10 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

3 février 2015

Entrevue musclée entre Jorge Ramos et Barack Obama


Maxime Joyal-Lambert
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2020
Premier vol spatial habité pour l’entreprise américaine SpaceX

mai
2020
Mort violente de George Floyd et émeutes aux États-Unis

mars
2020
Dévoilement d’un plan de stimulation économique de 2 trillions de dollars aux États-Unis

février
2020
Accord de paix conditionnel en Afghanistan entre les États-Unis et les talibans

janvier
2020
Annonce d’un plan de paix des États-Unis dans le différend israélo-palestinien

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

décembre
2019
Vote de la Chambre des représentants pour la destitution du président des États-Unis

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

Avec une représentation démographique de 29% d'ici 2050, les Hispano-Américains sont devenus le nouvel enjeu majeur de la politique américaine (1). Les élus doivent désormais séduire cet électorat autrefois marginalisé. Le 9 décembre 2014, le président Barack Obama s'est prêté au jeu. Questionné par Jorge Ramos, animateur vedette d'Univision, la plus grande chaîne hispanophone du pays, il a dû défendre son plus récent décret sur l'immigration.

Un interviewer provocant

Lors de cette entrevue, Jorge Ramos n'a pas mâché ses mots. Il s'est plutôt permis quelques attaques à l'endroit du président américain en tentant de démontrer certaines contradictions dans ses propos. Si l'entretien se voulait à la base éducative sur le plan de l'immigration, Ramos a rapidement installé un climat de confrontation.

L'immigration est un sujet chaud chez les Hispano-Américains et le président Obama ne fait pas bonne figure à cet égard. Durant l'entrevue, Ramos a attaqué l'absence de politique visant à restreindre les déportations et à améliorer la situation des nouveaux arrivants lors des mandats successifs d'Obama; il dépeint même le président comme le « deporter in chief » (2). Dès lors campé sur la défensive et visiblement agacé par cette affirmation, le président contourne la question en expliquant que pour ce type de réforme, il n'y a pas de solution facile et qu'un délai d'application est nécessaire (3).

Un autre sujet important abordé concerne la question du racisme aux États-Unis. Ramos laisse entendre qu'Obama était perçu comme le président qui allait apaiser les tensions ethniques. Toutefois, les récents événements de Ferguson ont eu pour effet de remettre la discrimination raciale à l'avant-plan. Évidemment, il s'agit d'un sujet difficile pour le président qui s'est dit lui-même victime de discrimination. Il demeure toutefois positif et mentionne que les choses s'améliorent constamment en prenant pour exemple les États-Unis des années 60 (4).

D'autre part, Ramos questionne le président sur le rapport du Sénat concernant les méthodes de renseignement de la Central Intelligence Agency (CIA). Alors qu'en 2008 le président lui-même affirmait qu'il n'y avait pas de torture perpétrée par des Américains, ce rapport démontre le contraire. Ramos exprime donc à Obama sa crainte de voir ce genre d'action s'être répétée sous l'administration actuelle. Si l'atmosphère est tendue, la réponse est claire et concise : ces gestes sont désormais criminels aux États-Unis et quiconque y participe s'expose à une peine d'emprisonnement sévère (5).

Finalement, certains sujets furent à peine effleurés. Si le rapprochement avec Cuba apparaît historique, très peu d'avancées majeures ont lieu. Le président n'avait que peu d'informations à divulguer et Ramos n'a pas insisté. De plus, l'affaire Bill Cosby, ce comédien américain accusé d'agressions sexuelles, n'enflamma pas non plus la discussion en raison de la nature consensuelle du débat dans la société américaine.

Univision : un passage obligé

Cette entrevue a été diffusée intégralement sur la chaîne de télévision hispanophone Univision. Depuis ses studios floridiens, cette chaîne unilingue espagnole permet à des millions d'Hispano-Américains de s'informer dans leur langue maternelle. Si à ses tout débuts l'avenir n'était pas rose pour Univision, avec la récente augmentation de la population hispanophone aux États-Unis celle-ci devient un incontournable non seulement pour le public, mais pour tous les politiciens (6).

Avec une offre de service de plus en plus grande, Univision est accessible depuis quelques années à 96% des foyers hispanophones des États-Unis (7). De ce nombre, plus du quart syntonisent cette chaîne au quotidien (8). Il en résulte donc qu'Univision et sa ligne éditoriale peuvent avoir un impact majeur sur la politique américaine. Il est d'ailleurs démontré que le taux de participation aux élections pour les Hispano-Américains augmente selon qu'ils regardent ou non Univision au quotidien (9).

Par ailleurs, habituellement favorable aux démocrates et à une ligne éditoriale plus libérale, Univision ne fait pas l'unanimité parmi les militants et les représentants républicains (10). Soit on la critique sévèrement pour son manque d'objectivité en faveur des démocrates, soit on tente un rapprochement avec les hispanophones à travers elle (11).

Quoi qu'il en soit, le vote hispanophone demeure un enjeu important et aucun des deux partis principaux ne peut aspirer à la Maison-Blanche sans celui-ci. Univision devient donc une plateforme indispensable pour tout candidat souhaitant nouer des liens avec cette population.




Références:

(1) S. PASSEL, Jeffrey et D'Vera Cohn. US Population Projections : 2005-2050 ? Pew Resarch Center, 11 février 2008, http://www.pewhispanic.org/2008/02/11/us-populatio... (Page consultée le 1 février 2015).

(2) HENDERSON, Nia-Malika. « Watch president Obama get a little testy over his immigration record », Washington Post, 10 décembre 2014, http://www.washingtonpost.com/blogs/the-fix/wp/201... (Page consultée le 1 février 2015).

(3) RAMOS, Jorge. Entrevue avec Barack Obama, Univision, Nashville, 9 décembre 2014, Entrevue (17 minutes).

(4) Loc. cit.

(5) Loc. cit.

(6) GIBENS, Guillermo. Dans Alan B. Albarran, « The Handbook of Spanish Language Media », New York, Taylor and Francis, 2009, pp. 238-241.

(7) CALDERONE, Michael. Univision, Biggest Spanish-Language Network, Shut Out of Republican 2016 Debates, 17 janvier 2015, http://www.huffingtonpost.com/2015/01/17/univision... (Page consultée le 1 février 2015).

(8) OBERHOLZER-GEE, Felix et Joel Waldfogel. « Media Markets and Localism: Does Local News en Español Boost Hispanic Voter Turnout? », The American Economic Review, vol. 99, no. 5, 2009, p. 2121.

(9) Loc. cit.

(10) HALLORAN, Liz. Conservative Media Watchdog : Univision, Telemundo Favor Liberals, 1 avril 2014, http://www.npr.org/blogs/itsallpolitics/2014/04/01... (Page consultée le 1 février 2015).

(11) PICCOLI, Sean. Univision Newscaster Takes Aim at Republicans, 23 janvier 2015, http://www.newsmax.com/Newsfront/Univision-News-An... (Page consultée le 1 février 2015).

Dernière modification: 2015-02-09 07:53:45

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019