29 novembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

16 février 2016

Élections législatives en Slovaquie : un Conseil stable ?


Alys Favreau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

janvier
1993
Division de la République fédérative tchèque et slovaque en deux États séparés

décembre
1989
Accession de Vaclav Havel à la présidence de la Tchécoslovaquie

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

janvier
1977
Création de la Charte 77 en Tchécoslovaquie

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

mars
1969
Victoires de la Tchécoslovaquie contre l'Union soviétique aux championnats du monde de hockey sur glace, à Stockholm

août
1968
Intervention des troupes du pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

décembre
1952
Exécution de Rudolf Slansky en Tchécoslovaquie

février
1948
Prise de contrôle du gouvernement par les communistes en Tchécoslovaquie

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Le 5 mars 2016, la population de la République slovaque devra se prononcer et élire de nouveaux députés au Conseil de la Nation. Vingt-trois partis se présentent pour les élections, soit 3 de moins qu'en 2012 (1). Les dernières élections législatives avaient permis au parti Direction-Démocratie sociale de recueillir 44,4 % des suffrages ainsi que 83 sièges sur les 150 du Conseil. Il est devenu le premier parti à gouverner sans avoir besoin de coalition depuis l'indépendance de la Slovaquie, en 1993 (2).

Une opposition divisée

Depuis son indépendance, en 1993, la Slovaquie est une république parlementaire. Le président est élu pour cinq ans par suffrage universel direct. En mars 2014, Andrej Kiska a été élu à ce poste qui était auparavant occupé par Robert Fico, le premier ministre actuel (3). Le Conseil national, composé d'une seule chambre, est constitué de 150 députés élus au scrutin proportionnel. Le jour des élections, les citoyens votent à l'aide de listes bloquées au sein d'une seule circonscription nationale (4).

Le Conseil national de la République slovaque détient plusieurs pouvoirs. En effet, il possède le pouvoir en matière de contrôle. Il peut, entre autres, donner son accord sur le budget de l'État et sur le programme du gouvernement. D'autre part, il détient le pouvoir législatif et délibère sur des projets de loi. Il est aussi possible pour le Conseil national de créer de nouveaux organes de l'État. Finalement, celui-ci détient le pouvoir en matière de politique intérieure et étrangère, entre autres en donnant son accord et en approuvant les traités (5).

Actuellement, le parti Direction-Démocratie sociale possède 83 des 150 sièges du Conseil. Celui-ci est social-démocrate et se situe à gauche sur le spectre gauche-droite. Le Mouvement chrétien-démocrate, un parti de centre droit, a obtenu 16 sièges aux élections de 2012. Le Parti des gens ordinaires et des personnalités indépendantes, une formation de droite, a obtenu autant de sièges à ces mêmes élections (6).

Des enjeux à prendre en compte

Le premier ministre sortant, Robert Fico, a vite affirmé ses positions relativement à l'accueil de réfugiés en terre slovaque. La décision de l'Union européenne de répartir 160 000 réfugiés à travers l'Europe n'est pas favorable, selon lui, à la population slovaque. Selon une enquête, 89 % de ses compatriotes seraient en accord avec Fico. Les réfugiés sont un thème mobilisateur qui reste au coeur des débats du premier ministre. Martin Slosiarik, sociologue, explique que Fico semble le plus compétent en cette matière.

L'économie slovaque est aussi très importante dans la campagne électorale. Effectivement, depuis quelques années le chômage a diminué et la croissance a été soutenue. Le premier ministre sortant affirme avoir participé à l'amélioration économique du pays (7).

Face à lui, l'opposition de droite est très fragmentée. En effet, six partis représentent ce côté du spectre. Certains partis comme le Parti chrétien-démocrate et le SIET ont tenté de s'allier, mais ne sont pas parvenus à s'entendre. Cette fragmentation nuit à l'élection d'une opposition forte au parti social-démocrate (8).

Environ cinq mois avant les élections législatives, la popularité de Robert Fico est telle qu'il est possible de prédire une majorité pour le parti Direction-Démocratie sociale au Conseil national. Les autres partis, dont ceux de la droite, sont quant à eux très loin derrière le parti social-démocrate selon des sondages (9). Il est donc possible que Robert Fico garde son poste à la suite des élections du 5 mars 2016. Toutefois, le premier ministre a dû faire face à des manifestations de professeurs et d'infirmiers demandant une augmentation de salaire (10).




Références:

(1) Fondation Robert Schuman, Le Parti du Premier ministre sortant Robert Fico favori des élections législatives du 5 mars en Slovaquie, 8 février 2016, http://www.robert-schuman.eu/fr/doc/oee/oee-1625-fr.pdf, (15 février 2016).

(2) France Diplomatie, Présentation de la Slovaquie, 18 juin 2015, http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/slo... (15 février 2016).

(3) Toute l'Europe, Slovaquie, 19 août 2014, http://www.touteleurope.eu/les-pays-de-l-union-eur... (15 février 2016).

(4) Fondation Robert Schuman, op. cit.

(5) Conseil national de la république slovaque, Statut et pouvoirs, 2016, http://www.nrsr.sk/web/Default.aspx?sid=nrsr/poslanie, (15 février 2016).

(6) Fondation Robert Schuman, op. cit.

(7) Loc.Cit.

(8) Fondation Robert Schuman, op. cit.

(9) Czech News Agency, Government party's popularity in Slovakia, 21 octobre 2015, https://web.b.ebscohost.com/ehost/detail/detail?si... (15 février 2016).

(10) Reuters, Slovakia's ruling leftists set to win elections, lose majority : Poll, 15 février 2016, http://www.reuters.com/article/us-slovakia-poll-vo... 18 février 2016.

Dernière modification: 2016-02-22 07:53:11

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019