8 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

23 octobre 2018

L'immigration portugaise en Angola : un aller-retour?


Vanessa Exama
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2002
Signature à Luanda d'un accord sur la paix en Angola

novembre
1994
Signature à Lusaka d'un accord de paix sur la guerre civile en Angola

septembre
1992
Tenue d'élections législatives et présidentielle en Angola

décembre
1988
Signature à New York d'un traité sur le conflit en Angola

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

septembre
1979
Décès du président angolais Agostinho Neto

novembre
1975
Proclamation d'indépendance de l'Angola

novembre
1975
Intervention cubaine en Angola

Fondé en 1575 par le Portugal, l'Angola voit son sol devenir des terres coloniales accueillant de nombreux Portugais (1). Après quatre siècles de domination portugaise et quinze années de luttes armées, l'Angola développe une relation complexe avec le Portugal. Les flux migratoires entre ces deux régions démontrent, entre autres, l'état du lien entre ces deux pôles, tantôt ennemis, tantôt alliés (2).

Une terre promise pour les Portugais

En 1950, l'intensification du taux de chômage au Portugal et les pressions internationales pour l'émancipation des colonies encouragent l'émigration vers l'Angola. On observe une augmentation du flux migratoire : on compte 79 000 Européens en 1950 et 324 000 en 1973 (3).

La présence portugaise en Angola est principalement constituée d'une main-d'œuvre qualifiée composée d'expatriés et d'individus aspirant à sortir de la précarité socioéconomique au Portugal. Les nouveaux colons, plus qualifiés que la moyenne des Portugais, dominent le milieu du commerce, de l'administration publique et des services, principalement en milieu urbain. L'immigration portugaise évolue donc et s'éloigne de la réalité des premiers colons qui étaient en milieu ruraux afin de travailler sur les plantations de café (4).

Cette terre promise devient hostile pour les Portugais après la Révolution des Œillets, en 1974. En 1975, à la suite de l'indépendance de l'Angola, près de 350 000 Portugais d'Angola sont rapatriés par pont aérien (5).

En ce qui concerne l'immigration global de l'Angola, on enregistre une moyenne annuelle de 1 142 de 1962 à 2012, soit une augmentation de 165 % en 50 ans (6). Selon l'Observatoire portugais de l'émigration, on recense environ 115 000 Portugais aujourd'hui installés en Angola (7). Ils y constitueraient la troisième population étrangère après les Chinois et les Brésiliens. En 2018, l'immigration nette de l'Angola est de 19 577 (8).

Ainsi va l'économie, ainsi va l'immigration

Depuis la fin de la guerre civile en 2002, l'Angola est redevenu progressivement un pays d'investissements pour les entreprises portugaises (9). Cette atmosphère propice à l'immigration décline lorsque l'Angola, deuxième producteur pétrolier d'Afrique subsaharienne, constate l'effondrement des cours de l'or noir en 2014 (10). Résultat : les recettes du pays ont été divisées par deux et le marché du travail affecté (11). En 2015, le Portugal assiste à une nouvelle vague de rapatriés (12). Albano Ribeiro, dirigeant du syndicat de la construction du Portugal, affirme que sur les 100 000 ouvriers portugais du Bâtiment et travaux publics qui travaillaient en Angola avant la crise, il n'en reste plus que quelques milliers (13).

Il n'y a pas que les Portugais qui quittent l'Angola. Pendant la guerre civile qui prend fin en 2002, environ 600 000 Angolais ont émigré (14). En 2012, on compte 176 000 Angolais présents en République démocratique du Congo, en Zambie, en Namibie, en République du Congo et au Botswana (15). En quête d'une meilleure situation socio-économique, les Angolais émigrent aussi au Portugal (16). Ce pays désire notamment accueillir près de 75 000 nouveaux arrivants par an pour pallier le problème du vieillissement de la population portugaise (17). Le gouvernement portugais assure que son pays souhaite favoriser la présence d'Angolais sur son territoire (18).

RÉFÉRENCES

(1) Randles, W. G. L, « De la traite à la colonisation : les Portugais en Angola », Économies, Sociétés, Civilisations, 24e année, no. 2, 1969, p.2, DOI [hyperlien] consulté le 20 octobre

Journal A2 20h, « 1975 - Spécial Angola », Proclamation d'indépendance de l'Angola Perspective monde, URL [hyperlien] .usherbrooke.ca/ bilan/servlet/BMEve?codeEve=300, consulté le 20 octobre

(2) Jeune Afrique & AFP, « L'Angola, la fin de l'Eldorado pour les immigrés portugais », 29 janvier 2017, URL [hyperlien] consulté le 20 octobre 2018

(3) Dos Santos, Irène, « L'Angola, un Eldorado pour la jeunesse portugaise? : Mondes imaginés et expérience de la mobilité dans l'espace lusophone », Cahiers d'Études africaines, [hyperlien] consulté le 20 octobre

(4) Loc. Cit.

(5) Dos Santos, Irène, « Migrer du Portugal en Angola : perception de la migration et rapport au passé colonial. Quelques pistes de réflexions », Cahiers de l'URMIS, [hyperlien] consulté le 20 octobre

(6) Loc. Cit.

(7) Loc. Cit.

(8) Countrymeters, « Angola population », [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMPays?codePays=AGO'>Angola

(9) Jeune Afrique & AFP. « Angola vers la fin de la discorde avec le Portugal », 19 septembre 2018, consulté le 21 octobre 2018, URL [hyperlien] Cit.

(11) Jeune Afrique & AFP, « L'Angola, la fin de l'Eldorado pour les immigrés portugais », op. cit.

(12) Loc. Cit.

(13) Loc. Cit.

(14) Loc. Cit.

(15) Loc. Cit.

(16) OIM, « l'OMI reprend les opérations de rapatriement volontaire des réfugiés angolais », 02/03/2012, consulté le 22 octobre 2018, URL [hyperlien] /fr/news/loim-reprend-les-operations-de-rapatriement-volontaire-des-refugies-angolais

(17) Le Brech, Catherine, « Immigration : en 2017, quelques 360 000 Africains résident au Portugal », Geopolis, consulté le 21 octobre2018, URL [hyperlien] Afrique & AFP, « Angola vers la fin de la discorde avec le Portugal », op. cit.



Dernière modification: 2018-10-29 15:22:50

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019