22 octobre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

29 août 2015

Révolution énergétique aux États-Unis


Gilles Vandal
historien,
Ph.D.
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2020
Dépassement du million de personnes décédées des suites de la covid-19

mai
2020
Premier vol spatial habité pour l’entreprise américaine SpaceX

mai
2020
Mort violente de George Floyd et émeutes aux États-Unis

mars
2020
Dévoilement d’un plan de stimulation économique de 2 trillions de dollars aux États-Unis

février
2020
Accord de paix conditionnel en Afghanistan entre les États-Unis et les talibans

janvier
2020
Annonce d’un plan de paix des États-Unis dans le différend israélo-palestinien

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

décembre
2019
Vote de la Chambre des représentants pour la destitution du président des États-Unis

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

L'économie américaine était très handicapée par l'importance de ses importations de pétrole en 2007. Les États-Unis avaient alors un déficit commercial net en hydrocarbures de neuf millions de barils par jour. Ce déficit commercial atteignait le trillion de dollars, soit plus de 7 % du PIB américain. Or, entre-temps, les États-Unis ont réussi à se rendre énergétiquement autosuffisants. Comment l'administration Obama a-t-elle réussi un tel «miracle»?

Oui, bien sûr, la chute des prix du pétrole explique en partie ce revirement. Le développement des énergies vertes, comme l'éolienne, y a aussi contribué. Mais ces deux facteurs sont loin d'expliquer cette nouvelle donne.

Cette révolution énergique découle principalement des progrès technologiques réalisés dans l'extraction du gaz et de l'huile de schiste. Les États-Unis sont devenus ainsi en 2014 le premier producteur mondial d'hydrocarbures (pétrole et gaz naturel), dépassant la Russie et l'Arabie saoudite.

En effet, le développement du gaz et de l'huile de schiste a transformé l'approvisionnement énergétique aux États-Unis. Depuis 2009, les importations de pétrole ont diminué de plus trois millions de barils par jour. L'effet fut encore plus sensible dans le secteur du gaz. En plus de sursoir à la nécessité de moderniser le secteur nucléaire, le gaz de schiste a déplacé le charbon comme principale source de production d'électricité. Entre-temps, les exportations américaines de charbon ont doublé, compensant les coûts des importations de pétrole.

Et la révolution de l'huile de schiste est à son début. D'une production de 3,6 millions de barils par jour en 2014, celle-ci devrait atteindre 5,2 millions de barils en 2017. Les spécialistes du département américain de l'énergie estiment même que les États-Unis deviendraient vers 2030 un exportateur net de pétrole.

En effet, dans le seul secteur de Bakken au Dakota du Nord, les experts américains estiment la possibilité de récupérer 4,3 milliards de barils de pétrole de schiste. Or, plus de la moitié des États américains disposent d'importantes réserves en huile de schiste.

La révolution du gaz et de l'huile de schiste a joué un rôle important pour sortir les États-Unis de leur pire récession économique depuis la crise des années 1930. En effet, ce processus non conventionnel d'extraction de pétrole et de gaz a généré, depuis mars 2010, date du début de la reprise économique, pas moins de 2,1 millions d'emplois, soit 16 % de tous les nouveaux emplois créés.

De plus, la révolution de l'huile et du gaz de schiste a un effet direct sur les finances des ménages. La réduction des coûts de l'énergie a généré une augmentation du revenu disponible pour les familles américaines de 2000 $ en 2015.

En plus de réduire le déficit commercial américain, cette révolution du schiste a rendu plus compétitives les entreprises américaines. Elle a même généré une nouvelle ère d'industrialisation. L'accès à bon marché de l'énergie aux États-Unis a un effet direct sur le processus de délocalisation des entreprises américaines. Un grand nombre de compagnies choisissent de revenir en territoire américain.

Par ailleurs, la révolution de l'huile et de gaz de schiste et de gaz a entraîné des changements internationaux qu'il y aurait été impossible d'imaginer il y a à peine cinq ans. Le développement de l'huile de schiste représente un nouveau facteur décisif dans le marché mondial du pétrole ayant des effets directs sur la géopolitique mondiale.

Cette révolution a modifié si profondément l'équilibre du marché international de l'énergie que le rôle dominant des pays exportateurs comme la Russie et l'Arabie saoudite en a été sapé. En permettant aux États-Unis de redevenir le premier producteur d'hydrocarbures dans le monde, cette révolution a ouvert une nouvelle ère de domination américaine dans la géopolitique mondiale.

Toutefois, l'extraction de gaz et d'huile de schiste est controversée à cause des effets nocifs potentiels sur l'environnement. La fracturation hydraulique consiste à injecter à la fois du sable, de l'eau et des produits chimiques dans les roches de schiste pour les fissurer et libérer les hydrocarbures piégés à l'intérieur. Ce processus comporte des risques potentiels tels que la stimulation d'activités sismiques, le déversement de déchets générés lors de l'extraction des hydrocarbures et bien sûr la pollution des nappes phréatiques.

En conséquence, les groupes environnementaux américains ont mené des campagnes très médiatisées contre des plans spécifiques de forage et contre la fracturation hydraulique elle-même. Dans certains cas, ils ont même réussi à arrêter la fracturation hydraulique. Mais l'industrie des hydrocarbures, bénéficiant des avancées rapides de la technologie, a pu contrer ces oppositions.

En permettant le développement du gaz et de l'huile de schiste, Barack Obama semble avoir choisi la croissance économique au détriment de la mise en place de politiques énergétiques plus écologiques. Mais, il n'en est rien. Il n'a pas renié sa promesse de doter les États-Unis d'une énergie plus propre.

La révolution du schiste aux États-Unis a comme grand paradoxe d'avoir réduit sensible les émissions de gaz à effet de serre en déplaçant le charbon comme principale source de production d'électricité. Les émissions de dioxyde de carbone aux États-Unis sont maintenant de retour à leurs niveaux de 1994.



Dernière modification: 2015-09-21 16:00:38

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019