2 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

1 mars 2018

Organisation de coopération de Shanghai : lorsque deux rivaux s'unissent


Mélodi Rouillard
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2020
Adoption de la loi sur la sécurité nationale par le Parlement chinois

mars
2020
Annonce d’une pandémie de la covid-19 par l’Organisation mondiale de la santé

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Premier décès d’une personne de la covid-19 à Wuhan, en Chine

juin
2019
Manifestations à Hong Kong contre un amendement à la loi d’extradition

janvier
2019
Alunissage d’une sonde chinoise sur la face cachée de la Lune

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

mars
2018
Abolition de la limite de deux mandats présidentiels en Chine

octobre
2017
Ouverture du XIXe Congrès du Parti communiste chinois

novembre
2015
Poignée de main historique entre les présidents de la Chine et de Taïwan

octobre
2015
Fin de la politique de l'enfant unique en Chine

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Mouvement de protestation populaire à Hong Kong

novembre
2012
Ouverture du XVIIIe congrès du Parti communiste chinois

août
2008
Ouverture des Jeux olympiques de Beijing

mars
2008
Montée de la violence dans les rues de Lhassa au Tibet

octobre
2007
Ouverture du XVIIe Congrès du Parti communiste chinois

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

En décembre 2017 avait lieu le Sommet des chefs de gouvernement de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS). Pour la première fois depuis sa création en 2001, deux nouveaux membres faisaient leur entrée au sein de l'OCS: l'Inde et le Pakistan. Cette adhésion en surprend plus d'un compte tenu que l'on surnomme souvent ces États « les deux frères ennemis » de l'Asie du Sud-Est (1).

Une organisation postsoviétique

Initialement connue sous le nom de « Groupe de Shanghai », l'OCS a été fondée par la Russie et la Chine dans le but de contrer l'hégémonisme des États-Unis. Elle visait également à faciliter la transition des républiques soviétiques d'Asie centrale vers leur pleine autonomie à la suite du démantèlement de l'Union soviétique (2). Aujourd'hui, ses objectifs misent sur la coopération et sont essentiellement de nature sécuritaire et économique : « […] renforcer la confiance mutuelle et les relations de voisinage entre les États membres ; faire des efforts conjoints pour maintenir et assurer la paix, la sécurité et la stabilité dans la région et progresser vers l'établissement d'un nouvel ordre politique et économique international démocratique, juste et rationnel (3)». L'organisation compte présentement huit membres : la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Tadjikistan, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan, l'Inde et le Pakistan (4).

Lors du Sommet de 2017, les discussions étaient principalement axées sur un thème central du 21e siècle : le terrorisme (5). Parallèlement, la Chine a aussi tenté de rallier les nouveaux membres à son initiative « One Belt, One Road » qui a pour but de revaloriser les « routes de la soie » (6). Celle-ci touche notamment la région du Cachemire, enjeu crucial entre l'Inde et le Pakistan. De manière générale, les nouveaux membres se sont contentés de communiquer l'importance qu'ils accordaient à cette nouvelle alliance.

Puissance et tensions indéniables

Avec cette nouvelle adhésion, l'OCS représente désormais plus de la moitié de la population mondiale. Du même fait, elle augmente de manière considérable son poids économique et géographique (7). Pourtant, les observateurs ne s'entendent pas sur le potentiel réel de cette organisation.

En fait, compte tenu des capacités militaires, financières et techniques de l'OCS, certains croient qu'elle serait en mesure de contrebalancer l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) (8). En contrepartie, d'autres pensent que les tensions internes sont trop importantes pour assurer l'efficience du regroupement. En effet, pendant que l'Inde et le Pakistan n'ont toujours pas réglé leur conflit sur la région du Cachemire, rappelons que la Chine et la Russie cherchent constamment à augmenter leur influence personnelle au détriment de l'autre (9). Plusieurs craignent que ces rivalités mènent à l'immobilisme institutionnel de l'organisation, voire à son implosion.

Malgré la notoriété non-négligeable de l'OCS, le Sommet de décembre 2017 n'a pas vraiment attiré l'attention des médias occidentaux. Dans de telles circonstances, il est difficile de connaître le positionnement des États-Unis et de l'Union européenne. Toutefois, l'adhésion de l'Inde pourrait représenter un avantage pour les Américains puisque celle-ci redoute le désir d'expansionnisme chinois dans la région (10). De plus, les deux États partagent des politiques de sécurité et des relations diplomatiques importantes.

Finalement, compte tenu du potentiel grandissant de l'OCS, il serait dans l'intérêt de l'Occident de garder un œil attentif sur les initiatives de cet acteur régional au rayonnement mondial. Avec les tensions actuelles sur le continent asiatique, son rôle pourrait croître dans les années à venir.




Références:

(1) BOUISSOU, Julien, L'Inde et le Pakistan rejoignent l'Organisation de coopération de Shanghai, Le Monde, 10 juin 2017, http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/... page consultée le 1er mars 2018

(2) FACON, Isabelle, L'Organisation de coopération de Shanghai : Ambitions et intérêts, Le Courrier des pays de l'Est, 2006, https://www.cairn.info/revue-le-courrier-des-pays-... page consultée le 1er mars 2018

(3) OCS, The Shanghai Cooperation Oragnisation, http://eng.sectsco.org/about_sco/, page consultée le 1er mars 2018

(4) Loc. Cit.

(5) MICHEL, Casey, It's Official : India and Pakistan Join Shanghai Cooperation Organization, The Diplomat, 12 juin 2017, https://thediplomat.com/2017/06/its-official-india... page consultée le 1er mars 2018

(6) DAWN, It Is a Historic Day : Pakistan Becomes Full Member of SCO at Astana summit, 9 juin 2017, https://www.dawn.com/news/1338471/it-is-a-historic... page consultée le 1er mars 2018

(7) MICHEL, Casey, Op. Cit.

(8) BILENER, Tolga, Quel impact aura l'adhésion de l'Inde et du Pakistan à l'Organisation de coopération de Shanghai ?, Le Devoir, 27 juin 2016, http://www.ledevoir.com/opinion/idees/474263/asie-... page consultée le 1er mars 2018

(9) ARRIGNON, Jean-Paul, L'OCS : une institution euraasiatique puissante et efficace, Revue politique et parlementaire, 26 avril 2017 http://www.revuepolitique.fr/locs-une-institution-... page consultée le 1er mars 2018

(10) BILENER, Tolga, Op. Cit.

Dernière modification: 2018-03-19 11:30:24

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019