15 août 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

5 février 2019

Japon : la population nippone pourrait disparaître d'ici 1000 ans


Mélissa Labonté
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mars
2020
Annonce du report de la présentation des Jeux olympiques de Tokyo

avril
2019
Abdication de l’empereur du Japon, Akihito

octobre
2017
Réélection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2014
Réélection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2012
Élection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

mars
2011
Séisme dévastateur au Japon

août
2009
Élection au Japon du Parti démocratique de Yukio Hatoyama

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

septembre
2005
Élection d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire au Japon

novembre
2003
Réélection au Japon d'un gouvernement de coalition dirigé par les libéraux-démocrates

juin
2000
Réélection au Japon d'un gouvernement de coalition dirigé par les libéraux-démocrates

octobre
1996
Élection au Japon d'un gouvernement libéral-démocrate minoritaire

janvier
1995
Tremblement de terre d'Haansh Anshin-Awaji (Kobe), au Japon

juillet
1993
Élection au Japon d'un gouvernement de coalition majoritaire

octobre
1992
Début d’une visite historique de l’empereur japonais Akihito en Chine

novembre
1990
Intronisation de l'empereur japonais Akihito

février
1990
Réélection au Japon d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire

Phénomènes fortement occidentaux, le vieillissement des populations et la diminution des naissances touchent désormais la majorité des pays développés. Au Japon, le déclin démographique est devenu un enjeu des plus importants. Comptant aujourd'hui 126,4 millions de personnes, la population nippone devrait tomber sous la barre du 100 millions dès 2053, puis chuter à 88,8 millions en 2065 (1).

Plus de décès que de naissances

Avec un taux de fertilité d'environ 1,42 enfant par femme, le Japon figure sur la liste des pays connaissant les taux de fécondité les plus faibles au monde (2). Pour assurer le renouvellement naturel des générations, le taux s'établit à 2,1 enfants par femme (3). En observant l'évolution du taux de fertilité, on constate qu'il tend à diminuer année après année depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. En 1989, l'indice chute à 1,57, puis à 1,26 en 2005, du jamais-vu pour le pays du Soleil levant (4). Par la suite, l'indice remonte légèrement, mais demeure largement en dessous du seuil de renouvellement.

En raison de ce faible taux de fertilité, le nombre de naissances pour l'année 2017 est le plus bas jamais enregistré depuis la tenue des archives officielles en 1899. Selon le ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être, il y a eu 944 000 naissances contre 1 369 000 décès (5). Alors que le nombre de décès n'a jamais été aussi élevé depuis la fin de la guerre, celui des naissances atteint un creux historique. En 2018, ce sera la troisième année consécutive où celui-ci tombe sous la barre du million (6).

Cette situation a un impact direct sur la démographie du pays puisqu'au lieu de connaître un accroissement naturel de sa population, le Japon subit l'effet inverse. Pour la huitième année consécutive, la population n'a fait que décroître d'environ 200 000 à 300 000 personnes annuellement (7). Par conséquent, le Japon comptait 128 070 000 habitants en 2010, alors qu'en 2018, il n'en compte qu'environ 126 440 600 (8).

La plus vieille population du monde

Pendant plusieurs décennies, le taux de fertilité au Japon est demeuré largement et durablement en dessous du seuil de remplacement des générations. Cet abaissement s'explique notamment par la diminution du nombre de femmes mariées, conjugué à la hausse de l'âge au mariage dans un pays où il est encore peu toléré d'avoir un enfant hors mariage (9).

Actuellement, près de 30 % des Japonais ont plus de 65 ans. La population du Japon est celle dont l'espérance de vie à la naissance est la plus élevée au monde. En effet, elle est de 89 ans pour les femmes et de 82 ans pour les hommes (10). Cela est possible grâce aux progrès dans le domaine médical, de l'hygiène publique ainsi qu'à la généralisation du système national d'assurance maladie (11).

D'autres raisons peuvent également expliquer le faible taux de naissances. Entre autres, les couples passent beaucoup de temps à travailler et estiment qu'un enfant coûte très cher. Une autre raison est le haut taux de célibat chez les 18 à 34 ans. Selon le National Institute of Population and Social Security Research, 70 % des hommes et 60 % des femmes dans cette tranche d'âge sont célibataires (12).

Dès les années 1990, le gouvernement japonais a tenté de mettre en œuvre une série de mesures pour encourager les naissances. Entre autres, des programmes tels que « The Angel Plan », « The New Angel Plan » et le « Plus One Policy » ont été mis sur pied. Les deux premiers visaient à rendre plus attractif et plus facile le fait d'élever un enfant. Pour ce faire, on y proposait une amélioration des services destinés aux familles, une meilleure conciliation travail-famille pour les mères, etc. De son côté, le « Plus One Policy » proposait la construction de 50 000 garderies. Cependant, l'impact a été très limité et le taux de fertilité a seulement remonté timidement après l'important creux de 2005 à 1,26 enfant par femme (13).

Historiquement, le Japon est reconnu pour être un pays fermé à l'immigration. Toutefois, au pied du mur, le gouvernement a annoncé un plan de 126 mesures pour favoriser et améliorer l'emploi de travailleurs étrangers en 2019 (14).

De plus, le gouvernement de Shinzo Abe a injecté 18 millions de dollars en 2017 pour offrir le service de garderies gratuites aux familles à faible revenu (15). Les résultats de cette mesure ne pourront cependant pas être évalués avant quelques années.

Une population active insuffisante

La crise démographique au Japon pourrait engendrer de graves conséquences pour l'avenir. Selon la tendance actuelle, quatre Japonais sur 10 auront plus 65 ans en 2065. Puisque les progrès de la médecine risquent de continuer d'hausser l'espérance de vie, ce ratio pourrait s'avérer encore plus élevé (16).

Puisque la population active (15 à 64 ans) devrait diminuer, cela engendrera une baisse du taux de croissance économique. Le maintien du système de retraite de même que celui de divers services de protection sociale pourrait s'avérer difficile pour le gouvernement. De plus, la réduction du nombre de travailleurs entrainera d'importantes pénuries de main-d'œuvre. Les entreprises devront restreindre leur production et, dans les pires cas, se délocaliser. Il faut dire que les Japonais misent grandement sur le développement de la robotique pour pallier le manque d'employés (17).

À cela s'ajoute le spectre d'une crise dans les soins de santé. Dans la société japonaise traditionnelle, la charge des aînés revenait aux enfants de la famille. Désormais, le gouvernement ne peut plus demander à des enfants, souvent uniques, de soutenir financièrement leurs parents et leurs grands-parents (18). Ils doivent donc se tourner vers les établissements de santé, constituant ainsi un énorme poids économique et social pour le pays.

Le Japon se trouve désormais face à son destin. Selon un expert, un profond changement dans les mentalités sur les questions de l'immigration et des enfants nés hors du mariage doit impérativement être fait pour limiter les impacts dangereux d'un déclin d'une telle ampleur (19).

Médiagraphie

(1) NATIONAL INSTITUTE OF POPULATION AND SOCIAL SECURITY RESEARCH, « Population Projections for Japan (2016-2065): Summary », URL [hyperlien] (consulté le 01/02/2019)

(2) POPULATION REFERENCE BUREAU, « Fiche de données sur la population mondiale 2018», p.15, URL [hyperlien] (consulté le 04/02/2019)

(3) INSTITUT NATIONAL D'ÉTUDES DÉMOGRAPHIQUES, « Remplacement des générations », URL [hyperlien] (consulté le 04/02/2019)

(4) BANQUE MONDIALE« Taux de fertilité total », URL [hyperlien] (consulté le 03/02/2019)

(5) NISHIMURA, Eishni, « Births decline to new low, deaths hit postwar high in 2017 », The Asahi Shimbun, 19 juin 2018, URL [hyperlien] (consulté le 03/02/2018)

(6) ibid.

(7) LESAGE, Mickael, « La Crise démographique : quel futur pour le pays du soleil levant? », Journal du Japon, 23 février 2018, URL [hyperlien] (consulté le 03/02/2019)

(8) POPULATIONDATA.NET, « Japon », 13 novembre 2018, URL [hyperlien] (consulté le 03/02/2019)

(9) DUMONT, Gérard-François, «Japon : les enjeux géopolitiques d'un « soleil démographique couchant », Diploweb.com, 21 janvier 2018, URL [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMPays?codePays=JPN'>Japon-les-enjeux-geopolitiques-d-un-soleil-demographique-couchant.html, (consulté le 01/02/2019)

(10) THE WORLD FACTBOOK, « Japan », URL [hyperlien] (consulté le 01/02/2019)

(11) LESAGE, Mickael, op.cit.

(12) Ibid.

(13) CENTER FOR PUBLIC IMPACT, « Tackling declining birth rate in Japan », URL [hyperlien] (consulté le 02/02/2019)

(14) OSUMI, Magdalena, « Government approves measures it says will make life easier for foreign workers under new blue-collar visas », The Japan Times, 25 décembre 2018, URL [hyperlien] (consulté le 01/02/2019)

(15) JOZUKA, Emiko, « Japan suffers biggest natural population decline ever in 2018 », CNN, 23 décembre 2018, URL [hyperlien] (consulté le 01/02/2019)

(16) EXPRESS BUSINESS, « Le Japon et le cauchemar démographique : « Un type de société dont les contours n'ont été envisagés que dans la science fiction », 11 avril 2017, URL [hyperlien] (consulté le 01/02/2019)

(17) SADAFUMI, Tani, « L'implosion attendue de la population japonaise », Nippon.com, 12 octobre 2017, URL [hyperlien] (consulté le 01/02/2019)

(18) LESAGE, Mickael, op.cit

(19) BOULIANE, Myriam, «La relance de l'économie japonaise face au déclin de la population : les réformes du marché du travail et l'assouplissement des politiques d'immigration afin de pallier le manque de main-d'œuvre », Observatoire de l'Asie de l'Est, 2018, 24, URL [hyperlien] consulté le 07/02/2019)



Dernière modification: 2019-02-11 07:49:32

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019