10 août 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

1 mars 2018

Smog au Pakistan : une situation environnementale inquiétante


Nicolas Rodriguez Harispe
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
2014
Attentat dans une école du Pakistan

mai
2011
Assassinat d'Oussama Ben Laden au Pakistan

juillet
2010
Inondations d'envergure au Pakistan

novembre
2008
Attentats terroristes à Bombay, en Inde

décembre
2007
Assassinat de Benazir Bhutto au Pakistan

octobre
2005
Tremblement de terre au Cachemire

octobre
1999
Renversement du président pakistanais Mohamad Nawaz Sharif

mai
1998
Explosion d'une première bombe atomique par le Pakistan

août
1988
Décès du président pakistanais Zia-ul-Haq

juillet
1977
Renversement du gouvernement de Zulfikar Ali Bhutto au Pakistan

décembre
1971
Proclamation de l'indépendance du Bangladesh

novembre
1970
Cyclone tropical au Pakistan oriental (Bangladesh)

mars
1969
Démission du président pakistanais Ayub Khan

août
1965
Déclenchement d'un conflit sur le Cachemire entre l'Inde et le Pakistan

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

février
1955
Signature du pacte de Bagdad

septembre
1954
Création de l'Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

juillet
1951
Lancement du plan de Colombo

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Les Pakistanais suffoquent dans le smog. En effet, leurs écologistes se réfèrent au mois de novembre, qui est une période durant laquelle la région du Pendjab est couverte avec un smog âcre, comme une « cinquième saison (1) ». Ce nuage de pollution paralyse le Pakistan qui a été classé troisième au monde, derrière la Chine et l'Inde, pour le nombre de décès causés par la pollution, avec 125 000 par an (2). Cette situation problématique a été déclarée une urgence de santé publique et la fermeture des écoles et des bureaux est fréquente (3).

La santé et l'économie compromises

Afin de comprendre la situation, il est essentiel de savoir ce qu'est le smog et qu'elles en sont les causes. Cette pollution de l'air se présente lorsque la fumée se combine avec le brouillard (4). Le smog est le résultat de la combustion du charbon et du mélange de dioxyde de soufre et de fumée (5). Les zones industrielles qui produisent des gaz polluants et les moteurs des véhicules à combustible fossile, combinés avec les températures humides du Pakistan, se mélangent et forment avec le brouillard des quantités de smog alarmantes. De plus, selon des responsables pakistanais, le smog est causé par le brûlage de chaumes sur le côté indien du Pendjab et par les émissions des centrales à charbon du côté indien (6).

Le smog occasionne plusieurs problèmes de santé. À son plus haut point, les niveaux de particules de pollution, qui sont les particules les plus nocives pour la santé, ont atteint 2,5 dans la ville de Lahore (7). Cela représente plus de 30 fois la limite de sécurité établie par l'Organisation mondiale de la santé (8). Vivre avec une telle pollution équivaut à fumer 50 cigarettes par jour (9). En plus du haut taux de décès annuels causés par le smog au Pakistan, celui-ci peut également créer des infections à la gorge, ainsi que des irritations des yeux et du nez (10).

La pollution de l'air engendre également des problèmes économiques, entre autres, pour la pêche et l'agriculture. Ces secteurs industriels majeurs au Pakistan dépendent fortement des ressources naturelles du pays. Ceux-ci représentent plus du quart de la production et les deux cinquièmes de l'emploi au Pakistan (11). De plus, 70 % de la population pakistanaise vit dans des zones rurales et dépend des ressources naturelles pour générer des revenus (12). Par conséquent, les hauts taux de pollution au Pakistan pourraient nuire grandement à l'économie.

Un problème interrégional

En octobre 2017, le ministère de l'Environnement pakistanais a émis des nouvelles politiques visant à réduire et contrôler le smog. Concernant les voitures, il opte pour l'adoption des normes Euro-II pour les émissions des véhicules, pour une installation de dispositifs antipollution pour ceux-ci et pour une meilleure gestion du trafic (13). De plus, il veut la création de terrains boisés dans et autour des grandes villes, ainsi qu'un renforcement des capacités de surveillance et de prévision des épisodes de pollution élevée de l'air (14).

Ce dossier a également des répercussions sur les relations entre le Pakistan et l'Inde. Qualifiant le smog de problème régional, Zakia Shah Nawas Khan, ministre de l'Environnement de la province du Pendjab, a déclaré que l'Inde et le Pakistan doivent collaborer pour trouver une solution durable à ce problème (15).

L'air toxique étouffe le Pakistan et l'Inde. La pollution de l'air engendre plusieurs problèmes économiques et de santé. Par contre, même si la relation entre ces deux pays est complexe et hostile, peut-être que le smog peut les rapprocher.




Références:

(1) Zahra-Malik, Mehreen, « In Lahore, Pakistan, Smog Has Become a ‘Fifth Season' », The New York Times, 10 novembre 2017, https://www.nytimes.com/2017/11/10/world/asia/laho... (page consultée le 1 mars 2018)

(2) The Express Tribune, « Statistically smog kills more people than militancy in Pakistan », 16 novembre 2017, https://tribune.com.pk/story/1559827/10-statistica... (page consultée le 1 mars 2018)

(3) Pakistan Today, « Dense fog claims lives as Punjab govt changes school timings due to smog », 7 novembre 2017, https://www.pakistantoday.com.pk/2017/11/07/school... (page consultée le 1 mars 2018)

(4) Malghani, Aimon Tanvir, « Smog Over Pakistan- Causes, Effects and Threats », HILAL, 2017, http://hilal.gov.pk/index.php/readmore-blog/item/2... (page consultée le 10 novembre 2018)

(5) Loc. Cit.

(6) India Times, « After being hit by smog from stubble burning Pakistan is blaming India for cross border pollution », 3 novembre 2017, https://www.indiatimes.com/news/world/after-being-... (page consultée le 16 mars 2018)

(7) Abbas, Nosheen, « Maybe the smog can bring us together : toxic air chokes Pakistan and India », The Guardian, 17 novembre 2017, https://www.theguardian.com/environment/2017/nov/1... (page consultée le 1 mars 2018)

(8) Loc. Cit.

(9) Loc. Cit.

(10) Qadir, Ihsan, « People complain of health problems as smog engulfs Lahore », Pakistan Today, 28 octobre 2017, https://www.pakistantoday.com.pk/2017/10/28/people... (page consultée le 1 mars 2018)

(11) CIA World Factbook, « Pakistan », 22 février 2018, https://www.cia.gov/library/publications/the-world... (page consultée le 1 mars 2018)

(12) World Bank, « Environmental Issues and Impacts », 2017, http://siteresources.worldbank.org/SOUTHASIAEXT/Re... (page consultée le 1 mars 2018)

(13) Government of the Punjab Environment Protection Department, « Policy on controlling smog 2017 », 21 octobre 2017, http://epd.punjab.gov.pk/system/files/Policy%20on%... (page consultée le 1 mars 2018)

(14) Loc. Cit.

(15) The Indian Express, « India, Pakistan need to collaborate to deal with smog: Pakistan minister », 9 novembre 2017, http://indianexpress.com/article/pakistan/india-pa... (page consultée le 1 mars 2018)

Dernière modification: 2018-03-19 11:47:27

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019