1 décembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

16 février 2016

Les difficultés du plan Clean Power d'Obama


Catherine Laflamme
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2020
Élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis

septembre
2020
Dépassement du million de personnes décédées des suites de la covid-19

mai
2020
Premier vol spatial habité pour l’entreprise américaine SpaceX

mai
2020
Mort violente de George Floyd et émeutes aux États-Unis

mars
2020
Dévoilement d’un plan de stimulation économique de 2 trillions de dollars aux États-Unis

février
2020
Accord de paix conditionnel en Afghanistan entre les États-Unis et les talibans

janvier
2020
Annonce d’un plan de paix des États-Unis dans le différend israélo-palestinien

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

décembre
2019
Vote de la Chambre des représentants pour la destitution du président des États-Unis

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

Le 9 février 2016, l'administration du président des États-Unis, Barack Obama, a appris que le plan de lutte aux changements climatiques qu'elle tentait d'instaurer a été bloqué par la Cour suprême (1). Cet ambitieux projet, dénommé Clean Power, répondait à l'objectif de réduction des émissions de carbone qui a été déterminé lors de la conférence sur le climat des Nations unies (COP21), à Paris en décembre 2015 (2).

La résolution que tentait de faire adopter le président des États-Unis était contestée par des États producteurs de pétrole et de charbon, des groupes d'intérêt et bien d'autres. En effet, le projet était jugé irréaliste et n'allait pas dans le sens des intérêts de certains secteurs, tels que la production d'électricité par des centrales fonctionnant au charbon. Il a donc été rejeté de façon temporaire, malgré la ténacité du gouvernement.

La bonne volonté des États-Unis

En juin 2014, l'Agence de protection de l'environnement (EPA) des États-Unis a proposé le projet Clean Power, qui était présenté dans le cadre du plan d'action sur le climat et élaboré par le président Barack Obama (3). Celui-ci comprenait de multiples règles et réglementations environnementales que les centrales électriques étaient sommées de respecter (4). Ce projet visait surtout à réduire la pollution émise par le carbone en provenance des industries américaines à l'aide de différentes mesures (5).

Initialement, il aspirait à une réduction globale de 30 % des émissions d'ici 2030, par rapport au niveau de 2005 (6). Quant à elle, la nouvelle version du Clean Power Plan, annoncée en août 2015 (7), visait à réduire les émissions de 32 % par rapport aux niveau de 2005, et ce, d'ici 2030 (8). À l'aide de son plan pour une énergie propre, le 44e président des États-Unis voulait démontrer la bonne volonté du deuxième pollueur mondial de faire sa part pour la lutte aux changements climatiques (9).

Loin de faire l'unanimité

Le président démocrate arrive à la fin de son second mandat et fait actuellement face à une grande difficulté concernant son plan de lutte aux changements climatiques. En octobre 2015, une procédure juridique a été lancée par différents États américains tels que le Texas (producteur de pétrole), la Virginie-Occidentale (productrice de charbon) ainsi que plusieurs groupes d'intérêt et industries (10).

Sur le plan politique, Donald Trump, candidat du Parti républicain pour l'élection présidentielle de 2016, faisait partie de ceux qui croyaient que le projet annoncé par l'administration Obama était aberrant (11). En novembre 2015, lors de l'émission Morning Joe sur la chaîne MSNBC, celui-ci annonça en ondes : « Je pense que l'une des déclarations les plus stupides que je n'ai jamais entendues dans la politique, dans l'histoire de la politique [...] était la déclaration d'Obama que notre problème numéro un est le réchauffement climatique (12). »

Les plaignants dénonçaient Clean Power et accusaient l'administration Obama ainsi que l'Agence de protection de l'environnement d'abus de pouvoir (13). Affirmant que le plan leur causait un « préjudice irréparable », puisqu'il menait à la perte d'emplois et ébranlait la sécurité de l'approvisionnement électrique, ils l'ont contesté et amené devant la plus haute instance judiciaire du pays (14). C'est alors qu'une décision a été rendue le 9 février 2016. Au cours de cette journée, la Cour suprême a accepté de faire suite à la requête des entreprises et des 27 États américains demandeurs, afin de bloquer définitivement le projet (15).

Tant que la discorde à propos des régulations de Clean Power se poursuivra, celles-ci demeureront inapplicables et ne pourront être mises en oeuvre (16). Le dossier de Clean Power sera jugé dès juin par une cour fédérale et, d'ici là, aucune réglementation ne pourra être appliquée (17).




Références:

(1) Reuters, La Cour suprême rejette un élément clé du plan climat d'Obama, Radio-Canada, 9 février 2016, http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international... (Page consultée le 12 février 2016).

(2) Loc. cit.

(3) Environmental Protection Agency, Fact sheet : Clean Power Plan overview, 11 mai 2015, http://www.epa.gov/cleanpowerplan/fact-sheet-clean... (Page consultée le 12 février 2016).

(4) Hanne, Isabelle, Climat : la gifle à Obama en cinq questions, Libération, 10 février 2016, http://www.liberation.fr/planete/2016/02/10/climat... (Page consultée le 12 février 2016).

(5) Environmental Protection Agency, op. cit.

(6) Reuters, op. cit.

(7) Loc. cit.

(8) Goldenberg, Suzanne, Supreme court ruling on Obama's clean power plan just a bump in the road, The Guardian, 10 février 2016, http://www.theguardian.com/environment/2016/feb/10... (Page consultée le 12 février 2016).

(9) Hanne, Isabelle, op. cit.

(10) Fisher, Daniel, A skeptical supreme court suspends Obama's Clean Power Plan, Forbes, 9 février 2016, http://www.forbes.com/sites/danielfisher/2016/02/0... (Page consultée le 12 février 2016).

(11) Mandel, Charles, Trump, Sanders, Clinton : whose view on climate will prevail ?, National Observer, 11 février 2016, http://www.nationalobserver.com/2016/02/11/analysi... (Page consultée le 18 février 2016).

(12) Loc. cit.

(13) Hanne, Isabelle, op. cit.

(14) Loc. cit.

(15) Reuters, op. cit.

(16) Loc. cit.

(17) Hanne, Isabelle, op. cit.

Dernière modification: 2016-02-22 07:52:11

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019