», L'Express, 26 janvier 2015, http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique... (Page consultée le 6 janvier 2015).

(6) Élections Europe. Élections législatives de juin 2012 en Grèce, 18 juin 2012, http://elections-en-europe.net/2012/06/18/election... , (Page consultée le 6 janvier 2015).

(7) ESCALONA, Fabien. Op. cit.

(8) Institut National d'Études Démographiques. Pyramide des âges, Grèce. ONU, 2012 http://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/graph... (Page consultée le 6 janvier 2015).

(9) La Presse Canadienne. «Grèce - Nouvelle Démocratie et le PASOK pourraient gouverner» , Le Devoir, 17 juin 2012, http://www.ledevoir.com/international/europe/35269... (Page consultée le 6 janvier 2015).

(10) PROUST, Raphael. «Implosion des partis : le labo grec », L'Opinion, 28 janvier 2015, http://www.lopinion.fr/28-janvier-2015/implosion-p... (Page consultée le 6 janvier 2015).

(11) AFP. «Grèce: Papandréou veut créer un nouveau parti», Le Figaro, 1er janvier 2015, http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/01/02/97001... (Page consultée le 6 janvier 2015).

(12) Huffingtonpost, Op. Cit.

Autres références

RMC. «Le PS peut-il "mourir" comme le Pasok en Grèce?», BFMTV, 26 janvier 2015, http://rmc.bfmtv.com/point-de-vue/le-ps-peut-il-mo... (Page consultée le 6 janvier 2015).

Dernière modification: 2015-03-03 13:19:52

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019