14 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

28 octobre 2006

Grève des producteurs de cacao en Côte d'Ivoire


Marie-Pier Riendeau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2010
Tenue du deuxième tour de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire

septembre
2002
Tentative de coup d'État en Côte d'Ivoire contre le président Laurent Gbagbo

octobre
2000
Assermentation de Laurent Gbagbo à la présidence de la Côte d'Ivoire

décembre
1999
Renversement du président Henri Konan Bédié en Côte d'Ivoire

décembre
1993
Décès du président ivoirien Félix Houphouët-Boigny

septembre
1990
Inauguration d'une basilique somptueuse en Côte-d'Ivoire

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

août
1960
Proclamation de l'indépendance de la Côte d'Ivoire

Le 16 octobre 2006, les planteurs de cacao de la Côte d'Ivoire ont déclenché une grève. Ils ont ainsi répondu à l'appel de l'ANAPROCI, syndicat réunissant la grande majorité des 600 000 producteurs de cacao ivoiriens(1). Le syndicat a « appelé à la grève pour dénoncer le nouveau prix d'achat de la fève, fixé à 400 francs CFA (O,61 euro) [0,86$ canadien] le kilo, et réclamer un prix plus élevé de 600 FCFA/kg »(2). Le droit unique de sortie, une sorte de taxe, que les producteurs jugent trop élevée, et le non-financement par l'État des coopératives sont les deux autres causes de cette grève. Le 18 octobre, les producteurs ont annoncé la suspension de la grève jusqu'au 24 octobre pour laisser un peu de temps aux responsables du gouvernement afin de régler le problème.

Les dirigeants de l'ANAPROCI ont ainsi rencontré le président Laurent Gbagbo le 24 octobre dernier puis, trois jours plus tard, le ministre de l'Agriculture Amadou Gon Coulibaly. Lors de cette rencontre, plusieurs points litigieux ont été réglés, « notamment les financements des coopératives, du recensement des coopératives et des mesures de pérennisation de la cacaoculture ivoirienne »(3). Pour ce qui est des problèmes du prix d'achat de la fève et du droit unique de sortie, une nouvelle rencontre est prévue pour le 30 octobre avec le président Gbagbo. D'ici là, la grève est toujours suspendue(4).

La Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao. L'exportation de cette ressource et celle du café représente 20% du PIB total de ce pays d'Afrique. De plus, près de 6 millions d'Ivoiriens vivent directement ou indirectement de cette industrie, soit près de 40% de la population(5).




Références:

(1) AFP, « La grève des producteurs de cacao suspendue pour une semaine », Jeune Afrique, [En ligne], http://www.jeuneafrique.com/pays/cote_ivoire/gabar... (page consultée le 27 octobre).

(2) Ibid.

(3) ADINGRA, Jean Eric, « Côte d'Ivoire: Filière café-cacao - Accords sur plusieurs points », Le Patriote, 27 octobre 2006, paru sur All Africa, http://fr.allafrica.com/stories/200610270858 .html, (page consultée le 28 octobre).

(4) Ibid.

(5) AFP, « La grève... », (page consultée le 27 octobre).

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019