23 octobre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

12 février 2019

Irak : la population en manque de services publics se révolte contre les corrompus


Virginie Martin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

octobre
2019
Déclenchement d’une importante contestation populaire en Irak

septembre
2017
Tenue d’un référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien

juillet
2017
Annonce par le gouvernement irakien de la libération de Mossoul

juillet
2016
Attentats terroristes à Bagdad, en Irak

juin
2014
Proclamation d'un califat par l'État islamique en Irak et au Levant

décembre
2006
Exécution de l'ex-président irakien Saddam Hussein

janvier
2005
Tenue d'élections législatives en Irak

mars
2003
Début d'une offensive militaire d'envergure en Irak

janvier
1991
Début d'une intervention militaire au Koweït

août
1990
Invasion du Koweït par l'Irak

août
1988
Entrée en vigueur d'un cessez-le-feu mettant fin à la guerre entre l'Iran et l'Irak

mars
1988
Utilisation d'armes chimiques en Irak contre les Kurdes

septembre
1980
Début de la guerre Iran-Irak

juillet
1979
Accession de Saddam Hussein à la présidence de l'Irak

octobre
1973
Début du premier «choc pétrolier»

juillet
1968
Coup d'État dirigé par le général Ahmed Hassan al-Bakr en Irak

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

Irak : la population en manque de services publics se révolte contre les corrompus Depuis quelque temps, le gouvernement est remis en cause en Irak. Le 8 juillet 2018, le sud de l'Irak a été frappé par des manifestations majeures. La ville pétrolière de Bassora est victime de la colère de la population en ce qui concerne la corruption de ses dirigeants (1).

La population irakienne est sortie dans les rues par milliers pour protester, principalement contre la corruption et la violence (2). De plus, les manifestants reprochent au gouvernement le mauvais état des services publics, notamment la pénurie d'électricité et d'eau. La région de Bassora a connu des problèmes avec la pollution de l'eau qui a conduit plus de 20 000 personnes à l'hôpital à la suite d'un empoisonnement. La population irakienne dénonce également l'ingérence iranienne dans le pays. Plusieurs citoyens soupçonnent l'Iran d'être complice de la corruption irakienne (3). Les autorités sont donc aux prises avec des manifestants qui lancent des cocktails Molotov et des bâtons de feux d'artifice sur les institutions du gouvernement (4).

Le gouvernement a répliqué aux manifestations par des tirs à balles réelles ainsi que des grenades lacrymogènes pour calmer le jeu. Les forces de l'ordre sont accusées par la population d'être responsables de la mort de 22 personnes depuis le début du mouvement. Cependant, les autorités nient ces accusations, assurant qu'elles ont ordonné de ne pas tirer de balles réelles. En plus des morts, les batailles auraient également blessé 25 civils (5).

Pour l'année 2017, l'Irak se classe au 169e rang sur 180 pays dans le classement de la corruption selon Transparency International, ce qui en fait un des pires au monde. Ceux-ci se basent sur un indice de 0 à 100, où 100 représente un pays sans corruption et 0 un pays extrêmement corrompu. L'Irak a obtenu un score de 18, ce qui le place tout près de la Corée du Nord qui, elle, a un score de 17 (6).




Références:

1. AGENCE FRANCE-PRESSE, « En Irak, les manifestations anticorruption à Bassora réprimées à balles réelles », Le Monde, 5 septembre 2018, [En ligne], https://www.lemonde.fr/moyen-orient-irak/article/2... (page consultée le 11 février 2019)

2. AGENCE FRANCE-PRESSE, « Les manifestations s'étendent dans le sud de l'Irak », Le Firago, 13 juillet 2018, [En ligne], http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/07/13/97001... (page consultée le 11 février 2019)

3. WILLIAMS, JENNIFER, « The violent protests in Iraq, explained », Vox, 8 septembre 2018, [En ligne], https://www.vox.com/world/2018/9/7/17831526/iraq-p... (page consultée le 15 février 2019)

4. AGENCE FRANCE-PRESSE, « Irak : un nouveau mort dans les manifestations à Bassora », L'Express, 6 septembre 2018, [En ligne], https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/irak-un... (page consultée le 11 février 2019)

5. Ibid.

6. TRANSPARENCY INTERNATIONAL, « Corruption perceptions index 2017 », 21 février 2018, [En ligne], https://www.transparency.org/news/feature/corrupti... (page consultée le 11 février 2019)

Dernière modification: 2019-02-18 22:18:18

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019